S'orienter hors APB : les filières et écoles où s'inscrire encore


Tags : APB, bac, orientation

Vous n'avez pas obtenu l'orientation souhaitée via le portail Admission-postbac mais bien des écoles et des filières recrutent encore hors APB et dans tous les domaines. Petit tour d'horizon.





S'orienter hors APB : les filières et écoles où s'inscrire encore
Si le portail Admission-postbac (APB) regroupe un très grand nombre de formations - notamment publiques - l'enseignement supérieur privé hors contrat n'y a pas accès.

D'autre part, un certain nombre d'écoles reconnues par l'Etat choisissent de recruter leurs étudiants hors APB : la plupart des écoles de commerce postbac en cinq ans, de nombreuses écoles paramédicales et des formations professionnelles offrant d'excellents débouchés par exemple dans le numérique, l'industrie, le BTP, l'hôtellerie-restauration, la comptabilité, etc.

Cela veut dire que vous pouvez encore frapper à la porte de nombreuses écoles et formations. Si la plupart d'entre elles sont payantes, il existe divers dispositifs permettant de faire financer sa formation à commencer par l'alternance, de plus en plus répandue.

Les écoles des métiers du numérique

La plupart des écoles formant aux métiers du web, du développement informatique et du webmarketing, bref à tous les nouveaux métiers du numérique, recrutent hors APB : Hétic, Supdeweb, Institut de l'internet et du multimédia (IIM), Sup'Internet, Webschool Factory, Polytechweb...

Beaucoup sont en Ile-de-France, mais les écoles WIS (Web International School) ont six campus en France. A Lyon, l'école LDLC créée par l’entrepreneur Laurent de la Clergerie fait une journée portes ouvertes le mercredi 22 juin 2016 après-midi.

La plupart vous proposent de préparer un bachelor, diplôme de niveau bac+3 qui donne une culture technologique polyvalente et permet de choisir peu à peu entre le  marketing, le webdesign ou les métiers techniques du développement.

Mais il existe aussi des formations plus courtes (de six mois à deux ans) pour devenir développeur, notamment toutes celles qui ont obtenu de l'Etat le label Grande école du numérique (des formations gratuites ou financées) : Simplon.co, Webforce3, 42, Devschool, Wild Code School proposée dans 7 villes de France...

Toutes ces formations préparent à des métiers très porteurs qui recrutent énormément. Autre avantage : elles sont accessibles aux bacheliers de toutes séries (générales, technologiques et professionnelles), la sélection se faisant souvent via un entretien de motivation, un dossier ou parfois quelques tests de culture numérique.

Ecoles de commerce postbac en 5 ans

La plupart des écoles de commerce en cinq ans recrutent hors APB via de grands concours communs. Certains de ces concours (Sésame, Accès) ne sont plus accessibles en juin.

Mais deux grands concours ont encore des sessions en juin-juillet et même septembre :
- Le concours Team qui ouvre sur l'ICD, l'IDRAC et l'ISTEC propose encore des sessions dans certaines villes de France (Paris, Lyon, Toulouse) jusqu'en juillet. Il ne faut cependant pas tarder à s'inscrire. www.concours-team.net/

- Le concours Link qui ouvre sur l'EDC, EBS et Paris School of Business (ex ESG) a encore une session début juillet et une dernière début septembre. www.concours-link.fr/

- L'EMLV, Ecole de management Léonard de Vinci, à Paris la Défense, a sa propre procédure de recrutement (dossier, entretien). Son diplôme visé bac+5 vient d'obtenir le grade de master. Inscriptions : www.emlv.fr/

- De même, l’ISG Programme Business & Management 3+2 reconnue par l’État et membre de la Conférence des grandes écoles, propose encore 3 sessions de concours en juin (le mercredi 29), juillet et septembre. Cette école propose un programme innovant en 3+2 ans avec 27 parcours possibles et plus de 130 partenaires à l’international.
Candidature : www.isg.fr/business-management/candidature

Formations commerciales et tertiaires en deux ou trois ans

Un assez grand nombre d'écoles privées vous préparent à des diplômes d'Etat comme le BTS, le DCG (diplôme de comptabilité), ou à un bachelor (bac+3 non reconnu par l'Etat mais qui peut être "visé"), ou à un titre professionnel certifié (c'est-à-dire reconnu par le ministère du Travail et les entreprises). De plus en plus de formations sont proposées en alternance, excellente formule pour se former en acquérant de l'expérience.

Certains groupes d'enseignement ont acquis une bonne notoriété de par leur ancienneté, la taille de leur réseau d'anciens, et surtout la qualité de leurs  relations avec les entreprises :

- Le groupe Pigier propose dans 24 villes un large choix de BTS (bac+2), de bachelors (bac+3) et de titres professionnels certifiés et cela dans l'ensemble des métiers du tertiaire : le management et le commerce, le développement commercial, la gestion et la comptabilité, l'assistanat mais aussi l'immobilier, les ressources humaines et même le webmarketing.
70% des formations sont proposées en alternance, les étudiants sont coachés pour trouver leur contrat. Rens. : www.pigier.com/

- Le groupe IGS propose de nombreux bachelors à orientation commerciale (notamment à l'ICD), des formations entièrement en alternance (au CIEFA Paris et Lyon), au CFA Codis et au CFA IGS.

APB : pensez à la procédure complémentaire

L'excellent réseau d'écoles EGC (Ecoles de gestion et de commerce) des chambres de commerce propose aussi un bachelor visé de qualité sur 20 campus (www.bachelor-egc.fr). Il recrute sur concours et depuis 2014, l'inscription se fait sur APB.
Mais après la première vague d'admission, il reste 400 places et une session de concours supplémentaire est organisée le 11 juillet 2016. On peut s'y inscrire jusqu'au 10 juillet via la procédure complémentaire qui ouvre sur le portail APB le 24 juin à 14h. 

Ont accès à cette procédure :
- Les candidats qui ne s'étaient pas inscrits du tout sur le site Admission-postbac au 20 mars 2016
- Ceux qui n'ont été admis sur aucun des voeux formulés
- Ceux qui ont démissionné de tous leurs voeux. Vous ne pouvez toutefois postuler sur une formation sélective comme les EGC que si vous avez eu comme proposition une formation non sélective (université) qui n'était pas votre voeu n°1.

Par ailleurs, les EGC de Lille, Le Mans, Saint-Lô Basse Normandie et Nouméa recrutent hors APB (voir sur leur site).

A savoir : La procédure complémentaire d'APB vous donne par ailleurs la possibilité de postuler simultanément dans 12 filières parmi celles qui ont encore des places. Il faut pour cela avoir répondu "Démissionner" à la première (ou deuxième) vague d'admission. Selon la proposition qui vous a été faite, vous avez ou non le droit de postuler sur des formations sélectives du type BTS, DUT, écoles de commerce...
 

Les écoles d'informatique

Plusieurs écoles privées en France proposent des formations allant du bac+2/ (BTS, bachelors) au bac+5. Contrairement aux écoles d'ingénieurs spécialisées dans le numérique, elles ne délivrent pas de titre d'ingénieur, mais offrent tout de même d'excellents débouchés vu la grosse demande d'informaticiens.

Certaines proposent des cursus en alternance, des pédagogies très actives consistant à mener des projets. Les spécialisations sont nombreuses.

Quelques exemples :
- L'Etna (Groupe Ionis) propose une "Prep'Etna" gratuite de deux ans qui permet de poursuivre à l'Etna, école d'informatique en alternance, et d'obtenir un titre professionnel certifié bac+5. Rens. : www.prep-etna.fr/
- L'EPSI propose des bachelors puis des titres certifiés bac+5 sur 9 campus en France (Lille, Arras, Amiens, Paris, Lyon, Grenoble, Montpellier, Bordeaux, Nantes) Rens. : www.epsi.fr/
- l'ESGI, à Paris, propose de l'alternance à partir de la 3ème année. Rens. : www.esgi.fr
- l'IPI (groupe IGS) est implanté à Paris, Lyon et Toulouse et propose des formations diplômantes de bac à bac+5 et un cycle préparatoire aux métiers de l’informatique. Rens. : www.ipi-ecoles.com
- Epitech (groupe Ionis) est présente dans 12 villes et propose une pédagogie par projet www.epitech.eu très centrée sur l'innovation

La plupart de ces écoles organisent fin juin début juillet des journées portes ouvertes, une occasion à saisir pour faire son choix. Les dossiers d'inscription sont en général à déposer sur le site de chaque établissement.

Hôtellerie-restauration

Encore un secteur qui recrute et offre de nombreuses formations, notamment en apprentissage. Après le bac, le diplôme d'Etat le plus répandu est le BTS Hôtellerie-restauration. Il faut un bac pro cuisine ou un bac techno hôtellerie pour y accéder directement, sinon il faut faire une année de mise à niveau.

Les formations publiques recrutant la plupart du temps sur APB, vous pouvez cependant encore postuler dans un établissement privé. Attention : dans certaines écoles, les frais de scolarité peuvent être très élevés.

Quelques bons filons :
- l'Ecole de Paris des métiers de la table, de l'hôtellerie, du tourisme et de l'hôtellerie (EPMTTH) ne proposent que des formations en apprentissage (donc gratuites) et de bonne qualité. www.epmtth.org/
- L'Institut Paul Bocuse à Lyon propose un bachelor (orienté cuisine ou hôtellerie) de belle notoriété, très international, pour un coût en 1ère année de 14 300 euros dans la ligne des bachelors en école de commerce.
- l'Ecole de gastronomie Ferrandi à Paris, propose des formations réputées (mais à coût élevé : 21 600 euros).

Si vous avez démissionné d'APB, vous pouvez vous inscrire à la procédure complémentaire à partir du 24 juin pour voir s'il y a des places sur des mises à niveau hôtellerie ou des BTS dans certains lycées.

Des salons pour vous aider

Ces pistes sont bien évidemment loin d'être exhaustives. Pour rencontrer ces établissements ou d'autres, vous pouvez vous rendre début juillet sur les salons étudiants :

- A paris, les 6-7 juillet 2016, salon de l'Etudiant "Où s'inscrire avec ou sans le bac, ou un bac+1 ?"
-
A Paris, le samedi 2 juillet, salon Studyrama des études supérieures "Où s'inscrire encore ?"
-
A Paris, le samedi 2 juillet, salon Sup'Alternance pour trouver une formation en alternance.



Jeudi 7 Juillet 2016
la rédaction

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Djamchid le 21/06/2016 09:29
La 3W Academy, labellisée Grande Ecole du Numérique, dispose de 60 places financées par l'Etat à Paris, Lyon, Nantes, Marseille, Strasbourg et prochainement Lille. L'école délivre un titre de développeur web reconnu par l'Etat (Certification de niveau III inscrite au RNCP). Vous pouvez postuler en écrivant à contact@3wa.fr .

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !