France Université Numérique : l'enseignement supérieur lance sa révolution numérique



La ministre de l'Enseignement supérieur Genevière Fioraso a donné le 2 octobre 2013 le top départ d'un grand plan pour accélérer le passage au numérique dans les universités françaises. Le premier acte est le lancement de la plate-forme france-universite-numerique.fr qui abritera des milliers de cours en ligne. Début des Mooc en janvier 2014.





France Université Numérique : l'enseignement supérieur lance sa révolution numérique
Si 96% des étudiants utilisent déjà Internet pour compléter leurs apprentissages, peu d'entre eux ont déjà la possiblité de suivre les cours en ligne et non plus en amphi ou en classe. Or c'est cette révolution-là, déjà bien engagée aux Etats-Unis, que Geneviève Fioraso veut enclencher en France.

Le 2 octobre 2013, elle a donc dévoilé le plan France Université Numérique : 18 actions qui vont se mettre en place peu à peu et devraient transformer la manière dont le savoir universitaire est transmis.

Et c'est déjà parti ! Dès le 2 octobre, la plateforme www.france-universite-numerique.fr, a été ouverte. C'est le portail qui permettra d'accéder aux fameux MOOC (Massive Open on line courses), les cours universitaires en ligne qui seront proposés par les diverses universités, IUT, grandes écoles, etc.
Particularité : les MOOC sont "ouverts" à tous (étudiants ou non) et pourtant ce sont bien des cours (avec exercices, travaux pratiques, évaluation) qui pourront déboucher parfois sur une certification voire un diplôme.

Cours en ligne : comment ça marche

Dès le 28 octobre 2013, on pourra s'inscrire sur cette plateforme nationale pour suivre un cours (ou MOOC) et les premiers enseignements débuteront en janvier 2014.

D'ore et déjà, une vingtaine de MOOCs sont proposés dans sept domaines différents : environnement, juridique, management, numérique, technologie, Santé, Sciences et Sciences humaines.

Exemples : dans le domaine numérique lui-même, 4 MOOCs permettent de développer ses compétences numériques et d'acquérir le C2i niveau 1. En histoire (sciences humaines), un cours est consacré à l'histoire de la Première Guerre mondiale à travers ses archives.

Dans le secteur juridique, l'enseignant à l'université Paris2-Assas et sénateur Hugues Portelli propose une passionnante introduction au droit constitutionnel à travers 5 leçons vidéo de 20 minutes.


Des moyens nouveaux

Pour soutenir cet ambitieux FUN, une fondation de coopération scientifique va être créée : elle devra coordonner les formations et accompagner les établissements, en partenariat avec les entreprises, dans la production de formations numériques de haut niveau.

D'autre part le ministère va devoir former ses enseignants du supérieur aux outils numériques et y consacrer des postes. 10% des dotations de postes iront à cette mission, soit 500 emplois sur le quinquennat.

Enfin, 12 millions d’euros vont être dégagés sur l’actuel programme d’investissements d’avenir pour amorcer la création de cours et de cursus numériques de haute qualité

Comme l'a souligné la ministre, "la révolution numérique est en marche".

Quoi de neuf pour les étudiants ?

Les étudiants devraient d'abord bénéficier d'une pédagogie plus attrayante grâce à la richesse des outils en ligne (quiz, vidéos, forums, animations 3D) : des cours moins austères, moins rébarbatifs, et des explications infiniment plus parlantes sans oublier la possibilité de revenir sur les points difficiles, de faire autant d'exercices en ligne qu'on veut, etc.

Cela devrait normalement permettre de booster la réussite, notamment en licence où l'échec est encore très élevé.

Ensuite le gouvernement veut utiliser les outils numériques pour renforcer les mesures d'aide à l'orientation et aider les étudiants à préparer leur insertion professionnelle : des plateformes devraient permettre de trouver des stages plus facilement, de visionner des vidéos métiers, de réaliser des portfolios de réalisations et de contacter directement des professionnels via les plateformes des universités.


Lire aussi :
Cours de maths et de sciences en ligne : les universités s'y mettent

J'apprends en ligne : les nouvelles pépites du e-learning


Jeudi 10 Avril 2014

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Jean-Paul Debeuret le 16/10/2013 14:40
Facebook
Vous trouverez ci-dessous un retour d’expérience suite à l’organisation du premier MOOC de l'entrepreneuriat www.passeportpourentreprendre.com par www.tvdesentrepreneurs.com, télévision de formation sur internet qui propose l'accès à 1000 formations enregistrées en vidéo par 300 experts et accessibles par abonnements,
Pour organiser un MOOC, il faut:
-des ressources pédagogiques adaptées principalement des contenus en rich media ( vidéo+textes+tableaux) et non des copies de livres mis en ligne
-une plate forme pour gérer les inscriptions, les relations avec les apprenants, les examens
-des questionnaires pour faire passer les examens
-de l'animation au quotidien pour ne pas que les inscrits s'arrêtent en chemin
En conclusion des investissements relativement lourds que nous n'aurions pas pu mobiliser si www.tvdesentrepreneurs.com, n'avait pas les ressources pédagogiques et l'expérience de la formation à distance.
Mais cela ne suffit pas:
-il faut communiquer en amont, convaincre les personnes intéressées à s'inscrire. Dans notre cas cela c'est fait sans le soutien de Pôle Emploi (40% des créateurs sont des chômeurs), sans celui de l'APCE ( sûrement jalouse de n'avoir pût monter ce MOOC) , sans celui de F Pellerin ( qui veut créer une école de l'entrepreneuriat)
-réussir à trouver un business modèle car par principe un MOOC est gratuit.

www.passeportpourentreprendre.com a été une réussite: des milliers d'inscrits, des participants satisfaits et une expérience acquise pour les organisateurs qui sera mise à profit dans le futur.
www.passeportpourentreprendre.com sera réorganisé 4 fois en 2014 et www.tvdesentrepreneurs.com organisera 3 autres MOOCs pour couvrir toute la vie de l'entreprise: www.passeportpourgerer.com, www.passeportpourdevelopper.com, www.passeportpourtransmettre.com

Apparemment la plate forme FUN sera réservée aux universités. Nous le regrettons. De plus comme le processus sera subventionné il va créer de la concurrence déloyale avec les entreprises privées.

2.Posté par Louise Deschênes le 11/04/2014 04:18
FUN.... Comme en anglais, par hasard, bien sûr.

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !