Orientation postbac : choisir des études courtes ou longues ?



Après le bac, vous avez le choix entre des formations courtes de un à trois ans, ou des études qui dureront au moins 5 ans. Cependant les passerelles sont de plus en plus nombreuses pour poursuivre ses études après un bac+2 jusqu'à un bac+5. Le choix n'est donc pas si définitif que cela.




Orientation postbac : choisir des études courtes ou longues ?
Faire un DUT ou une prépa ? Entrer en L1 à la fac de gestion ou faire un bachelor en école de commerce ? Un bon critère de choix est de vous demander si vous préférez vous lancer d'emblée dans des études longues, jusqu'à un bac+5, ou si vous préférez commencer par des études plus courtes, en BTS ou DUT par exemple.

Non seulement les études courtes vous donnent plus vite un "ticket d'entrée" sur le marché du travail, mais elles sont aussi plus professionnalisantes, moins théoriques et moins scolaires.

Quel bac préparez-vous ?

C'est l'un des premiers éléments à prendre en compte.

Après un bac professionnel, vous n'avez pas vraiment le choix car votre formation ne vous a pas préparé aux études longues. Ainsi, seulement 4,6% des bacheliers pros réussissent une licence à l'université !

Le bac pro a d'ailleurs été créé pour permettre l'entrée dans la vie active ce que font 70% des bacheliers. Si vous faites partie des 30% qui veulent poursuivre leurs études, choisissez donc un cursus d'études courtes (de 1 à 2 ans) : par exemple un BTS  (bac + 2) que vous pouvez préparer en statut scolaire ou en alternance, de préférence dans la même spécialité que votre bac. Privilégiez le statut scolaire si vous voulez augmenter vos chances de réussir l'examen final car de nombreux bacheliers pro échouent en BTS à cause des matières générales, plus difficiles à travailler en alternance. Le taux de réussite en BTS des bac pro est de 54,5%. Le taux de réussite est inférieur à 50% en DUT où les études sont un peu plus théoriques. Soyez donc réaliste !

Il peut être moins risqué de choisir une formation complémentaire en un an : soit une mention complémentaire (MC), diplôme à préparer en apprentissage ou en statut scolaire, ou une formation complémentaires d'initiative locale (FCIL). Dans les deux cas, ces formations permettent de se spécialiser dans un métier du domaine de son bac. Les FCIL sont des formations mises en place dans les régions pour répondre aux besoins des entreprises (voir au CIO ou à la Mission locale).

- Après un bac technologique (STI2D, STL, STG...), la poursuite d'études est vivement conseillée, mais plutôt en filières courtes, où les chances de réussite sont plus élevées. A partir de 2014, des quotas de places sont d'ailleurs réservés aux bacs technos en DUT et BTS. Privilégiez ce type d'orientation pour assurer votre réussite, quitte à poursuivre vos études par la suite.
Vous pouvez aussi faire des études en écoles spécialisées (commerce, vente, carrières para-médicales, sociales...) de préférence dans le domaine de votre bac.

Cependant la voie des études longues ne vous est pas fermée : vous pouvez entrer sur concours en écoles d'ingénieurs ou de commerce postbac dans les filières qui vous sont réservées, ou entrer en classes préparatoires aux grandes écoles, là encore dans des classes réservées aux bacheliers technos. Ces orientations sont bien adaptées à ceux qui ont de bons dossiers et un projet professionnel adapté.

- Après un bac général, vous pouvez vous inscrire dans des formations courtes ou longues. Ce serait une erreur de penser que vous devez systématiquement aller en études longues (par exemple à la fac) et que les BTS ou DUT ne sont pas pour vous, même s'ils doivent désormais réserver plus de places aux bacs technos et pros.
Il faut tenir compte de votre profil et de votre projet. Vous n'êtes pas scolaire ? Vous avez envie de faire vite des stages et de rencontrer des professionnels ? Le passage par un BTS ou un DUT, ou encore par une formation par alternance peut être préférable. Si à l'inverse vous aimez le travail intellectuel et avez un bon dossier, vous pouvez viser d'emblée un bac+5, via l'université ou les grandes écoles.

Les BTS et les DUT : prêts pour un bac + 2 ?

Les BTS et les DUT sont des diplômes qui vous permettent de rentrer directement sur le marché du travail deux ans après le bac. Ils sont très appréciés des entreprises françaises. Pour quels types d'emploi ? Des postes de "techniciens supérieurs" dans l'industrie, les services, d'agent de maîtrise, ou de cadres moyens dans des PME. Vous pouvez évoluer ensuite dans l'entreprise soit par promotion interne, soit en suivant des formations complémentaires.

Les BTS et les DUT sont des formations professionnalisantes qui alternent les cours théoriques et les stages en entreprises. Plusieurs matières concernent directement le secteur professionnel choisi (techniques de vente, marketing, génie civil, etc.) et sont enseignées par des professionnels. Les étudiants sont bien encadrés : la présence en cours est obligatoire (contrairement à la fac), il y a un contrôle continu des notes (même s'il y a un examen final en BTS), des dossiers et devoirs à rendre. C'est cet encadrement qui permet à des étudiants peu autonomes ou (et qui ont du mal à travailler personnellement régulièrement) de réussir.

Après un BTS et surtout après un DUT, on peut néanmoins poursuivre des études, surtout depuis l'alignement du système français sur le cadre européen LMD (qui reconnaît les diplômes de niveau bac + 3, bac + 5, bac + 7) : la poursuite la plus fréquente se fait en licence professionnelle en un an, mais on peut aussi rentrer en université en licence classique (L3), ou entrer en école de commerce ou d'ingénieur en admission parallèle.

Une classe préparatoire appelée ATS permet en un an de se préparer à certains concours après un BTS ou un DUT si la marche est trop haute à franchir pour réussir les concours d'entrée aux "grandes écoles" d'ingénieurs ou de commerce.

Lundi 24 Mars 2014

Qu'en pensez-vous ?

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger







S'abonner à la newsletter gratuite










Guides à télécharger




















Un blog sur l'actu des débouchés

La plasturgie, encore une filière industrielle qui veut attirer les jeunes

Comme d'autres filières industrielles, la plasturgie souffre d'un manque d'attractivité alors que...




Recommandé par Reussirmavie.net
Des professionnels du coaching et de l'orientation :