Quelles écoles pour les métiers du web ?



Le développement d'internet et des technologies numériques crée chaque jour de nouveaux débouchés et métiers. Mais quelles filières de formation choisir pour travailler dans ce secteur innovant ? Faut-il choisir une école postbac spécialisée ou une filière classique en BTS ou en école d'informatique ? Réussirmavie a exploré pour vous ces nouveaux territoires.




Etudiants de l'Ecole europééenne des métiers de l'internet (EEMI). Photo : EEMI
Etudiants de l'Ecole europééenne des métiers de l'internet (EEMI). Photo : EEMI
"En quelques années, l'économie numérique a révolutionné notre façon de communiquer, de consommer, de nous soigner, de travailler... Plus que d'économie, il faut parler d'écosystème tant le numérique est transversal", explique Anne Lalou, directrice de la Webschool Factory, une nouvelle école des métiers du web.

Puisque le numérique touche à tout aujourd'hui, les formations sont extrêmement variées. Pour entrer dans ces nouveaux métiers du web, il y a donc plusieurs portes d'entrée en fonction des profils, des niveaux d'études et des parcours.

Ce serait une erreur en effet de penser ces métiers et ces formations réservés aux "bons en maths" ou aux "fanas d'informatique". Si la technique et l'ingénierie informatique sont des filières sûres pour y accéder, on peut aussi emprunter la porte du commerce et du marketing, ou celle du design, ou du management de projet multimedia...
On peut aussi compléter une formation de base (par exemple en école de commerce ou en BTS) par une formation numérique, ou bien au contraire choisir de faire une formation spécialisée web tout de suite après le bac.

Enfin des formations sont même ouvertes à des jeunes qui n'auraient pas le bac : c'est l'avantage d'un secteur jeune en pleine croissance qui a tendance à privilégier les compétences sur les diplômes.

Vous avez un profil scientifique et vous êtes attiré par l'informatique

Dans ce cas, pas d'hésitation : choisissez la porte d'entrée technique, car c'est là que l'on manque le plus de compétences.

Quelles écoles pour les métiers du web ?
- Si vous êtes prêt(e) à faire des études longues (en 5 ans après le bac), vous pouvez vous orienter après le bac vers une école d'ingénieurs en informatique (qui délivre le titre d'ingénieur si l'école est habilitée par la Commission des titres d'ingénieurs) ou une école d'ingénierie informatique (qui délivre un master). Les débouchés sont excellents dans les deux cas.

Les écoles postbac présentent l'avantage de vous plonger dans l'informatique tout de suite : Epita, Epitech (groupe Ionis), Supinfo, ISEP, 3iL, ESIEA, ESGI, EPSI...

Ces formations vous donnent de solides bases en langages informatiques, et offrent un grand choix de spécialisations dont le développement web. Pour choisir votre école, comparez bien les spécialisations, les coûts de scolarité, la pédagogie : certaines sont plus "scolaires", d'autres fonctionnent à base de mise en situation réelle (en projets), d'autres offrent des cursus en alternance entreprise/école.

- Si vous voulez faire des études plus courtes, vous pouvez commencer par un BTS d'informatique, ou l'excellent DUT SRC (services réseaux & communication) très orienté vers le web dans certains IUT (Bordeaux, Belfort-Montbéliard, Marne-la-Vallée, Vélizy)... Vous pouvez ensuite poursuivre dans le développement web, soit en faisant une licence professionnelle à l'université, soit une formation en alternance en lien avec une école spécialisée.

Vous avez un profil commercial, manager et communication

Quelles écoles pour les métiers du web ?
Evidemment, les écoles de commerce vous tendent les bras et vous pouvez alors vous spécialiser dans le web-marketing, ou le "community management" (animation de communauté), ou les techniques de référencement (SEO). Pour cela, il faut d'emblée cibler les bons stages (par exemple dans des groupes de e-commerce) et choisir les spécialisations orientées vers le numérique et les technologies du web.

De façon générale, privilégiez les formations en alternance pour acquérir d'emblée de l'expérience dans un domaine où la pratique est en évolution constante.

Vous pouvez aussi compléter une formation de management généraliste par une spécialisation plus pointue dans une école spécialisée du web, ou bien vous orienter vers la gestion de projet multimedia.

Autre piste : créer votre start-up du numérique... ce qui nécessite un esprit (et des compétences) d'entrepreneur ainsi que  la capacité de motiver une équipe.

Vous avez un profil orienté design

Vous avez une belle sensibilité visuelle, mais ne rêvez pas de devenir directeur(trice) artistique d'un magazine de luxe, car les carrières de graphistes dans la presse papier ont fait naufrage. Prenez plutôt le train du webdesign, un secteur qui conjugue sensibilité artistique et maniement des outils de création graphique et informatique.

Là encore, vous pouvez passer par la case BTS communication visuelle (attention, il faut faire une année de mise à niveau si vous n'avez pas un bac spécialisé), ou bien faire un bachelor de webdesign dans une des écoles spécialisée dans l'internet.

Vous voulez faire une formation liée à Internet juste après le bac

Face au manque de compétences, on voit germer depuis dix ans de nouvelles écoles qui forment directement pour le numérique et le web. Avantage : elles sont en général très liées aux entreprises qui ont parfois contribué à leur fondation et beaucoup de cursus sont en alternance. Après un tronc commun, la plupart proposent ensuite un choix entre les métiers techniques, commerciaux ou du design.

Enfin, les formations sont plus ou moins longues : les plus exigeantes durant cinq ans après le bac, quand d'autres promettent une formation en deux-trois ans. Certaines sont mêmes accessibles sans le bac. Les voici en partant des formations les plus longues.

Hétic : La "Haute école des techniques de l'information et de la communication" se présente carrément comme la grande école de l'internet. Fondée en 2002, elle se distingue par un projet ambitieux : les étudiants sont formés sur le plan technique, mais ont aussi des cours de communication, de management, et même de philo. Ils choisissent peu à peu la dominante de leur profil (technique, ou commercial ou e-création). Le diplôme d'Expert en Ingénierie et Management de la Communication numérique de niveau I (bac+5) a été reconnu et certifié par l'Etat, ce qui est un "plus" par rapport à des écoles plus récentes.
Enfin, l'insertion professionnelle est excellente et la relative ancienneté de l'école lui a permis d'asseoir sa notoriété auprès des recruteurs.

Vidéo : Hétic, des étudiants témoignent

- Web School Factory est une "petit soeur de Hétic" puisqu'elle a été fondée en 2012 par le même groupe privé (Studialis) en partenariat avec le groupe ESG et Strate College (école d'art réputée). Le projet est similaire : former en 5 ans des "managers du numérique". L'étudiant choisit une spécialisation via une majeure (technologies numériques ou e-business ou e-création), mais continue à se former dans les mineures : un système astucieux pour rester polyvalent. Le cursus se veut professionnalisant, centré sur les projets.

Le "certificat" délivré par l'école ne bénéficie encore d'aucune reconnaissance, mais selon la majeure, l'étudiant obtient aussi un titre certifié par Hétic ou l'ESG ou Strage College. Seule faiblesse : un coût élevé et pas d'alternance.

- IIM Léonard de Vinci ou Institut de l'internet et du multimédia Paris-La Défense a été créée en 1995 et bénéficie comme Hétic d'une bonne expérience. L'école forme  en 5 ans mais en deux étapes, avec possibilité d'obtenir un premier titre de "chef de projet multimédia", inscrit au Registre de certification professionnelle (niveau 2, bac+2/3), puis un titre de "manager de la communication numérique", également reconnu à niveau I (bac+5). Un bon point : la possibilité de faire les deux dernières années en apprentissage en lien avec le CFA Léonard de Vinci.

- EEMI, Ecole européenne des métiers de l'internet a été créée en 2011 par trois entrepreneurs célèbres du web, les patrons de Meetic, ventesprivées.com et Free. Elle propose une formation en deux étapes : d'abord en trois ans (avec trois spécialisations possibles et de longs stages en entreprise), puis en cinq ans vers un titre certifié niveau I en "Systèmes d'information parcours web" délivré en partenariat avec Grenoble école de management. Cette deuxième formation se déroule en alternance sur deux ans. A la rentrée 2013, l'EEMI a emménagé à la Cantine dans le "Silicon Sentier", espace parisien dédié aux nouvelles technologies.

- SupdeWeb, créée en 2012, par le groupe Mediaschool (orienté vers les métiers de la communication), propose un parcours en deux étapes après le bac : un bachelor (bac+3) avec trois options possibles (développement des interfaces digitales, community management, e-marketing), puis une formation de niveau bac +5 sanctionné par un titre certifié de niveau 1 avec toujours 3 options (startup digitale, e-commerce et communication digitale). La troisième année de bachelor et la 4ème et 5ème année peuvent être faites en alternance via un contrat de professionnalisation.

- Sup'Internet a été créée en 2011 par le groupe Ionis qui a déjà plusieurs écoles d'informatique (Epita, Epitech, Etna) et de bonnes relations avec les entreprises. Il propose un choix entre trois formations postbac en trois ans qui débouchent sur un diplôme non reconnu appelé "bachelor" : un bachelor de web marketing, un de développement web et un de webdesign.

- Cifacom est une école d'audiovisuel, de 3D, de graphisme (secteur en perte de vitesse) et... des métiers de l'internet. Elle propose au choix deux bachelors (webdesigner, ou développement web) que l'on peut faire en alternance durant la deuxième et troisième année.

Vous voulez faire une formation web après un bac+2 ou bac+3

Quelles écoles pour les métiers du web ?
- Gobelins Ecole de l'image est une école beaucoup plus ancienne qui enseignait au départ uniquement la photo, puis le cinéma-vidéo et aujourd'hui le multimedia et les nouvelles technologies.
On peut ainsi y suivre une formation en apprentissage de "concepteur réalisateur multimédia" (titre professionnel certifié au niveau II) avec deux options (design ou développement). Elle est accessible aux titulaires d’un bac + 2 ou 3 dans le domaine du design graphique, de la communication visuelle  ou de l’informatique (DUT SRC...). Egalement une formation de "Conception et réalisation de produits en ligne" accessible à bac+2 et une autre de "Manager en ingénierie de la communication numérique interactive" accessible à des bac+4 (titre certifié niveau I).
Atout de Gobelins : sa notoriété auprès des recruteurs, et la tonalité culturelle de l'école.

- l'Ecole Multimédia
propose aux étudiants ayant un bac+2 d'informatique (DUT SRC ou BTS IRIS) une formation d'un an en alternance pour devenir développeur multimédia en obtenant un titre Développeur multimédia certifié niveau II. D'autres formations intéressantes sont proposées : des "prépas" postbac pour les étudiants qui veulent intégrer une formation en alternance mais veulent se mettre à niveau, une formation de "directeur artistique multimédia", un bachelor de communication digitale.

Pour ceux qui n'ont pas le bac

Plusieurs formations aux métiers les plus techniques du développement web ont été lancées en 2012-2013. Elles s'adressent délibérément à des jeunes n'ayant pas forcément le bac et n'ayant pas les moyens de payer les frais de scolarité souvent élevés des autres écoles.

- '42' est l'école fondée par Xavier Niel, le patron de Free (déjà cofondateur de EEMI). Elle est gratuite et ouverte à tous les jeunes de 18-30 ans sans condition de diplôme mais passionnés par l'informatique et qui réussissent les épreuves de sélection. Les effectifs sont importants : 1000 jeunes font leur première rentrée à l'automne 2013. La formation dure trois à cinq ans, selon les niveaux, et promet une embauche à la sortie. Aucun diplôme n'est délivré.

- la Web@cadémie est un cursus ouvert par le groupe privé Ionis qui a déjà plusieurs écoles d'informatique et a voulu développer une initiative plus sociale. La Web@cadémie est ouverte aux 18-25 ans peu qualifiés ou ayant décroché du système scolaire mais ayant un goût et un potentiel pour les nouvelles technologies. La formation dure deux ans : un an de cours en lien avec l'école d'informatique Epitech à Paris, et un an en entreprise. Une antenne a ouvert à Lyon en 2013.

- Simplon.co est une autre initiative de formation ouverte à des plus de 18 ans et plus courte : six mois de formation intensive rémunérés suivis de six mois pour monter une startup à coloration sociale et solidaire.

- Polytechweb est la dernière-née des jeunes écoles du web : fondée à l'initiative du créateur de Priceminister, elle a accueilli ses 100 premiers étudiants à la rentrée 2013. Particularité : elle forme aux métiers du web-marketing, du référencement et du community management. La formation dure deux ans. Pas de diplôme reconnu mais obtention durant la scolarité des certificats Google et d'un TOEIC 750. Formation en alternance, deux jours à l'école trois jours en entreprise.

Mercredi 25 Juin 2014

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Alexeo le 29/10/2013 16:12
Bonjour,
Je me permets de rajouter le Master MONE (E-business) qui est proposé à l'université de Picardie Jules Verne d'Amiens.
Toutes les informations sont ici : http://master-economie.com/

2.Posté par FONTANA le 04/11/2013 17:48
Je me permets de rajouter la filière "Web social et marketing digital du Bachelor de Toulouse Business School.
Pour en savoir plus : info.bachelor@tbs-education.fr

3.Posté par Katia SUTTER le 13/11/2013 08:52
Vous trouverez toutes les informations sur la formation "Réussir son projet de site internet" sur cette page facebook.

4.Posté par Maurice Largeron le 18/02/2014 16:51
Facebook
Bonjour et merci pour cette information...

Ca y est, je crois que 2014 sera une année importante dans l'histoire de la professionnalisation des métiers du web ! Cela essaime çà et là dans les contrées francaises et c'est tant mieux..
J'en profite pour glisser cette ressources pour sur une des thématiques des métiers du web , à savoir le web marketing : http://www.mauricelargeron.com/metiers-du-web-et-strategie-marketing-en-ligne/ ...Merci !

5.Posté par Question emploi le 16/07/2014 15:00
Merci pour cet article !

6.Posté par Zach le 26/02/2015 20:19
Bonjour a tous
Merci tout d'abord pour les information que vous nous apportez.

J'ai cependant une question concernant l'orientation après une licence en sociologie mention sciences sociales (ethno, démographie, traitement des données...)
Après l'obtention de ma licence, je me dois d'avoir un constat amère, il n'y a pas beaucoup de déboucher (après 3 ans d'étude on se sent comme un déchet sur le marché du travail)
J'ai donc décidé de m'investir dans les métiers du web et informatique.
D'où mes questions : est il possible après une licence en sciences sociales d'opter pour une école d'ingé ou du web sans passer par la case départ d'une licence en 3 ans (j'ai désormais 23 ans) ?
Dans le cas où cela n'est pas possible quelles serai les autres solutions de réorientation ; le tout étant de gagner le plus de temps, mais en ayant une formation solide.

Remerci pour vos réponses

7.Posté par Michèle Longour le 27/02/2015 10:27
@Zach

Dans ces écoles privées type supdeweb ou Hetic ou les autres, beaucoup de choses sont possibles, on n'est plus dans l'univers universitaire des équivalences stricto sensu, c'est surtout à discuter en direct avec eux car tout dépend de ton niveau de culture numérique, de ta familiarité avec l'univers web, etc. c'est ça qui compte pour eux.
et du choix de la spécialisation : est-ce que tu irais plutôt vers le webmarketing ou le développement ou le webdesign... ou carrément le traitement de données (le fameux data) puisque tu as déjà abordé un peu ça (il faudrait aller vers des formations spécifiques en école d'informatique) là il y a question de goût et de profil.

En tout cas l'Ecole multimedia ou les Gobelins sont assez ouverts je pense à des profils comme les tiens (bac+3 généralistes) qui ont déjà une culture générale et vont y ajouter la note métier, ça vaut le coup de prolonger tes études pour ça, surtout si tu peux rapidement le faire par l'alternance, car ce sont des métiers qu'on apprend bcp sur le terrain.

Autrement, si tu es pressé, il existe de plus en plus de formations courtes au développement (pas toutes indiquées dans l'article) :
voir par exemple Webforce3 (articles d'actu sur ce site) qui forme en trois mois, il faut s'accrocher mais c'est sérieux et les débouchés sont là
Il y a du e-learning avec Openclassrooms qui propose un parcours d'intégrateur web certifiant et OpenClassrooms lance en mars un MOOC intitulé "en 2015 je code".

Mais si tu peux faire un parcours de deux ans diplômant du style "chef de projet multimedia" ou "manager de stratégie digitale" ou quelque chose comme ça, c'est top.

Mon conseil : passer en revue toutes les écoles, aller aux JPO ou aller les rencontrer sur les nombreux salons de l'Etudiant qu'il y a en ce moment. causer, creuser, dialoguer pour bâtir ton projet et sentir ce qui te convient le mieux.

Vu tes études précédentes, tu pourrais aussi être intéressé par le métier de "Correspondant Informatique et Liberté", passionnant, en plein boom, et dont les formations sont ouvertes à tous les profils :
lire l'article que j'y ai consacré
http://www.reussirmavie.net/Correspondant-informatique-et-libertes-gardien-de-nos-donnees-personnelles_a827.html

8.Posté par Zach le 11/03/2015 11:30
Merci beaucoup pour cette réponse détaillée
Je prends note de toutes les propositions que vous m'avez suggérées
et lectures d'information
Très bon mercredi à tous

9.Posté par JulesCass le 11/12/2015 16:01
Bonjour,
connaissez-vous Digital Campus ?
Si oui qu'elle est la différence au niveau master entre :
Digital Campus toulouse : Expert en stratégie digital
et
Sup de Web toulouse : 360° Digital / E-commerce
Merci par avance de votre réponse
JuCa

10.Posté par Math le 13/01/2016 15:59
Bonjour,
Pour ma part j'ai fait mes études à l'Estei Bordeaux et dans la région c'est à mon avis une des meilleures pour les métiers de l'infographie.

11.Posté par ngami paul le 14/02/2016 22:07
quelles sont les conditions pour pouvoir acceder a ces ecoles qui forment dans ces domaines a savoir la webforce3 s'il vous plait.

12.Posté par Michèle Longour le 15/02/2016 12:46
@pour la Webforce3, il faut avoir le bac et une forte motivation. Je pense qu'ils acceptent les adultes, mais il faut voir directement avec eux, le réseau s'est fortement développé avec un système en franchise.

D'autres écoles formant au développement n'exigent pas le bac mais alors elles font passer des tests.

13.Posté par juliettej54 le 12/06/2016 16:20
Bonjour,

Quelqu'un aurait fait ses études à l'IUT Bobigny en DUT métiers du multimédia et de l'internet (MMI) ? (ancienne appelation SRC) et pourrait me renseigner sur la méthode d'enseignement/encadrement des cours/TD/projets svp? Et l'ambiance et les profs etc.. ? Merci d'avance pour vos réponses !

14.Posté par choquet le 15/06/2016 14:39
Raphaël Choquet
Bonjour
Pourriez-vous m'orienter pour des formations post bac + 2 dans le web marketing sur des postes chef de projet web, community manager, webmarketeur....je cherche une formation en partie à distance, car je souhaite reprendre mes études afin de changer d'orientation pro

merci d'avance pour votre retour

15.Posté par Carole golan le 29/06/2016 13:45
J'ai un rendez vous avec ITECOM art design Ecole d'arts appliqués et multimédia pour une 1ère année après bac, merci de m'informer sur cette école

16.Posté par Anthony le 20/08/2016 17:22
Pour se former au métier de développeur web, il existe aujourd'hui des formations innovantes comme O'clock. Une école de développement web qui s'appuie sur un format d'apprentissage en téléprésentiel : on se connecte à une salle de classe en ligne où les formateurs donnent leurs cours en direct-vidéo aux étudiants qui peuvent échanger avec eux et entre eux, travailler en groupe etc.
L'avantage, c'est d'avoir un formateur tout le temps à ses cotés (matin, après-midi, soir) et de pouvoir étudier de chez soi.

https://oclock.io

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger







S'abonner à la newsletter gratuite










Guides à télécharger




















Un blog sur l'actu des débouchés

La plasturgie, encore une filière industrielle qui veut attirer les jeunes

Comme d'autres filières industrielles, la plasturgie souffre d'un manque d'attractivité alors que...




Recommandé par Reussirmavie.net
Des professionnels du coaching et de l'orientation :