Améliorer son orthographe en ligne : les meilleurs outils numériques



Entre les concours d'orthographe, les twictées et les dictées interactives, plus d'excuses : pour faire la chasse aux fautes, nous avons l'embarras du choix. Tour d'horizon des outils permettant d'améliorer son orthographe en ligne.




Améliorer son orthographe en ligne : les meilleurs outils numériques
Fini le mauvais souvenir des dictées d'antan... Vous voilà désormais étudiant, ou jeune pro, et vous n'avez plus à étudier les règles orthographiques ou les conjugaisons alambiquées de la belle langue française. Ouf !

Mais ne vous réjouissez pas trop vite. Saviez-vous que pour intégrer nombre d'entreprises... vous aurez sans doute à passer un test d'orthographe à l'embauche ? Quoi ?! Eh oui... A moins que le recruteur ne scrute votre CV en vous réclamant une certification. Car "l'orthographe correcte" voire "'parfaite" est désormais considérée comme une compétence pouvant faire la différence.  

Heureusement, le numérique nous offre aujourd'hui des outils inédits et incroyablement plus ludiques que ceux d'autrefois.

Vérifier l'orthographe d'un mot, la conjugaison d'un verbe

Bien sûr, les logiciels de traitement de texte ont leur "vérificateur d'orthographe". Mais s'ils peuvent repérer les fautes lexicales du type double consonne (raisonner et non raisoner) ou lettre finale (parmi et non parmis), nombre de  fautes de  grammaire ou de conjugaison leur échappent. Le résultat est donc imparfait et en plus, cela ne vous fait faire aucun progrès !

Evitez également de taper un mot dans un moteur de recherche web pour en connaître l'orthographe : vous risquez en effet de le voir remonter avec une faute... que d'autres internautes auront faite avant vous. Utilisez plutôt sur le moteur de recherche interne d'un dictionnaire gratuit du type Larousse.fr ou Robert et placez le dans vos "favoris".

Enfin, pour des vérifications au fil de l'écriture, dès que vous hésitez sur la terminaison d'un verbe, rendez-vous illico sur un site de conjugaison du type la-conjugaison.fr : pour gagner du temps, vous pouvez cette fois taper l'infinitif du verbe avec "conjugaison" dans votre moteur de recherche ("Savoir conjugaison" par ex). La page avec toutes les conjugaisons du verbe savoir remonte aussitôt. Ce qui permet d'éliminer les nombreuses fautes dans les verbes et les participes. Mais encore faut-il connaître le temps des verbes que l'on utilise  !

Pour élever son niveau, les vérificateurs ne sont donc pas suffisants.

Frantastique Orthographe

Des sites ou applications proposent de véritables sessions qui permettent à la fois de se tester, de repérer ses lacunes, de revoir les règles et de faire beaucoup d'exercices en ligne. 

Lancé fin 2016, Frantastique Orthographe est l'un des plus récents. Chaque jour, vous recevez dans un e-mail une série de petits tests mêlant la vidéo, l'audio et les textes à trou. Vous répondez, comme pour un sondage en ligne, et vous recevez la correction immédiatement. En 10 minutes, vous avez votre dose. 

Et cela suffit pour progresser ? Oui, car l'efficacité repose sur la régularité quotidienne (qui maximise la mémorisation)  et le fait que le logiciel tient compte de vos erreurs pour vous proposer des exercices adaptés à vos lacunes. Frantastique non ? Au niveau prix, comptez 42 euros par mois pour l'offre basic si vous vous engagez sur six mois.

(Test gratuit sur la version Bêta. Rens. : Frantastique Orthographe)

Orthodidacte et le projet Voltaire

"C'est beaucoup moins fastidieux, que dans un livre", témoigne Elodie, étudiante à l'IAE de Grenoble, école de management universitaire qui a abonné ses étudiants aux service du site orthodidacte.com.
Sur ce site, après un test gratuit, vos difficultés sont identifiées puis l'on vous propose de passer à l'espace d'entrainement qui est alors payant : pour les étudiants, le tarif est de 29 euros pour trois mois d'abonnement, 49 euros pour six mois ou 89 euros pour 12 mois. Durant l'abonnement, l'accès est illimité. 

Autre offre comparable, celle du Projet  Voltaire  : après un test qui paraît plus ludique (Il faut découvrir les fautes dans des phrases), votre niveau en orthographe  est évalué avec la liste des points à améliorer : le programme d'entraînement qui vous est proposé s'adapte alors à ces points et tient compte de vos progrès.
Intéressant : le Projet Voltaire vous propose un premier programme d'entrainement gratuit dit "express" à deux niveaux. Si le principe vous plaît, vous avez le choix entre trois programmes payants : un pour les collégiens (34,90 euros), un pour les professionnels, étudiants et lycéens (39,60 eur.), un pour les professionnels de l'écrit et les passionnés. L'accès est alors illimité durant un an.

Si vous êtes étudiant, avant de vous abonner individuellement, pensez à demander à votre école si elle n'a pas négocié un accès pour ses étudiants car de nombreuses établissements abonnent d'emblée leurs élèves.

Pourquoi ça marche

L'outil en ligne présente plusieurs avantages par rapport aux outils papier classiques (livres, exercices) :

- Il n'y a rien à écrire, rien qu'à cliquer : l'attention peut ainsi se concentrer sur la difficulté

- On peut faire beaucoup plus d'exercices et choisir d'en refaire sur un point particulier de façon illimitée : des automatismes peuvent ainsi se créer, les acquisitions sont réelles, et en un temps assez court. Dix heures d'entrainement suffisent pour obtenir une élévation de sa note de 60%.

- Le fait de mesurer objectivement sa progression grâce aux tests en ligne est très motivant : cela encourage à poursuivre les exercices alors que les dictées d'autrefois avaient plutôt tendance à décourager avec des résultats en dents de scie. L'orthographe n'est plus une montagne inaccessible.

- Les règles de grammaire et d'orthographe sont rappelées en appui des exercices, pour expliquer les bonnes ou mauvaises réponses. On en perçoit mieux l'intérêt et la mémorisation est plus aisée que dans la pédagogie classique "leçons puis exercices".

Certifier son niveau sur son CV

Améliorer son orthographe en ligne : les meilleurs outils numériques
Pour prouver votre niveau, vous pouvez aussi obtenir une "certification" et l'indiquer sur votre CV, une pratique qui commence à se répandre.

- Le Projet Voltaire a ainsi créé, le premier, le certificat Voltaire dont le score (entre 0 et 1000) garantit votre niveau d'orthographe, exactement comme le TOEIC® pour votre niveau d'anglais. Pour passer le test, il faut s'inscrire en ligne et aller le passer dans l'un des 500 centres d'examen en France, situés en général dans des écoles et organismes de formation (150 sont ouverts au public). Le certificat coûte 59,90 euros. Vous recevez aussi un certificat et un code que vous pouvez donner à un employeur pour qu'il aille vérifier votre score sur le site.
Pour s'entraîner, les exercices en ligne de Voltaire sont tout indiqués mais les accros des livres peuvent aussi utiliser un ouvrage papier, "Maîtrisez l'orthographe avec la certification Voltaire", publié chez Eyrolles.

- Plus simple à mettre en oeuvre et moins chère, la certification OrthoPass   peut aussi être indiquée sur votre CV. Le test est à passer uniquement en ligne : vous obtenez  un score entre 0 et 1000 et pouvez recevoir votre certificat et votre code de vérification pour les employeurs pour la somme de 6 euros.
Contrairement au Projet Voltaire, OrthoPass ne propose pas de formation en ligne aux particuliers, ses services sont réservés aux entreprises pour leurs salariés.

- Frantastique orthographe propose aussi un diplôme et une certification en fin de formation avec l'ensemble de vos statistiques de niveau, de progression et de participation.

Les nouvelles technologies au secours des dyslexiques et de tous les élèves

Non seulement le numérique renouvelle l'apprentissage de base de l'orthographe française, mais il ouvre aussi de nouvelles voies thérapeutiques ou pédagogiques.

Le logiciel WoDy veut par exemple aider les dyslexiques à prévenir  les fautes d'orthographe et de lecture : il leur propose plusieurs orthographes possibles dès que ceux-ci commencent à taper le début d'un mot, que ce soit sur un logiciel de traitement de texte, un mail ou sur Internet.

Au collège et au lycée, des enseignants ont aussi inventé la twictée : la dictée collaborative en 140 signes qui utilise le réseau social Twitter. Des enseignants de plusieurs classes font faire la même dictée à leurs élèves. Puis les élèves d'une classe corrigent les dictées d'une autre classe et c'est là que Twitter intervient : chaque élève explique à l'autre classe la faute qu'il a trouvée en envoyant un tweet de 140 signes sous le hashtag évoquant la règle, par exemple #accordparticipepassé ou #plurieldesnoms. 

L'orthographe en chansons ou en fables

Autre outil pour ceux qui veulent améliorer leur orthographie de façon ludique, les Orthochansons et les Fables orthographiques

Un passionné de français a eu l'idée originale de composer 25 chansons déclinant chacune une difficulté orthographique : "La java plurielle", le "Tango des accordés",  la "La valse hésitation" ou "le Rap des chiffres" comptent à la fois sur l'humour et la mémoire auditive pour nous mettre en tête ces fameuses règles.

Et ça marche ! La preuve ? Il y a des dictées et des exercices en prime pour voir si vous avez bien retenu la fable ou la chanson.

L'ensemble est présenté sur le www.blog-orthographique.fr  où l'on peut télécharger chansons et fables au prix modique de 60 centimes la chanson (12 euros pour les 25 Orthochansons, 40 euros les 75 fables et 50 euros l'ensemble). Tarif éducation : 35 euros.

Participer à des championnats

Une chose est sûre : non seulement le numérique rend l'apprentissage de l'orthographe plus efficace, mais surtout plus ludique. Du coup, on voit même fleurir les des concours et des compétitions d'orthographe comme les Timbrés de l'orthographe qui rassemblent des milliers de candidats chaque année.

Mais attention : là, vous n'échapperez pas à la dictée ! Le site des Timbrés vous propose de télécharger le texte de la dictée de la dernière édition : tâchez d'essayer de la faire ainsi que le questionnaire avant de regarder les corrigés sur le site. Vous pouvez aussi télécharger les applis gratuites iPad et iPhone pour vous exercer.

Tu fais quoi samedi ? Tu viens faire une dictée ?


Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger









S'abonner à la newsletter gratuite