L'actu des débo L'actu des débo


Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi



Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi






L'enseigne Lidl poursuit sa dynamique politique de recrutement. En 2017, elle va à nouveau chercher à séduire les jeunes diplômés sur des postes de manager ou chef de projet dans le développement commercial, le marketing, la communication, la logistique ou l'immobilier. Sans oublier tous les postes en magasins.


Grande distribution : encore beaucoup de recrutements chez Lidl en 2017
En 2017 comme en 2016, Lidl poursuit sa tournée des salons de recrutement de jeunes diplômés. Ainsi, le 17 janvier, ses recruteurs sont à l'EM Lyon Carreers Forum, le 20 janvier, à une journée de recrutement à Strasbourg, et en même temps à Paris au Forum entreprises de l'ESCP Europe.

En réalité, c'est la troisième année déjà que le groupe de grande distribution recrute environ 250 jeunes diplômés de niveau bac+5 à la sortie des grandes écoles de commerce, d'ingénieur ou des masters.


Un vrai changement d'image

Lidl a en effet lancé en 2014 une opération de "changement d'image" destinée à accompagner sa montée en gamme : l'enseigne a décidé de quitter le "hard discount" pour se positionner sur le marché des enseignes classiques de grande distribution.

Pour cela, elle a multiplié, agrandi, rénové ses magasins, travaillé sa communication, lancé de nouveaux produits, accueilli de nouvelles marques dans ses linéaires et ouvert à Rungis une gigantesque centrale d'achat pour toute l'Europe en complément de son autre centrale allemande...
Rédigé le Mardi 17 Janvier 2017 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

En Bretagne, l'agglomération de Lorient est réellement portée par l'économie maritime. Le nautisme ou la construction navale crée de l'emploi dans l'industrie, le commerce et le tourisme, et le port abrite aussi de nombreuses formations spécialisées.


Grâce au nautisme, les vents sont favorables pour l'emploi à Lorient
Vous cherchez une région où l'on respire et où l'on peut concilier travail et loisirs ? Nos côtes atlantiques ont de beaux atouts à offrir. J'ai déjà évoqué le gros potentiel de développement des biotechnologies marines dans l'Ouest de la France ou du numérique dans la région de Nantes.

Et voilà que Lorient, l'agglomération de Bretagne Sud, s'affiche comme un autre poumon pour l'emploi, notamment grâce aux activités générées par le nautisme de loisir et de compétition.


Tous les métiers du nautisme représentés à Lorient

Saviez-vous que le port de Lorient La Base abrite plus de 800 emplois ? L'ancienne base de sous-marins est aujourd'hui le royaume de la voile et de la course au large. C'est là que de nombreux skippers et leurs équipes viennent préparer leurs bateaux pour les grandes courses, là aussi que prennent place de nombreux événements nautiques, sans oublier la fréquentation touristique générée par la Cité de la voile.

Ceci a engendré la création d'un écosystème économique : près de 50 entreprises lorientaises sont dédiées à la course au large. Mais ce n'est pas tout... La construction navale a toujours été dynamique à Lorient et elle représente aujourd'hui 3 500 emplois salariés (hors intérim)... et a même créé 500 emplois depuis 2009. Avec la filière de la pêche (Lorient est le 1er port de pêche français en valeur), et la Marine nationale, globalement, les entreprises maritimes représentent 13 500 emplois soit 16% des emplois du pays de Lorient.
Rédigé le Lundi 9 Janvier 2017 | Commentaires (1) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

En 2017, le recrutement des cadres devrait connaître une belle dynamique. En tête des secteurs recruteurs : l'informatique, le conseil, l'ingénierie et la bancassurance, des secteurs où de grands groupes prévoient des milliers de recrutements.


Emploi cadres : qui va recruter en 2017 ?
Oui, 2017 devrait être une bonne année pour les cadres, et notamment les jeunes diplômés de niveau bac+5 dotés des compétences numériques recherchées par les entreprises. J'aborderai prochainement dans une autre note les perspectives de recrutement 2017 pour les non-cadres et notamment les employés et techniciens.

En terme de secteurs, l'informatique et le numérique devraient encore augmenter leurs  recrutements par rapport à 2016. D'après  le baromètre People in Tech publié en novembre dernier, les éditeurs de logiciels et les sociétés internet devraient passer de 7282 recrutements réalisés en 2016 à plus de 10 000 en 2017.


Informatique et numérique toujours en tête

Les entreprises de services numériques (ESN) devraient être encore plus sollicitées par les autres entreprises qui réalisent leur digitalisation. Ainsi, Sopra Steria a annoncé 2500 embauches en France, GFI Informatique en fera 1800. CapGemini 2800. Ces grands groupes doivent aussi partager les talents avec les startups ou des sociétés plus récentes comme SQLI, spécialiste des objets connectés qui doit recruter 600 personnes.

Les profils les plus convoités ? Toujours des profils IT, développeurs spécialisés dans le cloud ou le Big Data, ou bien des consultants métier ayant une double compétence.

Le baromètre People in Tech notait aussi une dynamique de recrutement de +25% pour les métiers du marketing dans les entreprises technologiques en France. Même si les ingénieurs et les informaticiens restent les rois du marché de l'emploi cadre, les professionnels du marketing digital ont donc une belle carte à jouer en se positionnant par exemple sur un métier qui monte : Growth Hacker, ce spécialiste de la croissance des sites web.
Rédigé le Mardi 3 Janvier 2017 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Suite de mon tour des formations financées en Ile-de-France dans le cadre du "Plan 500000". Malgré ses pertes d'emplois, l'industrie continue à rechercher des compétences précises : soudure, chaudronnerie, maintenance, robotique, peinture... sur des niveaux CAP à bac+3.


Plan 500 000 : des formations pour des métiers porteurs dans l'industrie
Si l'industrie française a perdu de nombreux emplois, elle s'est souvent repositionnée dans la production de biens à haute valeur ajoutée : pharmacie, chimie, aéronautique, nanotechnologies... Et l'Ile-de-France est une des régions les mieux placées en terme d'innovation industrielle puisqu'elle accueille dix pôle de compétitivité.

Bien sûr, avec le développement de la recherche, la part des cadres a tendance à augmenter au détriment des emplois moins qualifiés. Mais les départs à la retraite et la raréfaction de certaines compétences ont créé des tensions sur certains métiers d'ouvriers et de techniciens.


Se former à un métier recherché de l'industrie... une opportunité

D'où l'intérêt des formations qui permettent en quelques mois de se former à un métier de l'industrie sur lequel les opportunités de recrutement restent fortes. 

La journée organisée par Pôle Emploi à Paris le 13 décembre (article précédent) proposait ainsi de nombreuses formations conventionnées ouvertes aux demandeurs d'emploi. Vous en trouvez la liste complète sur cette page formation de la région Ile-de-France.  Attention : il faut se dépêcher puisque les inscriptions pour ces formations courent normalement jusqu'au 31 décembre 2016...
Rédigé le Lundi 19 Décembre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Pôle Emploi organisait le 13 décembre à Paris un forum pour proposer des formations financées par la région Ile-de-France. Avantage : toutes dispensent des qualifications pour des emplois réels. Industrie, assistanat, propreté, environnement, restauration...


Devant la mairie parisienne du 14ème, le 13 décembre, à l'invitation de Pôle Emploi.
Devant la mairie parisienne du 14ème, le 13 décembre, à l'invitation de Pôle Emploi.
Vous avez sans doute oublié les voeux du président de la République du 31 décembre 2015. C'est pourtant ce soir-là qu'il annonçait le financement par l'Etat de 500 000 formations destinées à mener les demandeurs d'emploi vers "les métiers de demain".

Depuis, Pôle Emploi et de nombreux organismes de formation s'activent pour faire de cette promesse une réalité. Mardi 13 décembre, je me suis glissée dans la foule des demandeurs d'emploi d'Ile-de-France qui étaient invités à la mairie du 14è arrondissement pour découvrir certaines de ces formations. Grosse affluence sur les marches du bel édifice parisien, où l'on n'avait hélas pas pensé à réguler l'arrivée de milliers de personnes toutes convoquées à la même heure.


Des secteurs traditionnellement recruteurs et de nouveaux métiers

Enfin, après une bonne demi-heure d'attente et quelques coups de coude, j'ai accédé aux offres des organismes de formation. Globalement, les formations ouvrent sur des métiers ou qualifications de niveau CAP à bac+2/3, dans les secteurs traditionnellement recruteurs (hôtellerie-restauration, propreté, sécurité, industrie) mais aussi des domaines en croissance comme l'environnement, la mécatronique ou le digital.

Beaucoup ouvrent sur des emplois d'assistanat : assistant ingénieur, gestionnaire de paye, assistant en gestion des entreprises... un niveau de recrutement sur lequel les entreprises peinent souvent à trouver suffisamment de candidats, beaucoup d'étudiants décidant de poursuivre leurs études après un bac+2.
Rédigé le Jeudi 15 Décembre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Le déploiement en France de la fibre optique va monter en puissance d'ici 2022 et générer de nouveaux besoins de compétences. Les métiers du très haut débit pourraient concerner 40 000 emplois dont 13 000 créations. Des emplois dans toutes les régions et non délocalisables.


Métiers du très haut débit : 40 000 emplois en vue
Le Plan France Très Haut Débit est en marche, et il avance à bonne allure.
L'objectif de couvrir 100% du territoire en très haut débit devrait donc être atteint d'ici 2022, mais la construction des réseaux, leur exploitation et la réalisation des raccordements va générer de forts besoins de compétences sur l'ensemble du territoire. Voilà de beaux débouchés à saisir, notamment pour des techniciens.


Des opérateurs privés et des réseaux d'initiative publique

Concrètement, ce déploiement va être assuré par les grands opérateurs privés de télécoms qui desserviront 57% de la population en installant des réseaux de fibre optique jusqu'à l'abonné (Fiber to the Home ou FttH) et cela dans les grandes villes.

Les collectivités locales s'occuperont d'équiper les 43% restants de la population en déployant des réseaux de fibre optique jusqu'à l'abonné ou jusqu'au centre des villages, ou en améliorant aussi les technologies hertziennes (satellite ; 4G-LTE). Elles s'appuieront pour cela sur des "réseaux d'initiative publique". Créée en 2012, la Fédération des industriels des réseaux d'initiative publique (FIRIP) regroupe déjà 161 entreprises dont beaucoup de PME qui représentent 9000 emplois directs.


13 000 créations de postes et 27 000 reconversions

Avec la montée en puissance des installations, beaucoup de ces entreprises vont devoir recruter. On estime que les "métiers du très haut débit" pourraient ainsi concerner 40 000 emplois : 13 000 créations de postes et 27 000 reconversions.

La troisième conférence du Plan France Très Haut Débit (vidéo ci-dessous) a débuté par la projection d'un intéressant reportage réalisé dans les régions.
Rédigé le Lundi 12 Décembre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Comme d'autres filières industrielles, la plasturgie souffre d'un manque d'attractivité alors que le secteur recrute du niveau CAP à bac+5. Les profils HSQE et Recherche & Développement sont les bienvenus dans un secteur marqué par l'innovation technologique.


La plasturgie, encore une filière industrielle qui veut attirer les jeunes
Encore un secteur qui recrute mais peine à attirer des jeunes. La plasturgie, filière qui conçoit et fabrique tous les matériaux à base de plastiques, veut rattraper son retard en terme d'attractivité.

Elle va donc sponsoriser un véhicule sous la marque Plastic'Up dans l'Enedis Trophée Andros Electrique, histoire de montrer que ses métiers répondent aux mêmes exigences de performance et d'innovation que la compétition automobile. Un jeu-concours a aussi été lancé depuis la mi-novembre et jusqu'au 15 janvier 2017 sur le site plastic-up.com


Des métiers méconnus du niveau CAP à bac+5

Cette filière industrielle regroupe en effet 140 000 salariés, dans 3850 entreprises, principalement des PME qui doivent sans cesse améliorer la qualité des matériaux qu'elles livrent à tous les secteurs : automobile, aéronautique, télécoms, emballage, matériaux et pièces pour  la construction, produits de consommation... 

Une industrie qui se dit "propre, jeune, dynamique" et qui recrute : en 2015, près de 5000 offres d'emplois de niveau ouvrier et technicien et près de 2000 offres d'emplois de cadres ont été déposées sur les sites de Pôle Emploi et de l'Apec... 
Quels sont donc ces métiers méconnus de la plasturgie ?
Rédigé le Lundi 5 Décembre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Les entreprises du paysage recrutent et cherchent à attirer des jeunes sur des métiers qui vont de l'entretien des jardins à l'aménagement végétal des communes. Des débouchés à tout niveau, du CAP au poste d'ingénieur et un secteur propice à l'entrepreneuriat.


©Expert Jardins - Spironello Espaces Verts
©Expert Jardins - Spironello Espaces Verts
Voilà une note qui fera plaisir à tous ceux qui ne se voient pas passer leur vie professionnelle face à un écran. Et surtout, qui rêvent de travailler au grand air.

Saviez-vous que le secteur des métiers du paysage recrute ? Non ? Pourtant, 34% de ses entreprises envisagent de recruter dans les prochains mois. C'est ce que m'a appris un communiqué de l'Union nationale des entreprises du paysage(UNEP) qui rassemble 28 000 entreprises et emploie 91 100 actifs dont 82% sont en CDI.

Depuis 2010, ce secteur affiche une croissance continue et renforce ses effectifs qui comportaient déjà 91 100 professionnels en 2014.


Des emplois qualifiés à saisir à tout niveau

Cette dynamique positive est portée par les efforts des communes et des particuliers qui cherchent à végétaliser les villes, à mieux gérer les jardins. De façon générale, la gestion écologique des jardins et des espaces verts requiert de nouvelles compétences dans le "génie végétal" ou encore l'entretien "zéro-phyto".

"Les entreprises du paysage proposent des emplois qualifiés à tous les niveaux de diplômes, et offrent de nombreuses possibilités d'évolution au sein de la profession", explique Michèle Gasquet, vice-présidente de l'Unep en charge de la formation. Autre avantage : les métiers du paysage ne sont pas délocalisables, et nos expertises sont demandées sur tout le territoire français.

Le secteur englobe aussi des spécialités de plus en plus variées : de la création de jardins à l’entretien d’espaces verts en passant par l'élagage, l’entretien de berges ou encore le paysagisme d’intérieur, des jeunes professionnels se lancent dans la création d'entreprise. Cela vous donne des idées ?
Rédigé le Lundi 28 Novembre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Le ministère de la Justice a lancé les inscriptions au concours 2017 de greffier pour lequel près de 500 postes sont à pourvoir. Ce concours externe est ouvert aux titulaires d’un titre ou diplôme de niveau bac+2 minimum. Les épreuves auront lieu aux mois de mars et juin 2017.


Le ministère de la justice recrute 500 greffiers sur concours
Décidément, le ministère de la Justice met les bouchées doubles pour renflouer son personnel. Après la grosse campagne de recrutement de l'administration pénitentiaire, puis le concours d'éducateurs à la protection judiciaire la jeunesse, voilà que 500 postes de greffier sont ouverts au concours en 2017. En 2016, c'est 800 greffiers qui ont déjà été recrutés.

Il faut dire que le greffier joue un rôle central dans le traitement des nombreux dossiers qui arrivent dans les tribunaux. Ce fonctionnaire de catégorie B est non seulement chargé d'assister aux audiences pour en prendre note et assister les magistrats, mais c'est également lui qui reçoit les justiciables, constitue les dossiers, fixe les dates des audiences et prévient les diverses parties...

Un poste à la fois administratif, social, relationnel et juridique, que l'on peut exercer, selon sa nomination, dans une juridiction civile ou pénale : cour d'assises, tribunal pour enfants, tribunal correctionnel, greffe d'un juge d'instruction, conseil des prud'hommes... 


Un "beau travail" au coeur du système judiciaire

Un "beau travail", qui a du sens, et qui s'exerce au coeur du système judiciaire : "Assister aux audiences, c'est le plus passionnant, témoigne un greffier de tribunal correctionnel. C'est pour cela que j’ai choisi ce métier. J'aime siéger (en robe, comme les juges), être au cœur de la justice en spectateur privilégié sans avoir les contraintes et les responsabilités morales des juges, même si nous avons une responsabilité énorme : c'est notre signature en bas d’un jugement ou d'un arrêt qui le rend «exécutoire», sinon, il ne peut être appliqué".

Cela, c'est le côté pile. Côte face, le greffier est aussi celui qui doit gérer la "paperasserie" propre au système judiciaire et résister à la pression des dossiers qui s'entassent, à celle des justiciables qui s'énervent, des magistrats qui exigent, etc., etc.
Rédigé le Mardi 22 Novembre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Les métiers du chiffre représentent 250 000 emplois en France et l'on a besoin de 10 000 nouveaux commissaires aux comptes et près de 10 000 experts-comptables dans les dix ans qui viennent. Vous qui cherchez votre voie, y avez-vous pensé ?


Les métiers de la compta : toujours mal-aimés et pourtant ils recrutent
Quelle est la filière qui ne connait pas le chômage, où l'on gagne bien sa vie, à laquelle on peut accéder par les voies les plus diverses, et qui rime avec créativité, mobilité, convivialité et sécurité financière ?

C'est l'accroche attrayante utilisée par les experts-comptables des Yvelines qui organisent le 23 novembre au Chesnay leur 16ème "Grande journée pédagogique des professions du chiffre ". L'événement en lui-même est local et dédié aux lycéens qui rêvent souvent de brillantes carrières à la sortie des grandes écoles, et négligent la voie pourtant très prometteuse de la compta.

Je voudrais en profiter pour vous rappeler en effet combien ces "métiers du chiffre" offrent de débouchés vastes et variés...
Rédigé le Jeudi 17 Novembre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Nos villes se couvrent de petites épiceries bio ou de chaînes spécialisées. A tel point que la production et la distribution de produits bio représentent aujourd'hui 10% des emplois de l'économie verte. Des débouchés dans la vente mais aussi la gestion de boutiques.


La montée des épiceries bio : de nouveaux débouchés dans le commerce alimentaire
Année après année, l'épicerie bio se fraye une place de plus en plus importante dans les linéaires des grandes surfaces et les enseignes spécialisées se multiplient. En terme d'emplois, les débouchés sont réels, que ce soit pour les vendeurs, les chefs de rayon, mais aussi les adjoints et directeurs de magasin.

D'après une enquête réalisée par le site emploi Adzuna en septembre 2016, la production et la distribution de produits bio représenteraient 9,9% des offres d'emplois liés à l'économie verte.

Je centrerai cette note sur le commerce et la distribution de ces produits : saviez-vous que l'alimentation bio a donné une nouvelle jeunesse au métier d'épicier laminé des années durant par la montée de la grande distribution ? Je l'ai appris en rencontrant sur un salon les responsables du CIFCA et de l'IFOPCA, deux centres de formation en alternance dédiés aux métiers des petits commerces d'alimentation : "Avec le métier de fromager et de caviste, celui d'épicier bio connaît une belle croissance", expliquent-ils. 
Rédigé le Lundi 7 Novembre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Le ministère de la Justice recrute des éducateurs à la protection judiciaire de la jeunesse, un métier de la Fonction publique à forte dimension sociale. Un concours externe est ouvert aux diplômés d'un bac+2. Rendez-vous sur Twitter le 3 novembre pour en savoir plus.


Educateur à la protection judiciaire de la jeunesse : l'Etat ouvre un concours de recrutement
Voilà un métier qui pourra intéresser les personnes, jeunes ou moins jeunes, qui ont une fibre éducative et sociale. L'éducateur à la protection judiciaire de la Jeunesse (PJJ) est un fonctionnaire du ministère de la Justice (catégorie B) qui prend en charge des mineurs en difficulté familiales ou ayant commis un acte de délinquance... 

C'est lorsqu'un magistrat décide de placer un jeune dans un établissements éducatif, fermé ou ouvert, que les éducateurs de la PJJ entrent en scène. En réalité, ils travaillent plutôt en coulisses, tant le métier est peu connu du public. L'éducateur va en effet devoir suivre le jeune, lui donner des repères, l'aider à bâtir un projet en vue d'une réinsertion solide et durable, et cela grâce à un accompagnement quotidien.  


Ouverture de deux concours, l'un interne l'autre externe

Le métier est accessible sur concours et la bonne nouvelle est que le ministère organise un concours de recrutement en 2017.

L'inscription au concours est ouverte depuis le 26 octobre et jusqu'au 2 décembre 2016 "à tout candidat titulaire d'un bac+2 minimum, aux titulaires d’un diplôme d’Etat d’éducateur spécialisé, aux personnes ayant exercé, durant 5 ans, une ou plusieurs activités professionnelles dans le domaine éducatif, social, sportif, culturel".

Un autre concours est ouvert en interne aux fonctionnaires et agents publics depuis au moins trois ans.
Rédigé le Mercredi 2 Novembre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Les coopératives agricoles emploient plus de 160 000 salariés et elles recrutent dans toutes les régions ! Des emplois d'ouvriers, de techniciens mais aussi de cadres souvent inconnus des jeunes diplômés.


Les coopératives agricoles veulent recruter de jeunes talents
Comment se faire connaître de jeunes diplômés totalement ignorants des débouchés offerts par le monde agricole ? En organisant un concours, bien sûr !

A la rentrée 2016, la coopération agricole a donc lancé son 2ème concours destiné aux étudiants de l'enseignement supérieur : les candidats doivent proposer des solutions innovantes dans cinq catégories (alimentation et distribution, conseil aux exploitations agricoles, solutions environnementales, industrie, et communication des coopératives).

Et la compétition n'est pas réservée aux élèves des écoles supérieures d'agriculture : elle est aussi ouverte aux étudiants des grandes écoles de commerce, des IEP ou des masters en management d'entreprise !


Un secteur "fantôme" qui pèse pourtant près de 165 000 emplois

C'est qu'il y a urgence pour renouveler le personnel de nos coopératives agricoles qui recrutent du niveau CAP à bac+8 sur une incroyable diversité de métiers et de filières dans toute la France.

Voilà typiquement l'exemple d'un secteur "fantôme" : malgré son poids en terme d'emploi (164 979 salariés en 2015) et son dynamisme (+1,4% de salariés de 2013 à 2015, +1,5% de CDI), les débouchés des coopératives agricoles sont totalement ignorés du grand public.
Saviez-vous que dans la Meuse, la coopérative EMC2 est le premier employeur privé du département ? De même avec Terre du Sud en Lot-et-Garonne.

Les coopératives ont pourtant de nombreux atouts : un modèle de gouvernance démocratique original (1 homme=1voix), des métiers qui construisent une économie verte, et qui s'ouvrent eux-aussi à l'innovation technologique. "Notre modèle d'entreprise humain, les potentiels de croissance de notre secteur dans l'alimentaire ou dans le non alimentaire offrent de belles perspectives à ceux qui veulent s'investir dans un projet professionnel qui a du sens !", dit Michel Prugue, président de Coop de France.

Mais ces métiers et ces emplois, quels sont-ils ?
Rédigé le Vendredi 28 Octobre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Les régions de France surfent sur le télétravail et les départs en retraite pour proposer des aides et des emplois à ceux qui veulent venir s'y installer. Des opportunités à saisir dans le Cantal, le Calvados, la Meuse ou la Manche !


Ces régions rurales qui proposent des emplois et des activités à reprendre
Et si vous changiez de vie en partant bosser... dans le Cantal ? Non, ce n'est pas une blague, mais un vrai mouvement de rebond des régions les plus rurales. Ainsi, Le Cantal, ce beau département de 150 000 habitants qui appartient à la nouvelle région Auvergne-Rhône Alpes organisait du 19 au 21 octobre comme chaque année depuis 2003 une "session d'accueil d'actifs" à Massiac. 

Durant trois jours, le département a déroulé le "tapis rouge" pour une vingtaine de porteurs de projets ayant un projet d'installation : visite guidée du département en car, mais aussi présentation d'activités à reprendre et de toutes les opportunités professionnelles.


Cantal : agriculture, artisanat, commerce, télétravail, santé... 
 
En effet, pour ceux qui veulent s'installer à leur compte, les entreprises, commerces, hôtels-restaurants ou exploitations agricoles à reprendre ne manquent pas.

Mais il y a aussi des emplois salariés à prendre dans la santé, les services et aussi, grâce au numérique, des télécentres pour s'installer en télétravail ou téléactivité, que l'on soit entrepreneur ou salarié. 
Rédigé le Lundi 24 Octobre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

La rentrée n'a pas ralenti le dynamisme du recrutement dans l'informatique. Les entreprises de services numériques commencent à afficher leurs chiffres pour 2017 comme Sopra Steria qui va recruter 2300 CDI et 1000 stages. Avec toujours des opportunités à l'international et en région.


Informatique : les ESN et les startups lancent leurs recrutements 2017
Pendant que je tirais des plans sur les métiers du numérique de "demain", les communiqués d'entreprises annonçant le lancement des recrutements d'aujourd'hui se sont accumulés dans ma boite mail.

Et apparemment la guerre des talents ne ralentit pas. Les ingénieurs en informatique, les développeurs et de façon générale les jeunes diplômés de niveau bac+5 (ou les stagiaires) attirés par le monde numérique sont toujours très recherchés. 


2300 CDI et 1000 stages chez Sopra Steria

Du côté des "entreprises de services numériques" (ESN), Sopra Steria est l'un des premiers poids lourds à lancer sa campagne de recrutement 2017 en affichant 1 000 stages dont 120 à l'international, 350 contrats en alternance et 2 300 CDI proposés sur toute la France.  Les 120 opportunités de stages à l'international sont basées majoritairement en Espagne et en Inde, ainsi qu'au Benelux, en Allemagne et en Norvège. 

Il s'agit essentiellement de postes de consultants et d'ingénieurs études débutants ou expérimentés qui rempliront des missions pour les clients du groupe dans la banque, l'assurance, le secteur public, l'aéronautique, la défense et la sécurité, l'énergie et les utilities, les télécoms & médias, le transport et la distribution. 
 
Les compétences requises ? Les connaissances techniques, mais aussi l'esprit d'équipe et le sens du service au client. L'autonomie, l'agilité d'esprit et une capacité à travailler avec des clients aux profils très variés est appréciée.

Pour recruter de tels volumes, plus de 600 actions sont planifiées dans plus de 150 écoles et universités, sans parler des événements.
Rédigé le Vendredi 14 Octobre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

1 2 3 4 5 » ... 35

Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...




Derniers tweets
L'Actu des débouchés : #jeunesdiplômés : encore beaucoup de recrutements chez Lidl en 2017 #emploi https://t.co/ATEooPlaxG https://t.co/FXS9tMFsNz
Mardi 17 Janvier - 09:02
L'Actu des débouchés : RT @AFPA_JEUNES: Formation : Ces 18 métiers porteurs qui ne nécéssitent pas de longues études via @MagazineCapital https://t.co/08jfpwQR4l
Lundi 9 Janvier - 14:45
L'Actu des débouchés : RT @poleemploi_IDF: RDV Du 13 au 15 janvier 2017, pour la 24ème édition du Salon de l'apprentissage et de l'alternance >> https://t.co/dTVT…
Lundi 9 Janvier - 14:44
L'Actu des débouchés : RT @PagePersonnel: Le marché de l'#emploi dans les secteurs du #transport et de la #logistique retrouve son dynamisme ! https://t.co/QcGBi6…
Lundi 9 Janvier - 14:43