J'apprends en ligne : les nouvelles pépites du e-learning



De jeunes entrepreneurs surfent sur la vague du e-learning pour créer des start-up innovantes. Ils marient les nouvelles technologies à la pédagogie pour rendre les savoirs accessibles à tous. Et ça marche !




J'apprends en ligne : les nouvelles pépites du e-learning
"Nous voulons démocratiser le savoir, nous voulons démocratiser le partage de connaissances, nous voulons permettre au plus grand nombre d'apprendre et d'enseigner"... Cette belle déclaration, c'est celle des créateurs d'OpenClassrooms, l'une des pépites françaises du e-learning.

Sauf que les deux fondateurs, Mathieu Nebra et Pierre Dubuc, n'en sont pas restés aux intentions : ils ont patiemment bâti leur plateforme qui compte aujourd'hui plus de 1000 cours en ligne et plus deux millions d'apprenants chaque mois...

C'est Mathieu qui a posé la première pierre en créant, en 1999, un site où il publie ses propres cours d'informatique : le "site du zéro" est né. Il n'a alors que 13 ans mais parvient à fédérer autour du site une belle communauté de geeks. Encore collégien, Pierre en est un des membres les plus actifs... au point qu'il va s'atteler avec Mathieu Nebra à une nouvelle version du portail. Entretemps, les deux amis trouvent quand même le temps de faire quelques études, on imagine dans quel domaine : écoles d'ingénieurs toute ! Mathieu Nebra intègre l'EFREI, et Pierre Dubuc l'INSA Lyon.

OpenClassrooms : des cours d'informatique, de design, de sciences...

J'apprends en ligne : les nouvelles pépites du e-learning
En 2007, les ingénieurs en herbe fondent leur entreprise pour gérer la plateforme qui devient en 2013 OpenClassrooms.com. En plus des nombreux tutoriels d'informatique, elle publie désormais des cours de design, de marketing, de sciences.

On peut toujours suivre tous les cours gratuitement et faire les exercices, mais une formule Premium à 20 euros par mois permet d'obtenir une certification à mettre sur le CV, de télécharger les supports, de suivre les cours à son rythme et d'être aidé... Et les cours en ligne sont accompagnés d'une impressionnante collection d'e-books.

LiveMentor : des cours particuliers en ligne

Autre initiative, celle de trois étudiants passionnés : Charles Lefebvre du Prey et Alexandre Dana se sont retrouvés en 2009 dans la grande école de management ESCP Europe. Puis ils ont rencontré Grégoire Clermont, étudiant en médecine passionné d'informatique... qui a fini par entrer à Epitech après avoir suivi tous les cours d'intelligence artificielle diffusés sur les plateformes des universités américaines…

Ayant tous plus ou moins bifurqué dans leurs études, ils ont voulu aider l'étudiant à "reprendre la main sur son éducation et à pouvoir choisir ce qu’il veut apprendre".

Acceptés sur l'incubateur de startup de l'ESCP Europe, ils ont imaginé une plateforme qui permette de prendre des cours particuliers en ligne et en 2012, ont lancé la première version de LiveMentor (à l'époque sous le nom de LearningShelter).

2000 mentors pour tous les niveaux d'étude

Le site www.livementor.com permet aujourd'hui de trouver un formateur ou "mentor" où que l'on habite pour suivre avec lui des cours particuliers par "vidéo-bulle", une session de visioconférence d'une heure dotée de fonctionnalités avancées : partage d’écran, prise de notes ou édition d'un document à deux en direct.

Avantage de la formule : l'élève peut communiquer et poser des questions à son formateur, il a l'interactivité du cours particulier, mais en restant chez lui. Lycéen ne trouvant pas de petit cours dans sa ville, étudiant africain, jeune maman vivant à la campagne, étudiante voulant apprendre à coder, salarié projetant de monter sa boite, lycéenne cherchant des cours de portugais, jeune pro souhaitant manier Photoshop... Le site vous propose 2000 "mentors" pour tous les niveaux (collège, lycée, supérieur, formation professionnelle).

Quant aux tarifs, ils peuvent aller de 0 (il y a des cours gratuits !) à 50 euros de l'heure, une somme payable en ligne à laquelle il faut rajouter 10% pour rémunérer LiveMentor. Mais le tarif moyen d'un cours de maths niveau lycée est de 22 euros, sans frais d'inscription ou inscription obligatoire.

A propos : pourquoi ne pas partager vos compétences en vous proposant comme "mentor", gratuitement ou pour arrondir vos rentrées?

Des idées venus des USA

Tous les créateurs français de cours en ligne reconnaissent s'être inspirés d'initiatives américaines comme la Khan Academy (cours de science sous forme de vidéos YouTube), Skillshare (qui propose de se rencontrer pour suivre un cours sur des sujets variés), Udemy (cours videos sur la finance, l’économie ou l’entrepreneuriat), iTunesU d'Apple (qui diffuse les cours des plus grandes universités américaines sous format vidéo).

L'enseignement supérieur français lui-même suit les traces des universités américaines qui diffusent désormais leur cours gratuitement via des MOOCs (Massive Open On line Courses) ou cours en ligne gratuits ouverts à tous.

En octobre 2013, le gouvernement français a ainsi lancé la plateforme France Université Numérique (FUN) pour accueillir les MOOCs créés par les universités et les grandes écoles françaises. Depuis, la vague des MOOCs ne cesse de grossir.
 

ToCoSk, une start up de e-testing

Thibault et Stéphanie Lantenier
Thibault et Stéphanie Lantenier
Autre start-up surfant sur les nouveaux outils de formation, celle fondée par un frère et une soeur : Thibault Lantenier, ingénieur ENPC et sa "petite" soeur,  Stéphanie, titulaire d’un mastère entrepreneur à HEC Paris.

Pendant leurs études, ils remarquent qu'il n'existe pas de test fiable pour évaluer ses compétences en bureautique, alors que "tout le monde connait le TOEIC et le TOEFL, qui font autorité quant au niveau en anglais", expliquent-ils. "Nous nous sommes donc lancés dans la conception d'un test analogue, mais pour les logiciels de bureautique". Ainsi naît TOCoSk, qui permet de réaliser en ligne des tests sur les logiciels Word, Excel et PowerPoint, selon 4 niveaux de difficultés et 400 compétences. Il aboutit à un score et une cartographie très détaillée de compétences et même à une "certification TOCoSk".

Les grandes écoles ainsi que les universités peuvent utiliser TOCoSk pour évaluer les compétences en bureautique de leurs étudiants. Mais cette solution de E-testing s'adresse d'abord aux recruteurs pour vérifier rapidement que les candidats à un poste ont bien les compétences bureautiques exigées, aux formateurs ou aux candidats à l'emploi qui peuvent indiquer leur score "bureautique" sur leur CV.

Lancé en octobre 2011, le test a fait une belle percée en France, puis a été lancé au Québec à l'été 2012, et il prévoit un déploiement en Chine, Etats-Unis, Angleterre, puis sur toute l'Europe et toute l'Asie... Il a aussi déployé des tests de langues et de vitesse de frappe.

TOcosk a pourtant un concurrent, c'est le TOSA (Test on software applications), un autre test d'évaluation et de certification des compétences bureautiques (sur Xcel, Word et Powerpoint) qui, lui, renvoie sur des partenaires pour se former : Vodeclic, skillsoft, Eni Editions... La vague du e-learning ne cesse de grossir.

Sydo : une agence pour transmettre du savoir différemment

Toutes ces nouveautés intéressent aussi des spécialistes de la pédagogie. Sylvain Tillon et Clarence Thiery, eux, se sont connus à l'EM Lyon et leur projet, Sydo, est née de l'envie de transmettre du savoir différemment. "On n'a pas aimé la façon dont on nous a enseigné les choses à l'école", explique Clarence.

Au départ, Sylvain a l'idée de créer une BD, "Lucy et Valentin" pour sensibiliser les jeunes à la création d'entreprise. Mais pourquoi se limiter à la BD et ne pas utiliser tous les nouveaux outils multimédias et les techniques pédagogiques propres à rendre l'apprentissage plus efficace et plus ludique ?

C'est ce que propose Sydo aux entreprises ou aux institutions qui cherchent à monter une formation ou à transmettre un savoir : cette agence de conseil en pédagogie est à l'origine de dizaines de vidéos pédagogiques, de jeux sérieux, de quiz.

Plus récemment, elle a lancé le magazine en ligne http://sydologie.com/ qui présente notamment tous les nouveaux outils pédagogiques pour l'éducation. Une vraie mine d'où ne tarderont pas à sortir d'autres pépites.

Sur le même thème :
Améliorer son orthographe en ligne : les bons outils du web
Découvrez la solution de cours d'anglais en ligne de Gymglish, partenaire de Réussirmavie

Vendredi 6 Février 2015
la rédaction

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Témoignages | Initiatives | Coin philo | Portrait | Citations | Spiritualité


Vos articles préférés !



S'abonner à la newsletter gratuite