Technicien ascensoriste : un métier qui monte



Tags : débouchés

C'est l'exemple même du métier auquel on pense peu. Et pourtant. Pour compenser les départs en retraite et moderniser le parc français d'ascenseurs, tous les groupes cherchent des techniciens. En entreprise ou en lycée professionnel, des formations ouvrent leur portes... Avec de vrais carrières à la clé.



Un nouveau diplôme de l'Education nationale

Technicien ascensoriste : un métier qui monte
Il y a 450 000 ascenseurs en service en France. Et 60 % ont plus de vingt ans. Une loi votée en 2003 après des accidents a donc imposé une modernisation de tout le parc. Un chantier gigantesque qui ne s'achèvera qu'en 2018 ! Debordées, les entreprises cherchent donc à recruter de jeunes techniciens. Mais qui pense à devenir ascensoriste ?
Comme les formations internes aux entreprises ne suffisaient pas, l'Education nationale a créé à la rentrée 2006 un nouveau diplôme : la mention complémentaire de technicien ascensoriste : on peut la préparer en alternance en un an après un bac pro *. Une quinzaine de lycées professionnels la prépare (liste des établissements.
D'autres diplômes peuvent aussi préparer au métier : la FCIL technicien de maintenance des ascenseurs, un BTS de maintenance industrielle, ou de conception des systèmes électroniques de sécurité.


* : Un baccalauréat professionnel “maintenance des équipements électriques industriels”, ou “électrotechnique énergie équipements communicants”, ou ”génie électrotechnique”.

Quel métier pour quels profils ?

Technicien ascensoriste : un métier qui monte
"Moi qui ne voulais pas d'un job routinier, je peux dire que je suis servie, dit Delphine, 27 ans, technicienne de maintenance ascenseurs chez Koné. Les interventions sont toutes différentes et aucun client ne se ressemble. En plus, j'ai la chance, comme tous les techniciens, d'être très autonome dans mon métier".
La plupart des techniciens apprécient cette autonomie. Les dépannages exigent forcément des déplacements : un jour dans un centre commercial pour la modernisation d'un monte-charge, un autre dans un immeuble ancien pour un dépannage... Le relationnel, avec les gardiens d'immeubles, les usagers coincés, est aussi très important. Sans oublier bien sûr la passion de la maintenance, la connaissance du matériel qui peut être à la fois ancien et récent, et un grand sens de la sécurité dans un métier forcément dangereux.

Des centaines de recrutement prévus

Technicien ascensoriste : un métier qui monte
Si le métier vous tente, sachez qu'en dehors du nouveau diplôme de l'Education nationale, les entreprises organisent leur propre formation en contrat de professionnalisation. Le bac pro MEEI est tout indiqué, mais on peut aussi postuler avec un BEP/CAP structures métalliques, életrotechnique, maintenance, travaux publics, serrurier-métallier. Ou un bac STI électronique ou électrotechnique.
En dehors des PME, le secteur comprend quatre grands groupes : l'Américain Otis, le Finlandais Koné, l'Allemand ThyssenKrupp, et le Suisse Schindler. Otis a embauché 600 techniciens en 2007, Koné 500, et les embauches devraient se poursuivre à ce rythme. Sur les 75 premiers diplômés de l'Education Nationale, 100% ont trouvé un emploi en juin 2007, en CDI pour la plupart. Dans les groupes, les perspectives d'évolution ne sont pas non plus négligeables : certains techniciens sont devenus chef d'équipe, formateur, ingénieur technico-commercial... Pour faire monter haut sa carrière, rien de tel que de prendre l'ascenseur.

Renseignements : Fédération des ascenseurs, www.ascenseurs.fr



Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par kamdem clovis le 13/03/2008 23:22
je suis tres interesse par le metier , je suis titulaire d'un bac et j'aimerai faire une formation en france .Je vies en italie .j'aimerai avoir plus d'info.
merci d'avance

2.Posté par bensaad le 14/05/2008 15:16
j'ai un bac pro msma et souhaiterai effectuer une formation ascensoriste je suis actuellement resident dans le 31.Je voudrais savoir quelles sont les possibilité

Cerner son profil | Bâtir son projet pro | Métiers qui recrutent | Métiers à découvrir | Métiers passion | Expériences de jeunes pros | Sans formation ?






S'abonner à la newsletter gratuite



Un blog sur l'actu des débouchés

La révolution des métiers : quelles compétences faudra-t-il avoir demain ?

L'enquête "La révolution des métiers" réalisée par le consultant EY en partenariat avec LinkedIn...