Service civique, parcours citoyen : François Hollande pousse les jeunes à s'engager



Dans ses voeux à la jeunesse, le 11 janvier 2016, François Hollande a incité les jeunes à s'engager au service de la société. Il a annoncé la création d'un parcours citoyen et à nouveau la montée en puissance du service civique.





François Hollande entouré du Premier ministre et d'autres membres du gouvernement lors des voeux à la jeunesse, le 11 janvier 2016. Photo : Elysée / M. Etchegoyen
François Hollande entouré du Premier ministre et d'autres membres du gouvernement lors des voeux à la jeunesse, le 11 janvier 2016. Photo : Elysée / M. Etchegoyen
"L'année 2015 a été bouleversante mais elle a été aussi déterminante pour votre génération et pour la France". Un an jour pour jour après la manifestation du 11 janvier 2015 qui avait mobilisé de nombreux jeunes, le chef de l'Etat a placé ses voeux à la jeunesse pour 2016 sous le signe de la citoyenneté.

"Dans ce moment difficile, nous avons vu qu'il n'y avait pas de Nation sans la participation des citoyens, sans leur engagement. S’engager, c’est être utile deux fois, pour soi et pour les autres."

Et de souligner l'invitation à s'engager : "Ce combat, c’est le vôtre, jeunes de France, quand certains attirent par le sang et la haine et n’offrent comme idéal que celui de mourir au nom d’un dieu trahi. Vous, vous devez préférer la fureur de vivre pour cette Nation, votre Nation, qui vous a vu naître ou que vous avez choisie."


Un parcours citoyen généralisé

Pour autant, le président de la République a reconnu qu'il fallait faciliter cet engagement :  "A tous ceux qui souhaitent s’engager, je veux donc, avec le gouvernement, leur offrir cette possibilité. Je dis bien à tous".

François Hollande a donc annoncé la mise en place d'un "parcours citoyen généralisé" :

- Dès l'école primaire et jusqu'en terminale, les élèves suivront un enseignement moral et civique (300 heures sur l’ensemble de la scolarité). Objectif : transmettre aux élèves les valeurs de la République et les moyens de s’accomplir dans le respect des autres.

- Les stages de fin de 3ème pourront être réalisés dans les associations alors qu'ils sont jusqu'à présent effectués uniquement en entreprise. Encore une façon de découvrir le monde associatif et ses engagements.

- Ce parcours citoyen au collège fera l'objet d’une validation au brevet des collèges.

Mais le parcours citoyen se poursuivra en dehors de l'école :

- A compter de la rentrée 2016, chaque jeune recevra le jour de ses 16 ans un "livret citoyen" où tous ses engagements seront inscrits.

- La journée de défense et de citoyenneté pourrait être allongée : "J'ai demandé au gouvernement d'améliorer encore le contenu de ce rendez-vous et d’étudier s'il peut aller, pour l’enrichir, vers une durée plus longue, jusqu'à une semaine", a déclaré François Hollande. Ces journées permettraient notamment de présenter aux jeunes le service civique.

Service civique pour tous : le compte n'y est pas encore

A nouveau, François Hollande a rendu hommage à ce dispositif mis sur pied en 2010 par Martin Hirsch pour permettre aux jeunes de 16 à 25 ans de vivre une mission d'intérêt général de six à douze mois dans une association ou un service public. Tout en touchant 573 euros nets par mois.

Mais le nombre des missions disponibles est encore insuffisant : le 5 février 2015, il y a presque un an, François Hollande annonçait solennellement la création du "service civique universel", promettant d'offrir une mission à tout jeune qui en ferait la demande. 
En réalité, à fin 2015, on est encore loin des 150 000 missions disponibles : "à peine 70 000 jeunes de 16 à 25 ans", a reconnu le président de la République qui persiste cependant dans son projet.

"J’ai annoncé, à l’occasion des vœux aux Français le 31 décembre, la généralisation du service civique car je veux permettre à tous les jeunes de faire cette expérience".
A nouveau, les objectifs sont donc ambitieux : "D'ici trois ans, il devra accueillir la moitié '’une classe d'âge, soit près de 350 000 jeunes par an au lieu d'à peu près 120 000 cette année. Pour aller étape par étape vers la généralisation effective au-delà de 2020, c'est-à-dire qu’à ce moment-là, toute une génération aura pu faire un service civique".

Des nouvelles missions proposées par les services publics

Tout au long de l'année 2015, à la demande du gouvernement, les services publics ont créé de nouvelles missions pouvant être confiées à des volontaires en service civique : dans la culture, la protection et la sécurité des citoyens, le sport, l'accueil des migrants ou l'action sociale, les ministères ont multiplié les annonces...

Cela reste cependant insuffisant d'autant que dans le même temps, les demandes de jeunes - attirés par les annonces alléchantes - ont augmenté. Actuellement, seule une demande sur quatre peut être satisfaite, un ratio identique à celui de début 2015. Les jeunes les plus diplômés ou ayant le plus de compétences sont plus souvent recrutés, alors qu'aucun niveau de diplôme n'est exigé pour faire un service civique.

Pour découvrir les missions et postuler : www.service-civique.gouv.fr/

Les mesures annoncées pour renforcer le service civique

Plusieurs mesures doivent donc accélérer la montée en puissance du service civique :

- Le budget qui y est consacré va passer de 300 millions d’euros aujourd'hui à un peu plus d’un milliard en 2018. "C'est la condition pour que nous puissions proposer des missions autant qu’il est possible". En effet, les volontaires étant indemnisés par des fonds publics, c'est le nerf de la guerre qui a souvent limité la création de missions.

- l'Agence du service civique qui met en contact les recruteurs et les jeunes et pilote le dispositif va devenir un "Haut-commissariat à l'engagement" placé directement auprès du Premier ministre. Ceci pour mieux mobiliser tous les ministères mais aussi les administrations déconcentrées et les préfets.
L'idée de François Hollande est en effet de leur imposer des quotas de services civiques. 

- Les grandes entreprises publiques – pourquoi pas Radio France ? a dit François Holande -  pourront également être mobilisées ainsi que les grandes agences de l'Etat.

- De même les hôpitaux, les maisons de retraite, les établissements pour personnes handicapées et aussi l'ensemble des établissements qui reçoivent du public."Il y a autant de besoins qu'il est possible d'imaginer et on ne me fera pas croire qu'il n'y a pas de missions à offrir dans tous les niveaux d'administration et dans le monde associatif qui regorge de besoins qui ne sont pas satisfaits".

Une mission de volontariat à ne pas confondre avec un stage ou un emploi

Par contre, le chef de l'Etat a bien précisé qu'il n'y aurait pas de service civique possible en entreprise privée, ces missions restant bien différentes du stage ou de l'emploi.

Il a évoqué cependant un assouplissement du dispositif pour les jeunes qui poursuivent des études supérieures : des actions citoyennes réalisées dans le cadre des études pourraient valoir service civique.
"De la même manière pour les écoles de la fonction publique, réaliser un service civique sous une forme ou sous une autre sera un devoir, un élément du parcours, du cursus", a dit François Hollande.

"Je pense aussi à toutes les formations en alternance, y compris pour l'apprentissage qui peut s'exercer aussi dans le cadre d'un service civique". Là, on comprend moins bien comment la distinction entre emploi et mission de volontariat pourrait être conservé, l'apprenti ayant un statut de salarié.

Rendez-vous à nouveau dans un an pour voir si la "généralisation" annoncée du service civique est au rendez-vous. "je vous souhaite une belle vie, une vie à la hauteur de la France et de la République !", a conclu François Hollande.


Mercredi 13 Janvier 2016
la rédaction

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !