Pilule contraceptive : Marion attaque le labo et veut prévenir les filles



Marion Larat, 25 ans, a déposé une plainte contre le laboratoire Bayer qui fabrique des contraceptifs de 3ème génération. Victime d'un accident vasculaire-cérébral en 2006 sans doute à cause de sa pilule, elle garde de lourdes séquelles.





Pilule contraceptive : Marion attaque le labo et veut prévenir les filles
En 2006, Marion était une étudiante plutôt brillante qui venait de passe les concours d'entrée en grande école de commerce. Quand le 13 juin 2006, elle s'écroule brutalement, victime d'un accident vasculaire-cérébral (AVC) : un caillot obstrue l'une de ces artères, entrainant des lésions cérébrales.

Six ans plus tard, elle garde de graves séquelles, dans ses mouvements et son élocution. "La Marion d'avant n'est plus", dit-elle. Et le 14 décembre 2012, Marion a porté plainte contre le laboratoire Bayer qui fabrique notamment la pilule Meliane, celle qu'elle prenait depuis quatre mois lorsqu'elle a eu son AVC. Car le lien entre son accident et cette pilule a bien été établi !


Je dois prévenir les filles

Les enquêtes faites suite à l'accident de la jeune fille ont montré qu'elle était porteuse d'un facteur génétique qui accroit les risques de coagulation du sang (le facteur W de Leiden). Pourtant aucune analyse n'est prescrite en France pour le détecter.

On sait d'autre part que les pilules contraceptives de troisième et quatrième génération ont tendance à augmenter les risques de thrombose. L'agence du médicament a lancé plusieurs alertes dans le passé sur les riques trhombo-emboliques de ces pilules, préconisant qu'elles ne soient prescrites qu'en second recours. Pourtant nombre de gynécologues continuent d'en prescrire à des femmes. La plainte de Marion Larat vise donc aussi le directeur général de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) qui n'a pas demandé le retrait de cette pilule du marché.

La jeune femme a aussi lancé un appel aux femmes : "Je dois prévenir les filles : personne ne doit prendre la pilule de 3ème et 4ème génération", a-t-elle déclaré.

Pilule et tabac : un mariage dangereux

Cette mise en garde a été précédée par la décision en septembre des autorités sanitaires françaises de ne plus rembourser les pilules de troisième génération (Meliane, Melodia, Mona et Phaeva, Harmonet, Minesse, Minulet, Mercilon, Varnoline, Triafami...) à partir de septembre 2013.

Aux Etats-Unis, plus de 13000 plaintes sont en cours notamment contre le laboratoire Bayer pour des accidents comparables à celui qui a touché Marion Larat.

Et les autres pilules ? De l'avis des médecins spécialistes, les risques sont moindres et les AVC restent rares chez les femmes en âge de procréer. Toutefois ils augmentent en fonction d'autres facteurs comme l'hypertension, le diabète et surtout le tabac... Pilule et tabac, l'association des deux est réellement dangereuse. Parlez-en à votre médecin.

Lire aussi :
Petite pilule, dis-moi qui tu es


Dimanche 27 Janvier 2013

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !