Les secteurs et métiers qui vont recruter en 2013


Malgré la crise, certains secteurs comme le web ou le ferroviaire restent fortement recruteurs parce qu'ils sont en expansion. Tandis que dans l'assurance ou l'énergie, les départs en retraite vont jusqu'en 2015 faire de la place aux jeunes diplômés.





Les secteurs et métiers qui vont recruter en 2013
Dur de ne pas céder à la sinistrose en ce début 2013 où la France connaît depuis 20 mois une hausse quasi continue du chômage... Pour autant, nombre de secteurs n'ont pas gelé leurs recrutements et doivent même les poursuivre à bon rythme soit pour accompagner leur expansion, soit pour compenser des départs massifs en retraite retardés par la réforme.

Ainsi l'industrie française, qui connaît ses vagues de licenciements, a aussi des secteurs de pointe qui embauchent chaque année leur lot d'ingénieurs et techniciens. "L'aéronautique et le ferroviaire sont toujours en bonne forme et recrutent bien", observe Jérôme Charbonnel, de l'Insa Lyon, qui organise chaque année un forum de recrutement pour les jeunes ingénieurs. Ainsi en 2013, Airbus, Thalès, Safran, Dassault et leurs centaines de sous-traitants vont recruter, comme en 2012, environ 10 000 personnes dont la moitié d'ingénieurs de conception ou de production.

L'industrie ferroviaire est aussi en pleine croissance, avec l'ouverture prochaine du transport de voyageurs à la concurrence, la rénovation du réseau ferroviaire lancée par l'Etat et l'expansion internationale du savoir-faire français. Là encore, ingénieurs et techniciens spécialisés dans les technologies du rail sont très prisés, chez les constructeurs de matériel ou les exploitants comme SNCF, Eurotunnel, ou des spécialistes du fret ferroviaire. Un secteur qui permet d'ailleurs de démarrer sa carrière à l'étranger.

Energie, webmarketing, cloud computing

Les métiers de l'énergie, que ce soit dans le fossile, le nucléaire ou le renouvelable (notamment l'éolien offshore) embauchent aussi sans mollir. EDF, dont la moitié des départs en retraite dans les années à venir concernera les métiers techniques du nucléaire va recruter 6000 personnes dont le tiers d'ingénieurs et une proportion encore plus importante de techniciens supérieurs dont certaines spécialités sont pénuriques. Une raison de plus pour encourager les lycéens à profil technologique à s'orienter vers des BTS ou DUT de l'industrie...

Autre secteur en expansion, le web, qui continue à manquer de développeurs, de webmasters, d'aministrateurs, mais dont les technologies colorent maintenant tous les métiers : ainsi le webmarketing est un secteur neuf où les formations sont encore insuffisantes et où les jeunes diplômés peuvent se faire de très belles places. L'Essca, école de management, vient d'ailleurs de créer son Institut du webmarketing pour répondre à la demande.

Et l'informatique ? Le secteur s'attend à une stagnation de son activité en 2013, d'après les prévisions du Syntec Numérique, mais des recrutements vont se poursuivre notamment grâce au développement de nouvelles activités comme le "cloud-computing", qui permet de stocker des données sur des serveurs distants ou l'essor du Saas (système qui permet de s'abonner à un logiciel plutôt que de l'acheter). A noter que les perspectives d'embauche restent toujours très favorables aux femmes dans ce secteur qui cherche à les attirer pour parvenir à la parité.

Commerciaux, banque de détail, assurance

Enfin, tous les postes n'iront pas aux scientifiques ou aux techniciens. Les besoins en commerciaux semblent peu affectés par la crise. Au contraire, il est crucial pour les entreprises de stimuler les ventes. En tête pour le recrutement de commerciaux, la grande distribution qui doit faire face à la montée des départs en retraite et à l'ouverture de nouveaux magasins. Les jeunes diplômés de niveau bac+4/5 sont de plus en plus prisés mais ils se voient en général proposer un démarrage terrain au premier échelon avant de pouvoir manager un rayon ou un magasin.

Les assurances relancent aussi en 2013 leurs recrutements au premier rang desquels arrivent les métiers commerciaux avec des offres d'emplois variées destinées à des bac+2 à bac+5 variés.
Quant à la banque de détail (à ne pas confondre avec la banque d'investissement touchée par la crise), elle va aussi poursuire le recrutement  régulier de conseillers clientèle pour les particuliers ou la gestion de patrimoine ou encore le contrôle, sans oublier les conseillers de clientèle à distance pour la banque en ligne. BNP Paribas prévoit de recruter comme en 2012 près de 1 500 personnes en CDI, 250 VIE, 1 000 stagiaires et plus de 1 400 contrats en alternance en 2013. Le groupe Crédit Agricole annonce 4 000 recrutements en 2013 et 3 000 contrats en alternance. Le groupe Crédit du Nord entend embaucher 500 personnes en CDI, plus de 300 alternants et plus de 200 stagiaires. LCL propose 1 000 postes en CDI chaque année et 500 et 600 contrats en alternance. Globalement, les volumes de recrutements sont inférieurs à ceux des années 2006-2009 mais ils restent cependant conséquents à l'échelle nationale.
La part des jeunes diplômés recrutés en CDI sera aussi moindre que d'autres années (tout en restant honorable en volumes), les groupes souhaitant donner priorité aux expérimentés. Par contre pour les jeunes, la porte d'entrée de l'alternance prend le pas sur les stages comme l'indiquent les chiffres.

Enseignement : une vague de recrutement en 2013-2014

Après avoir supprimé les postes et fermé des classes, l'école va recommencer à recruter en 2013 et à grande échelle. Pour tenir la promesse de Français Hollande de créer 60 000 postes sur le quinquennat, le gouvernement a rouvert les vannes des concours et fait la cour aux étudiants car les candidats ne semblent pas assez nombreux pour pourvoir ces postes.

Du coup un concours exceptionnel a été ouvert aux étudiants de master 1 en juin 2013, et non pas à l’automne 2013. Les épreuves d’admission se tiendront en juin 2014, au terme d’une année où seront proposés aux admissibles des tiers-temps d’enseignement rémunérés à hauteur d’un mi-temps. Les admis aux concours prendront leurs fonctions à la rentrée de septembre 2014.

Les étudiants inscrits en master 2 pourront également s’y présenter, y compris ceux déjà inscrits aux concours 2013 actuellement engagés.Enfin, les concours 2014 seront aussi ouverts aux personnes titulaires d’un diplôme de master ou d’un grade équivalent. Dans certaines disciplines centrales comme le français, les maths ou l'anglais, les portes d'entrée sont donc particulièrement larges.

Et toujours, les métiers où l'on manque de bras

Rappelons que comme les années précédentes, certains métiers vont continuer à bien recruter, tout simplement parce qu'ils n'ont pas assez de candidats. Ainsi dans la santé, les professions d'infirmier(e), de médecins, dans le BTP, tous les métiers du chantier (chef de chantier, conducteur de travaux, conducteur d'engins, grutier) et les artisans (carreleur, plombier, électricien, etc.), les métiers de bouche (poissonnier, boucher), de l'hôtellerie-restauration (cuisinier, serveur, sommelier), ou du transport routier (conducteur, cariste)...

Pour en savoir plus :
Notre rubrique Les métiers qui recrutent
Notre blog sur l'actu des débouchés


Mardi 8 Janvier 2013

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !