Un routard en fauteuil roulant


Comment voyager lorsqu'on est handicapé moteur et qu'on ignore si un endroit sera accessible ? Jonathan Dupire, 25 ans, en fauteuil roulant électrique, a visité plusieurs départements et édité ses propres guides : les Globe Roller, vrais routards du tourisme accessible.




Un routard en fauteuil roulant
Le voyage, Jonathan connaît ça depuis longtemps et il adore. "J'ai eu la chance de partir souvent avec des amis ou ma famille, en France ou à l'étranger", raconte le jeune handicapé. Des vacances qui se passaient bien, à part quelques petites surprises : "Souvent, un propriétaire d'hôtel ou de camping nous disait qu'on pouvait venir, mais quand on arrivait, on voyait que l'endroit ne m'était pas accessible".
Du coup, à 22 ans, en 2004, il décide de se lancer dans une véritable aventure pour que d'autres handicapés puissent voyager aussi sans connaître toutes ces déceptions : faire sa propre collection de guides touristiques !

Eté 2004 : le globe roller part à l'assaut du Lot

Il crée son association, le Globe Roller, s'entoure d'amis et parvient à séduire des sponsors dont le précieux Crédit Agricole Midi Pyrénées qui fait tomber dans sa cagnotte quelques milliers d'euros. A l'époque, Jonathan est étudiant en administration économique et sociale. Il attend donc les vacances d'été 2004 pour lancer son fauteuil roulant de "globe roller" sur les routes de son premier département : "Comme mes parents habitaient Cahors, j'ai choisi le Lot, pour plus de simplicité".

Une enquête sur l'accessibilité de tous les hôtels, restaus, campings...

Et c'est parti pour nos routards du tourisme accessible ! Jonathan s'entoure de deux amis valides de l'association, se fait prêter une voiture spécialement aménagée pour le fauteuil roulant, et part écumer tous les campings, hôtels, restaus et sites touristiques du département. Pour plus de commodité, ils installent leur QG dans un gîte rural 100% accessible : là, ils contactent les lieux par téléphone et partent visiter. Sur place, armés d'une grille de critères d'accessibilité, ils inspectent les lieux. L'épreuve de vérité, c'est le fauteuil roulant de Jonathan : s'il passe partout, le routard de l'accessibilité donnera à l'établissement une bonne note dans son guide, et même un coup de coeur si l'accueil est sympa.

Quand on me voit avec mon fauteuil devant des marches, on comprend le problème

"Dans l'ensemble, j'ai toujours été très bien reçu, indique Jonathan. Même quand je devais annoncer de mauvaises nouvelles : par exemple dire aux propriétaires que leur établissement n'était pas accessible. Quand ils me voyaient avec mon fauteuil devant des marches, ils comprenaient tout de suite le problème ! Beaucoup me demandaient alors conseil sur les travaux à faire, parfois même on a lié amitié et gardé contact. "

Les guides Globe Roller bientôt en librairie !

Aujourd'hui, l'aventure se poursuit. Le guide du Lot a été achevé à l'été 2005, rédigé, édité. Puis il y a eu celui du Morbihan, du Tarn, la Gironde est en cours, l'Aveyron et le Tarn-et-Garonne sont programmés. L'association vient de conclure un contrat avec un éditeur spécialisé en tourisme,les éditions des Barkhanes : à l'été 2009, les guides Globe Roller seront en vente en librairie, à côté des célèbres Routards. Sauf que le voyageur à sac à dos sera remplacé par la silhouette d'un routard en fauteuil roulant.

Jonathan a créé son propre emploi

Pour Jonathan, ça roule plutôt bien : il poursuit la réalisation des guides et est maintenant salarié de son association. "Quand j'ai reçu ma première fiche de paie, ç'a été une très très grosse satisfaction", dit-il. Au plaisir d'avoir lancé un projet utile, d'avoir séduit pas mal d'institutions publiques et gagné des concours (le prix Envie d'Agir), il ajoute aussi celui d'avoir créé son propre emploi... et peut-être demain d'en créer d'autres. Sans parler des centaines de contacts noués avec les restaurateurs, les hôteliers, les propriétaires de campings : "Les contacts, c'est cela le plus extraordinaire. Au-delà du côté rébarbatif des critères d'accessibilité à noter, sur le plan humain, c'est une expérience inoubliable. Et puis, avec ce travail, on voit du pays !".

Vendredi 6 Juin 2008

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par rachat credit le 12/07/2009 16:31
Bravo, belle initiative!!!
Vous réalisez plusieurs exploits en même temps: vous vous dépassez en visitant des endroits peut être inaccessibles pour vous, vous les rendez accessibles pour les autres et ce à un prix très raisonnable!

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Témoignages | Initiatives | Coin philo | Portrait | Citations | Spiritualité





Vos articles préférés !




S'abonner à la newsletter gratuite