Grande école du numérique : 54 nouvelles formations labellisées



Le gouvernement vient d'accorder le label de la "Grande école du numérique" (GEN) à 54 nouvelles formations. Elles préparent en quelques mois aux métiers porteurs du numérique et sont souvent accessibles aux jeunes sans formation ou au chômage.





Affiche de la Web@démie, formation de développeur web réservée aux jeunes sans le bac.
Affiche de la Web@démie, formation de développeur web réservée aux jeunes sans le bac.
La Grance école du numérique, c'est quoi ? Pas un établissement unique, avec son programme, ses enseignants et ses diplômes, mais plutôt une "marque de fabrique", un label que l'Etat accorde à certaines formations innovantes en même temps que des subventions.

Les formations qui l'obtiennent doivent préparer aux fameux métiers du numérique, ceux dont on manque sur le marché du travail. Elles doivent être courtes (de quelques semaines à deux ans maximum) et favoriser "l'insertion professionnelle des publics éloignés de l'emploi et de la formation". Elles s'adressent donc en priorité "aux jeunes sans qualification ou diplôme et aux femmes, avec une attention particulière portée aux publics issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville".

Depuis le lancement de l'opération en septembre 2015 par un hackathon à l'Elysée, l'Etat a déjà labellisé 171 formations et il annonce ce 21 novembre 2016 une vague de 54 nouvelles labellisations. En tout, cela fait donc 225 formations labellisées Grande école du numérique (GEN).

Des formations à quels métiers ?

Un assez grand nombre de formations GEN visent les métiers du développement informatique et notamment des langages du web : il s'agit d'apprendre à intégrer des sites web, ou à développer des applications mobiles... C'est le cas par exemple de la web@cadémie, ou de la formation express et intensive Webforce 3 créée par des entrepreneurs du numérique qui remporte un si grand succès qu'elle peut être mise en oeuvre en franchise.

Ainsi, l'association Filia de Trappes (78) vient d'obtenir le label GEN pour mettre en oeuvre une formation Webforce 3. De même, les Wild Code School de Lyon et Bordeaux font partie de cette fournée des 54 nouvelles formations.

Mais il y a aussi des cursus pour être community manager (animateur de réseaux sociaux) comme ceux proposés par PopSchool à Lille, ou l'association Citizen Press avec le site Street school. Ou bien infographiste multimédia avec AP Formation à Toulouse, ou Data Marketer avec Social Builder à Paris, ou technicien d'assistance informatique avec Doranco Espace Multimédia à Bagnolet.

Enfin, plusieurs formations très innovantes se proposent de former des "makers", des "forgeurs numériques" ou "IOT Makers" (opérationnels des objets connectés) : il s'agit de mixer des compétences artisanales traditionnelles (travail du bois ou des métaux) avec des compétences numériques pour inventer dans des fablabs des produits ou objets connectés... C'est ce que fait la Pop Schoool à Saint-Quentin en partenariat avec Pôle Emploi et le FAFIEC.

Au total, l'ensemble des formations labellisées GEN couvre une trentaine de métiers !

Comment trouver les formations de la Grande école du numérique

Le site web de la Grande école du numérique rassemble l'information sur toutes ces formations.

Une carte interactive (voir ci-dessous) vous permet notamment de rechercher une formation par région ou intitulé. On n'y trouve pour l'instant que les 171 premières formations labellisées GEN.

Si vous ne trouvez pas la formation qui vous intéresse, n'hésite pas à demander à votre Mission locale ce qui existe dans votre région.


Un réseau qui devrait encore s'agrandir

Le réseau de la Grande École du Numérique devrait continuer à s'agrandir car les porteurs de formation peuvent continuer à présenter leur candidature. Les prochains relevés de candidatures auront lieu le 25 novembre 2016 et le 24 février 2017. 

L’objectif de la Grande École du Numérique est de former 10 000 personnes d’ici 2017. Au total 50 000 postes seraient aujourd’hui non pourvus dans le secteur du numérique et plus de 190 000 postes seraient à prévoir d’ici 2022 (sources : DARES, 2015).



Lundi 21 Novembre 2016

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !