Evénements 2013 : des conflits mais aussi des raisons d'espérer



Retour sur quelques événements 2013 qui ont marqué notamment la génération Y : beaucoup de débats et même de conflits douloureux, mais aussi pas mal de raisons d'espérer : des innovations à la pelle et aussi des témoins qui nous élèvent, du pape François à Mandela, en passant par la jeune Pakistanaise Malala Yousafzai.





Les débats et les controverses de 2013

Evénements 2013 : des conflits mais aussi des raisons d'espérer
Commençons par les débats et les controverses... L'année s'ouvre pourtant sous le signe de la concorde.

En janvier 2013, à l'occasion du 50ème anniversaire du Traité de l'Elysée, l'Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) organise un Forum de jeunes à Berlin : 150 jeunes de 18 à 25 ans se rencontrent pour débattre sur l'Europe. Un événement qui rappellent aux Européens que l'amitié entre les peuples est un long chemin...


En France, un scandale éclate à propos de la pilule contraceptive de troisième génération. Une jeune fille, Marion, a subi un accident cardio-vasculaire qui la laisse handicapée : elle attaque le laboratoire qui fabrique ces pilules et veut "prévenir les filles". La panique se propage, et les gynécologues rappellent que la pilule est un médicament qui comporte des effets secondaires. L'occasion de s'interroger sur la responsabilité d'un choix de contraception.

Le mariage pour tous

Evénements 2013 : des conflits mais aussi des raisons d'espérer
La controverse sur le "mariage pour tous" divise ensuite la France, notamment parce qu'elle comporte la possibilité pour des couples de même sexe d'adopter des enfants. On renonce finalement à leur donner dans cette loi le droit de recourir à la procréation médicalement assistée (PMA).

Mais le fait de permettre à deux hommes ou deux femmes de former un couple de "parents" continue à poser question et à pousser des foules dans les rues. Le débat sur le mariage pour tous fait rage à l'Assemblée, mais le Parlement finit par adopter la loi au printemps. Parmi les opposants, des jeunes, les "veilleurs" démarrent alors des veillées non-violentes.

Enseignement supérieur : encore des réformes

Geneviève Fioraso à l'Assemblée
Geneviève Fioraso à l'Assemblée
En mai, un autre débat divise cette fois le monde éducatif : la ministre de l'Education dit vouloir davantage de cours en anglais à l'université française. Les académiciens protestent au nom de la défense du français ! Les scientifiques, les directeurs d'établissements arguent qu'il leur faut attirer davantage de chercheurs étrangers pour tenir leur rang dans la mondialisation de l'enseignement supérieur. La ministre tient bon... Pendant ce temps-là, la plupart des grandes écoles internationalisent leurs campus. Pas facile de faire bouger les institutions françaises.

La réforme de l'enseignement supérieur prévoit justement de rapprocher les grandes écoles des universités par des accords de partenariat qui seront à définir au cas par cas. L'idée est de conserver les atouts de chaque système en créant davantage de passerelles et de liens. La Conférence des grandes écoles se dit favorable en restant prudente.

Autre apport de la réforme, les classes de DUT et de BTS devront réserver des places aux bacheliers professionnels et technologiques : voilà qui pourrait enfin aider les lycéens de ces filières à mieux s'orienter. Car si l'on sait depuis des années que les bacheliers pros et technos réussissent bien mieux en études courtes, les IUT et les sections de techniciens supérieurs persistent à donner en priorité leurs places aux bacs généraux. Cette fois, ils devront respecter des quotas pour les bacheliers pros et technos... On saura en 2014 si les choses changent enfin.

Des innovations : en veux-tu, en voilà !

S'il ne bouge pas vite, le système éducatif française se met pourtant en mouvement. En 2013, les universités commencent à mettre des cours de sciences en ligne ! La France veut rattraper son retard sur les Etats-Unis qui ont déjà ouvert des milliers de cours gratuitement à tous.

C'est l'irruption des Mooc, les Massive On ligne Open Courses qui devraient révolutionner nos façons d'apprendre et de nous former. Car les outils du web permettent d'envisager des pédagogies plus participatives, à base de jeux, de vidéos et de forums, comme pour ce Mooc sur l'arithmétique mis en ligne à la rentrée 2013.

Le ministère annonce également en octobre 2013 le lancement de France Université Numérique (FUN), une méga plateforme qui hébergera tous les Mooc des universités.

Ecoles du web, start-up et entrepreneurs sociaux

L'équipe 42, l'école fondée par Xavie Niel
L'équipe 42, l'école fondée par Xavie Niel
La montée de l'économie numérique suscite aussi la création de nouvelles écoles pour les métiers du web. Xavier Niel, le charismatique et très médiatique patron de Free annonce la création  de "42", une école d'informatique pour les 18-30 ans de tout niveau.. même sans diplôme. Elles veut former des développeurs web créatifs et compétents dont les entreprises ont besoin !

L'idée qu'il faut casser les codes habituels de sélection se répand. Ainsi la nouvelle école de commerce issue de la fusion de quatre ex ESC, France Business School décide de recruter pour son parcours grande école en dehors des classiques concours : elle organise des talent days de sélection où les "parcours atypiques" sont bienvenus.

Et puis, l'innovation vient des jeunes diplômés eux-mêmes qui lancent de plus en plus de start-up souvent dans le domaine du numérique ou de l'économie sociale et solidaire. Face à la sinistrose, on veut agir, prendre sa vie en main, et contribuer, à son niveau, à changer le monde. Ainsi ces jeunes entrepreneurs sociaux qui se réunissent lors de soirées "Youth we can".

Les étudiants eux-mêmes se lancent avant d'être diplômés, par exemple avec le réseau Enactus, présent dans de nombreuses écoles.

Pour accompagner le mouvement, le gouvernement annonce à la rentrée 2013 le prochain lancement d'un nouveau statut d'étudiant entrepreneur et décide d'introduire des formations à l'entrepreneuriat dans tous les cursus à l'université. Des concours les mettent en avant : ainsi quatre lauréats se voient remettre le Prix de l'étudiant en économie sociale au salon de l'Education en novembre 2013.

Des témoins pour garder espoir

Malala Yousafzai. Photo : Isopix / Parlement européen
Malala Yousafzai. Photo : Isopix / Parlement européen
Comme chaque année, en 2013, l'actualité est aussi marquée par l'exemple, la parole ou la vie de grands témoins. Ils défendent les droits de l'Homme, les plus pauvres, l'espérance d'un monde meilleur.

En février 2013, la France et l'Europe disent adieu à Stéphane Hessel, le vieux résistant et homme politique français qui avait fait un retour récent dans l'actualité en écrivant un petit essai à succès : "Indignez-vous !". En 2011 et 2012, le mouvement des "indignés", dont de nombreux jeunes Européens, avait pris au mot Stéphane Hessel.

En mars, les regards se tournent vers Rome où l'Eglise catholique élit son nouveau pape : il prend le nom de François et affirme dès le départ son intention d'être "un pape pour les pauvres". De fait, il se rend en juin sur l'île de Lampedusa, où il lance un cri en faveur des migrants et dénonce la "mondialisation de l'indifférence".
En juillet, le voilà à Rio pour les Journées mondiales de la jeunesse, il touche par sa simplicité, sa proximité, et son souci des petits.
 

En octobre 2013, c'est une jeune fille Pakistanaise qui étonne le monde : Malala Yousafzai reçoit le Prix Sakharov pour sa défense du droit des filles à l'éducation. Malala est courageuse : elle n'a pas hésité à s'exprimer sur un blog dans son pays, le Pakistan, et elle a été victime d'un attentat de la part des talibans. "Les extrémistes ont peur des livres et des stylos, a-t-elle déclaré à la tribune de l'Onu. Le pouvoir de l'éducation les effraie... Mais "un enfant, un enseignant, un livre et un stylo peuvent changer le monde".

Le courage et les valeurs positives de paix et de réconciliation ont finalement plus de pérennité que les appels à la violence, pourtant nombreux en cette fin 2013. Ainsi la mort de Nelson Mandela, si elle n'est pas une surprise, provoque une vague consensuelle d'hommages en tout genre. Une page se tourne avec le départ de ces ainés exemplaires. La tâche à accomplir pour prendre leur suite paraît immense alors que s'ouvre 2014...

Pour suivre l'actualité avec Réussir ma vie :
- téléchargez notre application smartphone gratuite
- abonnez-vous à notre fil RSS ou à notre newsletter


Vendredi 20 Décembre 2013

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !