UniversiTerre, le développement durable entre à la Sorbonne


Contrairement à une idée reçue, l'engagement des jeunes dans l'action publique se développe. Non, les partis politiques ne sont pas redevenus à la mode. C'est le vaste monde associatif qui en bénéficie. Olivier Moulergues et son association écologique UniversiTerre, en sont la plus pure expression.




Dans Amphitamine : la Sorbonne se met au vert
Dans Amphitamine : la Sorbonne se met au vert
La conservation du patrimoine, il en rêvait. Féru d'histoire et d'art, le jeune bachelier Olivier Moulergues a donc fréquenté pendant deux ans les bancs de l'école du Louvre à Paris. Deux années d'histoire de l'art pour se réorienter... vers l'histoire tout court, à Tolbiac et à la Sorbonne. Est-ce l'effet de son passage dans le monde des arts ? En arrivant dans la très digne et très ancienne Sorbonne, Olivier fonde un journal étudiant, Amphitamine, histoire de soigner le blues des amphis. Dans un univers estudiantin où les contacts sont rares, et la vie de campus réduite à sa plus simple expression, l'objectif est clair : ''Il s'agissait à travers ce journal de créer un espace de convivialité et d'échange au sein de la fac'', confie-t-il.

Pourquoi UniversiTerre ?

UniversiTerre, le développement durable entre à la Sorbonne
En 2008, pour ses 26 ans, il passe la main, attiré par un autre type d'engagement : l'écologie, une cause qui lui tient à coeur depuis des années. ''Dans Amphitamine, j'avais déjà chaque mois ma rubrique traitant de l'avenir de la planète. Mais il fallait que je passe à autre chose.'' En bref, créer une autre association à buts non lucratifs, au premier sens du terme. C'est parti pour une nouvelle aventure de création... Pour soigner son CV ? Plutôt par besoin personnel. ''Contribuer à l'information des étudiants sur l'avenir de la planète est une cause à laquelle je crois et qui me plaît. Je me devais de le faire'', raconte Olivier.

Des films et des conférences débats dans l'amphi Richelieu

L'amphithéâtre Richelieu à la Sorbonne
L'amphithéâtre Richelieu à la Sorbonne
UniversiTerre, sa nouvelle association, a donc pour objectif de sensibiliser les étudiants au développement durable. Ainsi, Olivier réalise un journal mensuel sur l'actualité du monde et de l'écologie. Mais le cœur de son action consiste à organiser des conférences-débats. Pas n'importe où : dans l'antre sacrée du prestige universitaire français, l'historique amphithéâtre Richelieu ; ainsi que dans les nombreux cinémas du Quartier Latin. Chaque mois, une conférence succède à un film. Lors de la saison dernière, il a ainsi diffusé le film d'Al Gore, "Une vérité qui dérange" suivi d'un débat sur la réalité du réchauffement climatique.
''C'est un moyen ludique et sérieux d'aborder des sujets qui au premier abord n'intéressent pas tout le monde. Cela peut attirer un nouveau public, et c'est le but d'une sensibilisation réussie'', conclut Olivier. Quant à la réussite de cette hardie entreprise, rendez-vous en mai 2009 au terme d'une nouvelle année universitaire.

Pour en savoir plus, contactez Olivier Moulergues sur:
universiterre@gmail.com
ou sur le site internet de l'association:
http://universiterre.org.

Jeudi 30 Octobre 2008
Charles Baldini

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Témoignages | Initiatives | Coin philo | Portrait | Citations | Spiritualité





Vos articles préférés !




S'abonner à la newsletter gratuite