L'actu des débo L'actu des débo


Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi



Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi






En France, la banque de détail maintient en 2017 ses recrutements, notamment pour les contrats en alternance dont la moitié sont proposés par le Centre de formation de la profession bancaire (CFPB). Un bon filon à emprunter tant que les portes des banques sont encore ouvertes...


Banque : toujours de nombreux recrutements via l'alternance
En Europe, les groupes bancaires français font un peu exception. Ils maintiennent encore en 2017 comme en 2016 d'importants volumes de recrutements (environ 10 000 CDI) alors que la plupart des banques européennes ont annoncé de grosses réductions d'effectifs.

Et à nouveau en 2017, l'alternance est une des voies privilégiées par les banques françaises pour intégrer les jeunes diplômés. C'est ainsi que le 23 février, le CFPB-Ecole supérieure de la banque organise dans ses locaux une journée info-formation-recrutement dédiée au BTS Banque.

Comme en 2016, j'attire votre attention sur l'intérêt de l'offre de formation du CFPB, organisme créé par la profession, qui colle totalement avec les besoins de compétences des recruteurs.


Un quart des recrutements à bac+2

Le BTS (bac+2) est désormais un diplôme plancher pour entrer dans la profession qui ne recrute plus depuis plusieurs années à niveau bac mais cherche des diplômés bac+2 à bac+5. Et le niveau s'élève puisque les offres de contrats pour préparer un BTS ne représentent plus qu'un quart des contrats d'alternance du CFPB, 10% en Ile-de-France.

Pour de nombreux bacheliers souhaitant intégrer le monde bancaire, la préparation d'un BTS Banque en alternance est donc une opportunité d'autant plus intéressante à saisir qu'elle risque de se raréfier dans les années à venir... lorsque les banques devront définitivement fermer de nombreuses agences et reclasser leurs conseillers.

Le cursus de 2 ans fait se succéder des périodes de 15 jours en centre de formation et de 15 jours en entreprise bancaire et prépare en effet au métier de conseiller clientèle de particuliers junior.
Rédigé le Lundi 20 Février 2017 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Le leader du e-learning OpenClassrooms lance un parcours de Data Scientist, en partenariat avec CentraleSupélec. La formation cumule plusieurs avantages : elle est diplômante, 100% en ligne, accessible à bac+3 et s'étend sur six mois.


Data Scientist : une prestigieuse formation diplômante en ligne de six mois
Voilà une belle opportunité de formation pour accéder en un temps relativement court, six mois à peine, à des compétences aujourd'hui très recherchées sur le marché du travail. 

Les technologies dites du "Big Data" génèrent en effet un marché considérable, estimé à plus de 187 milliards de dollars d’ici deux ans. En quelques années, l'expertise des Data Scientists est devenue stratégique pour les entreprises. Pourtant, les candidats sont rares car les formations, peu nombreuses, ne suffisent pas à générer assez d’experts.


Un cursus diplômant de haut niveau auréolé du label CentraleSupélec

Il faut donc saluer l'initiative d'OpenClassrooms, grande plateforme de formation en ligne (très orientée sur l'informatique), et qui a le beau projet de "rendre l'éducation accessible à tous". Avec cette formation diplômante proposée en partenariat avec la prestigieuse grande école CentraleSupélec, le cursus s'annonce en effet de fort bon niveau.

"Ce nouveau diplôme que nous proposons avec CentraleSupélec a vocation à démocratiser l’accès à cette formation", a d'ailleurs souligné Pierre Dubuc, co-fondateur d'OpenClassrooms.
Rédigé le Lundi 13 Février 2017 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

L'augmentation des menaces informatiques accroît les besoins de compétences dans la cybersécurité. Mais les recruteurs ont tant de mal à trouver leurs experts, qu'ils envisagent de s'ouvrir à des profils un peu moins spécialisés. Une opportunité à saisir pour certains.


Cybersécurité : face à la pénurie de talents, les recruteurs s'ouvrent à de nouveaux profils
Comment pallier la pénurie de profils sur le marché de la cybersécurité ? C'était l'un des débats au programme du Forum international de la cybersécurité qui s'est tenu fin janvier 2017 à Lille. La preuve que la cybersécurité est un secteur offrant de vastes débouchés.

Deux sociétés spécialisées ont ainsi lancé une campagne de recrutement. Le groupe NES a annoncé l’ouverture de 40 postes pour soutenir la croissance de ses différentes activités : audit et GRC, SOC et sécugérance, conseil, intégration de solutions, R&D. 
Les profils recherchés sont des ingénieurs commerciaux, architectes, ingénieurs sécurité, auditeurs techniques et fonctionnels. Depuis le début 2017, 4 personnes ont déjà rejoint l'entreprise. (Rens. : www.nes.fr)


La chasse aux talents qualifiés

Un autre acteur du secteur, Stormshield, est en quête de talents. "Face au nombre croissant d'attaques ciblées et sophistiquées, le besoin d'experts en sécurité informatique est en forte augmentation. Mais malheureusement, les profils qualifiés sont encore trop rares et de nombreuses entreprises rencontrent des difficultés pour recruter", explique Sylvie Blondel, DRH de Stormshield.

L'entreprise a donc lancé fin janvier un "Tour de France" en bus à ses couleurs pour aller à la rencontre de futurs diplômés d'écoles d'informatique courtisés par de nombreux autres secteurs économiques. La société prévoit, en effet, d'ouvrir en 2017 de nombreux postes dans la protection des postes de travail, des réseaux et des données. Elle prévoit aussi le recrutement de nombreux stagiaires. (rens. : www.stormshield.eu/fr)

Vous vous dites que ces métiers sont réservés aux geeks et autres experts en informatique ? Là, vous faites peut-être erreur.
Rédigé le Lundi 6 Février 2017 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Les formations tentent de répondre à la digitalisation de tous les métiers. Ainsi l'IIM, Institut de l'internet et du multimédia, fait évoluer son cursus, et OpenClassrooms crée 7 formations diplômantes en ligne pour digitaliser les fonctions clés de l'entreprise.


Métiers du digital : des recrutements de plus en plus diversifiés
Dès janvier, les lieux de formation annoncent les nouveautés pour la rentrée suivante. Et ce sont de bons indicateurs de l'évolution des débouchés sur le marché du travail.

En ce début 2017, tout devient digital. Et tout va si vite, que même des écoles spécialisées dans le numérique doivent faire évoluer leur cursus. C'est le cas de l'Institut de l'internet et du multimédia (IIM), école créée en 1995 par le Groupe d'enseignement supérieur privé Léonard de Vinci sur ce qui était à l'époque un "marché de niche" : les métiers du web et du multimédia, notamment du jeu vidéo. 


L'IIM ouvre sa palette de formations à tous les métiers du digital

L'école s'est ainsi taillée une belle expertise dans la formation de chefs de projet multimédia particulièrement appréciés des agences communication. Mais aujourd'hui, les débouchés explosent, et les diplômés sont attendus dans tous les secteurs de l'économie et tout type d'entreprise : on cherche toujours des chefs de projet mais aussi et surtout des développeurs, des social media managers, des spécialistes de la Data... et aussi des experts de l'expérience utilisateur, de la réalité virtuelle, du game design.

L'IIM vient donc d'annoncer une grosse évolution de ses cursus afin de préparer à tous les métiers du digital. Elle proposera toujours des parcours par étape, en trois ans (bachelors) et cinq ans (mastères) mais va offrir en année 4 et 5 un choix progressif entre 12 spécialisations dont 5 nouvelles.
Rédigé le Lundi 30 Janvier 2017 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Les cabinets de conseil en ingénierie et les grands groupes comme Alstom se plaignent d'une pénurie d'ingénieurs ! En 2017, Assystem recrutera ainsi 2 200 personnes en France, un chiffre en nette hausse.


Industrie : le recrutement d'ingénieurs en hausse en 2017
Dire que les ingénieurs en France sont courtisés sur le marché du travail n'est pas un scoop... Il y a plusieurs années déjà qu'on le constate. Mais l'accélération de l'innovation technologique, la révolution numérique et la transition énergétique que ne font qu'accentuer les choses. D'autant que les ingénieurs sont aussi appréciés dans le secteur des services, de la banque, la finance, le commerce... 

Du coup les secteurs industriels à forte composante technologique doivent batailler pour trouver leurs talents. Et en 2017, ils montent en puissance sur les recrutements. Prenons l'exemple d'Assystem. Ce groupe international de conseil en ingénierie accompagne de nombreux groupes industriels, notamment dans le nucléaire.


2 200 recrutements prévus chez Assystem

Assystem prévoit donc de recruter 2 200 personnes en France en 2017 (3500 dans le monde), un chiffre en nette hausse par rapport aux 1 800 recrutements réalisés en 2016. 

Ces recrutements majoritairement en CDI (80%) seront principalement des créations de postes. "Nous recherchons des personnes qui souhaitent s’inscrire avec nous dans la durée, nos opportunités d’évolution sont nombreuses, tant en France qu’à l’international, explique Emmanuelle Capiez, SVP Human Resources & Managing Director France". 

L'international est en effet une belle carte pour attirer les jeunes diplômés mais suffit-elle à les fidéliser ? "75% de nos managers ont commencé leur carrière au sein du groupe", indique Emmanuelle Capiez. Certes, mais les temps ont changé, et les jeunes diplômés d'aujourd'hui n'envisagent plus forcément de faire toute leur carrière pour la même entreprise. En tout cas, le recruteur dit vouloir donner la priorité "aux candidats qui souhaitent se projeter dans un parcours" chez lui.
Rédigé le Lundi 23 Janvier 2017 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

L'enseigne Lidl poursuit sa dynamique politique de recrutement. En 2017, elle va à nouveau chercher à séduire les jeunes diplômés sur des postes de manager ou chef de projet dans le développement commercial, le marketing, la communication, la logistique ou l'immobilier. Sans oublier tous les postes en magasins.


Grande distribution : encore beaucoup de recrutements chez Lidl en 2017
En 2017 comme en 2016, Lidl poursuit sa tournée des salons de recrutement de jeunes diplômés. Ainsi, le 17 janvier, ses recruteurs sont à l'EM Lyon Carreers Forum, le 20 janvier, à une journée de recrutement à Strasbourg, et en même temps à Paris au Forum entreprises de l'ESCP Europe.

En réalité, c'est la troisième année déjà que le groupe de grande distribution recrute environ 250 jeunes diplômés de niveau bac+5 à la sortie des grandes écoles de commerce, d'ingénieur ou des masters.


Un vrai changement d'image

Lidl a en effet lancé en 2014 une opération de "changement d'image" destinée à accompagner sa montée en gamme : l'enseigne a décidé de quitter le "hard discount" pour se positionner sur le marché des enseignes classiques de grande distribution.

Pour cela, elle a multiplié, agrandi, rénové ses magasins, travaillé sa communication, lancé de nouveaux produits, accueilli de nouvelles marques dans ses linéaires et ouvert à Rungis une gigantesque centrale d'achat pour toute l'Europe en complément de son autre centrale allemande...
Rédigé le Mardi 17 Janvier 2017 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

En Bretagne, l'agglomération de Lorient est réellement portée par l'économie maritime. Le nautisme ou la construction navale crée de l'emploi dans l'industrie, le commerce et le tourisme, et le port abrite aussi de nombreuses formations spécialisées.


Grâce au nautisme, les vents sont favorables pour l'emploi à Lorient
Vous cherchez une région où l'on respire et où l'on peut concilier travail et loisirs ? Nos côtes atlantiques ont de beaux atouts à offrir. J'ai déjà évoqué le gros potentiel de développement des biotechnologies marines dans l'Ouest de la France ou du numérique dans la région de Nantes.

Et voilà que Lorient, l'agglomération de Bretagne Sud, s'affiche comme un autre poumon pour l'emploi, notamment grâce aux activités générées par le nautisme de loisir et de compétition.


Tous les métiers du nautisme représentés à Lorient

Saviez-vous que le port de Lorient La Base abrite plus de 800 emplois ? L'ancienne base de sous-marins est aujourd'hui le royaume de la voile et de la course au large. C'est là que de nombreux skippers et leurs équipes viennent préparer leurs bateaux pour les grandes courses, là aussi que prennent place de nombreux événements nautiques, sans oublier la fréquentation touristique générée par la Cité de la voile.

Ceci a engendré la création d'un écosystème économique : près de 50 entreprises lorientaises sont dédiées à la course au large. Mais ce n'est pas tout... La construction navale a toujours été dynamique à Lorient et elle représente aujourd'hui 3 500 emplois salariés (hors intérim)... et a même créé 500 emplois depuis 2009. Avec la filière de la pêche (Lorient est le 1er port de pêche français en valeur), et la Marine nationale, globalement, les entreprises maritimes représentent 13 500 emplois soit 16% des emplois du pays de Lorient.
Rédigé le Lundi 9 Janvier 2017 | Commentaires (1) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

En 2017, le recrutement des cadres devrait connaître une belle dynamique. En tête des secteurs recruteurs : l'informatique, le conseil, l'ingénierie et la bancassurance, des secteurs où de grands groupes prévoient des milliers de recrutements.


Emploi cadres : qui va recruter en 2017 ?
Oui, 2017 devrait être une bonne année pour les cadres, et notamment les jeunes diplômés de niveau bac+5 dotés des compétences numériques recherchées par les entreprises. J'aborderai prochainement dans une autre note les perspectives de recrutement 2017 pour les non-cadres et notamment les employés et techniciens.

En terme de secteurs, l'informatique et le numérique devraient encore augmenter leurs  recrutements par rapport à 2016. D'après  le baromètre People in Tech publié en novembre dernier, les éditeurs de logiciels et les sociétés internet devraient passer de 7282 recrutements réalisés en 2016 à plus de 10 000 en 2017.


Informatique et numérique toujours en tête

Les entreprises de services numériques (ESN) devraient être encore plus sollicitées par les autres entreprises qui réalisent leur digitalisation. Ainsi, Sopra Steria a annoncé 2500 embauches en France, GFI Informatique en fera 1800. CapGemini 2800. Ces grands groupes doivent aussi partager les talents avec les startups ou des sociétés plus récentes comme SQLI, spécialiste des objets connectés qui doit recruter 600 personnes.

Les profils les plus convoités ? Toujours des profils IT, développeurs spécialisés dans le cloud ou le Big Data, ou bien des consultants métier ayant une double compétence.

Le baromètre People in Tech notait aussi une dynamique de recrutement de +25% pour les métiers du marketing dans les entreprises technologiques en France. Même si les ingénieurs et les informaticiens restent les rois du marché de l'emploi cadre, les professionnels du marketing digital ont donc une belle carte à jouer en se positionnant par exemple sur un métier qui monte : Growth Hacker, ce spécialiste de la croissance des sites web.
Rédigé le Mardi 3 Janvier 2017 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Suite de mon tour des formations financées en Ile-de-France dans le cadre du "Plan 500000". Malgré ses pertes d'emplois, l'industrie continue à rechercher des compétences précises : soudure, chaudronnerie, maintenance, robotique, peinture... sur des niveaux CAP à bac+3.


Plan 500 000 : des formations pour des métiers porteurs dans l'industrie
Si l'industrie française a perdu de nombreux emplois, elle s'est souvent repositionnée dans la production de biens à haute valeur ajoutée : pharmacie, chimie, aéronautique, nanotechnologies... Et l'Ile-de-France est une des régions les mieux placées en terme d'innovation industrielle puisqu'elle accueille dix pôle de compétitivité.

Bien sûr, avec le développement de la recherche, la part des cadres a tendance à augmenter au détriment des emplois moins qualifiés. Mais les départs à la retraite et la raréfaction de certaines compétences ont créé des tensions sur certains métiers d'ouvriers et de techniciens.


Se former à un métier recherché de l'industrie... une opportunité

D'où l'intérêt des formations qui permettent en quelques mois de se former à un métier de l'industrie sur lequel les opportunités de recrutement restent fortes. 

La journée organisée par Pôle Emploi à Paris le 13 décembre (article précédent) proposait ainsi de nombreuses formations conventionnées ouvertes aux demandeurs d'emploi. Vous en trouvez la liste complète sur cette page formation de la région Ile-de-France.  Attention : il faut se dépêcher puisque les inscriptions pour ces formations courent normalement jusqu'au 31 décembre 2016...
Rédigé le Lundi 19 Décembre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Pôle Emploi organisait le 13 décembre à Paris un forum pour proposer des formations financées par la région Ile-de-France. Avantage : toutes dispensent des qualifications pour des emplois réels. Industrie, assistanat, propreté, environnement, restauration...


Devant la mairie parisienne du 14ème, le 13 décembre, à l'invitation de Pôle Emploi.
Devant la mairie parisienne du 14ème, le 13 décembre, à l'invitation de Pôle Emploi.
Vous avez sans doute oublié les voeux du président de la République du 31 décembre 2015. C'est pourtant ce soir-là qu'il annonçait le financement par l'Etat de 500 000 formations destinées à mener les demandeurs d'emploi vers "les métiers de demain".

Depuis, Pôle Emploi et de nombreux organismes de formation s'activent pour faire de cette promesse une réalité. Mardi 13 décembre, je me suis glissée dans la foule des demandeurs d'emploi d'Ile-de-France qui étaient invités à la mairie du 14è arrondissement pour découvrir certaines de ces formations. Grosse affluence sur les marches du bel édifice parisien, où l'on n'avait hélas pas pensé à réguler l'arrivée de milliers de personnes toutes convoquées à la même heure.


Des secteurs traditionnellement recruteurs et de nouveaux métiers

Enfin, après une bonne demi-heure d'attente et quelques coups de coude, j'ai accédé aux offres des organismes de formation. Globalement, les formations ouvrent sur des métiers ou qualifications de niveau CAP à bac+2/3, dans les secteurs traditionnellement recruteurs (hôtellerie-restauration, propreté, sécurité, industrie) mais aussi des domaines en croissance comme l'environnement, la mécatronique ou le digital.

Beaucoup ouvrent sur des emplois d'assistanat : assistant ingénieur, gestionnaire de paye, assistant en gestion des entreprises... un niveau de recrutement sur lequel les entreprises peinent souvent à trouver suffisamment de candidats, beaucoup d'étudiants décidant de poursuivre leurs études après un bac+2.
Rédigé le Jeudi 15 Décembre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Le déploiement en France de la fibre optique va monter en puissance d'ici 2022 et générer de nouveaux besoins de compétences. Les métiers du très haut débit pourraient concerner 40 000 emplois dont 13 000 créations. Des emplois dans toutes les régions et non délocalisables.


Métiers du très haut débit : 40 000 emplois en vue
Le Plan France Très Haut Débit est en marche, et il avance à bonne allure.
L'objectif de couvrir 100% du territoire en très haut débit devrait donc être atteint d'ici 2022, mais la construction des réseaux, leur exploitation et la réalisation des raccordements va générer de forts besoins de compétences sur l'ensemble du territoire. Voilà de beaux débouchés à saisir, notamment pour des techniciens.


Des opérateurs privés et des réseaux d'initiative publique

Concrètement, ce déploiement va être assuré par les grands opérateurs privés de télécoms qui desserviront 57% de la population en installant des réseaux de fibre optique jusqu'à l'abonné (Fiber to the Home ou FttH) et cela dans les grandes villes.

Les collectivités locales s'occuperont d'équiper les 43% restants de la population en déployant des réseaux de fibre optique jusqu'à l'abonné ou jusqu'au centre des villages, ou en améliorant aussi les technologies hertziennes (satellite ; 4G-LTE). Elles s'appuieront pour cela sur des "réseaux d'initiative publique". Créée en 2012, la Fédération des industriels des réseaux d'initiative publique (FIRIP) regroupe déjà 161 entreprises dont beaucoup de PME qui représentent 9000 emplois directs.


13 000 créations de postes et 27 000 reconversions

Avec la montée en puissance des installations, beaucoup de ces entreprises vont devoir recruter. On estime que les "métiers du très haut débit" pourraient ainsi concerner 40 000 emplois : 13 000 créations de postes et 27 000 reconversions.

La troisième conférence du Plan France Très Haut Débit (vidéo ci-dessous) a débuté par la projection d'un intéressant reportage réalisé dans les régions.
Rédigé le Lundi 12 Décembre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Comme d'autres filières industrielles, la plasturgie souffre d'un manque d'attractivité alors que le secteur recrute du niveau CAP à bac+5. Les profils HSQE et Recherche & Développement sont les bienvenus dans un secteur marqué par l'innovation technologique.


La plasturgie, encore une filière industrielle qui veut attirer les jeunes
Encore un secteur qui recrute mais peine à attirer des jeunes. La plasturgie, filière qui conçoit et fabrique tous les matériaux à base de plastiques, veut rattraper son retard en terme d'attractivité.

Elle va donc sponsoriser un véhicule sous la marque Plastic'Up dans l'Enedis Trophée Andros Electrique, histoire de montrer que ses métiers répondent aux mêmes exigences de performance et d'innovation que la compétition automobile. Un jeu-concours a aussi été lancé depuis la mi-novembre et jusqu'au 15 janvier 2017 sur le site plastic-up.com


Des métiers méconnus du niveau CAP à bac+5

Cette filière industrielle regroupe en effet 140 000 salariés, dans 3850 entreprises, principalement des PME qui doivent sans cesse améliorer la qualité des matériaux qu'elles livrent à tous les secteurs : automobile, aéronautique, télécoms, emballage, matériaux et pièces pour  la construction, produits de consommation... 

Une industrie qui se dit "propre, jeune, dynamique" et qui recrute : en 2015, près de 5000 offres d'emplois de niveau ouvrier et technicien et près de 2000 offres d'emplois de cadres ont été déposées sur les sites de Pôle Emploi et de l'Apec... 
Quels sont donc ces métiers méconnus de la plasturgie ?
Rédigé le Lundi 5 Décembre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Les entreprises du paysage recrutent et cherchent à attirer des jeunes sur des métiers qui vont de l'entretien des jardins à l'aménagement végétal des communes. Des débouchés à tout niveau, du CAP au poste d'ingénieur et un secteur propice à l'entrepreneuriat.


©Expert Jardins - Spironello Espaces Verts
©Expert Jardins - Spironello Espaces Verts
Voilà une note qui fera plaisir à tous ceux qui ne se voient pas passer leur vie professionnelle face à un écran. Et surtout, qui rêvent de travailler au grand air.

Saviez-vous que le secteur des métiers du paysage recrute ? Non ? Pourtant, 34% de ses entreprises envisagent de recruter dans les prochains mois. C'est ce que m'a appris un communiqué de l'Union nationale des entreprises du paysage(UNEP) qui rassemble 28 000 entreprises et emploie 91 100 actifs dont 82% sont en CDI.

Depuis 2010, ce secteur affiche une croissance continue et renforce ses effectifs qui comportaient déjà 91 100 professionnels en 2014.


Des emplois qualifiés à saisir à tout niveau

Cette dynamique positive est portée par les efforts des communes et des particuliers qui cherchent à végétaliser les villes, à mieux gérer les jardins. De façon générale, la gestion écologique des jardins et des espaces verts requiert de nouvelles compétences dans le "génie végétal" ou encore l'entretien "zéro-phyto".

"Les entreprises du paysage proposent des emplois qualifiés à tous les niveaux de diplômes, et offrent de nombreuses possibilités d'évolution au sein de la profession", explique Michèle Gasquet, vice-présidente de l'Unep en charge de la formation. Autre avantage : les métiers du paysage ne sont pas délocalisables, et nos expertises sont demandées sur tout le territoire français.

Le secteur englobe aussi des spécialités de plus en plus variées : de la création de jardins à l’entretien d’espaces verts en passant par l'élagage, l’entretien de berges ou encore le paysagisme d’intérieur, des jeunes professionnels se lancent dans la création d'entreprise. Cela vous donne des idées ?
Rédigé le Lundi 28 Novembre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Le ministère de la Justice a lancé les inscriptions au concours 2017 de greffier pour lequel près de 500 postes sont à pourvoir. Ce concours externe est ouvert aux titulaires d’un titre ou diplôme de niveau bac+2 minimum. Les épreuves auront lieu aux mois de mars et juin 2017.


Le ministère de la justice recrute 500 greffiers sur concours
Décidément, le ministère de la Justice met les bouchées doubles pour renflouer son personnel. Après la grosse campagne de recrutement de l'administration pénitentiaire, puis le concours d'éducateurs à la protection judiciaire la jeunesse, voilà que 500 postes de greffier sont ouverts au concours en 2017. En 2016, c'est 800 greffiers qui ont déjà été recrutés.

Il faut dire que le greffier joue un rôle central dans le traitement des nombreux dossiers qui arrivent dans les tribunaux. Ce fonctionnaire de catégorie B est non seulement chargé d'assister aux audiences pour en prendre note et assister les magistrats, mais c'est également lui qui reçoit les justiciables, constitue les dossiers, fixe les dates des audiences et prévient les diverses parties...

Un poste à la fois administratif, social, relationnel et juridique, que l'on peut exercer, selon sa nomination, dans une juridiction civile ou pénale : cour d'assises, tribunal pour enfants, tribunal correctionnel, greffe d'un juge d'instruction, conseil des prud'hommes... 


Un "beau travail" au coeur du système judiciaire

Un "beau travail", qui a du sens, et qui s'exerce au coeur du système judiciaire : "Assister aux audiences, c'est le plus passionnant, témoigne un greffier de tribunal correctionnel. C'est pour cela que j’ai choisi ce métier. J'aime siéger (en robe, comme les juges), être au cœur de la justice en spectateur privilégié sans avoir les contraintes et les responsabilités morales des juges, même si nous avons une responsabilité énorme : c'est notre signature en bas d’un jugement ou d'un arrêt qui le rend «exécutoire», sinon, il ne peut être appliqué".

Cela, c'est le côté pile. Côte face, le greffier est aussi celui qui doit gérer la "paperasserie" propre au système judiciaire et résister à la pression des dossiers qui s'entassent, à celle des justiciables qui s'énervent, des magistrats qui exigent, etc., etc.
Rédigé le Mardi 22 Novembre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Les métiers du chiffre représentent 250 000 emplois en France et l'on a besoin de 10 000 nouveaux commissaires aux comptes et près de 10 000 experts-comptables dans les dix ans qui viennent. Vous qui cherchez votre voie, y avez-vous pensé ?


Les métiers de la compta : toujours mal-aimés et pourtant ils recrutent
Quelle est la filière qui ne connait pas le chômage, où l'on gagne bien sa vie, à laquelle on peut accéder par les voies les plus diverses, et qui rime avec créativité, mobilité, convivialité et sécurité financière ?

C'est l'accroche attrayante utilisée par les experts-comptables des Yvelines qui organisent le 23 novembre au Chesnay leur 16ème "Grande journée pédagogique des professions du chiffre ". L'événement en lui-même est local et dédié aux lycéens qui rêvent souvent de brillantes carrières à la sortie des grandes écoles, et négligent la voie pourtant très prometteuse de la compta.

Je voudrais en profiter pour vous rappeler en effet combien ces "métiers du chiffre" offrent de débouchés vastes et variés...
Rédigé le Jeudi 17 Novembre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

1 2 3 4 5 » ... 35

Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...




Derniers tweets
L'Actu des débouchés : Banque : toujours beaucoup de recrutements via l'#alternance et l'offre de... https://t.co/9Dljcg2QNZ https://t.co/oJSEz68xLe
Lundi 20 Février - 13:06
L'Actu des débouchés : RT @pole_emploi: .@Le_CIDJ présente aujourd'hui son nouveau guide des #SecteursQuiRecrutent, outil d'aide à l'orientation et à la formation…
Mardi 14 Février - 12:42
L'Actu des débouchés : RT @pressemdm: J-2 avant les rencontres de l'avenir #professionnel d'#Annecy ! https://t.co/seSDI8e45n #métiers #orientation #emploi https…
Mardi 14 Février - 12:41
L'Actu des débouchés : #DataScientist : OpenClassrooms lance formation diplômante 100% en ligne de six mois https://t.co/TU0SHg3wTh https://t.co/cUwjYC760L
Lundi 13 Février - 08:33






Agenda