Enquête : des étudiants satisfaits de leurs études mais sous pression



L'Observatoire de la vie étudiante a rendu son enquête sur les conditions de vie des étudiants en France en 2013. La majorité sont satisfaits de leurs études, mais plus d'un sur deux se disent souvent stressés ou déprimés. Et les difficultés à joindre les deux bouts n'arrangent pas les choses.





Couverture de l'enquête Repères / OVE
Couverture de l'enquête Repères / OVE
Chaque année, l'Observatoire de la vie étudiante (OVE) livre les résultats de cette précieuse enquête sur les conditions de vie des étudiants en France. Un travail très sérieux qui a été mené entre le 18 mars et le 18 juin 2013 auprès d'un échantillon représentatif (télécharger l'enquête ci-dessous)

Commençons par le positif. L'orientation d'abord. Plus de trois étudiants sur quatre (78%) déclarent être entrés dans la filière de leur (premier) choix sur APB, lors de leur première inscription dans l'enseignement supérieur. L'orientation apparaît donc assez rarement subie, aussi bien pour les étudiants d’université que pour ceux des formations les plus sélectives.

C'est dans la filière santé que l'on recense la plus faible proportion d'étudiants déclarant une orientation "par défaut" (11%), a contrario des élèves de BTS (33%), qui ont notamment pu viser une orientation en IUT (9% d’entre eux). Tout en se disant majoritairement satisfaits de leurs études.

61% satisfaits de leurs études

Autre point positif : quelle que soit la filière, une majorité d'étudiants se déclarent globalement satisfaits de leurs études actuelles (61% d’entre eux). Les moins satisfaits (56%) sont les étudiants de BTS, les plus satisfaits (74%) sont en écoles d'ingénieurs et en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE). Ainsi, on constate une satisfaction générale plus grande dans les filières les plus sélectives.

Premier motif de satisfaction : l'intérêt de la formation. 69% des étudiants se déclarent satisfaits de l’intérêt de leur formation.

Toutes filières confondues, les principaux motifs d’insatisfaction concernent la non "possibilité de choix dans une large gamme de cours" pour 41% des étudiants et "l'organisation des études et de l’emploi du temps" pour 33% d'entre eux.

Un étudiant sur deux a des difficultés financières

Selon cette étude, 54% des étudiants déclarent être confrontés à des difficultés financières, de moyennes à très importantes. Seuls 43% considèrent qu'ils ont assez d'argent pour couvrir leurs dépenses mensuelles, des réponses qui cachent de "fortes disparités selon l'origine sociale", a souligné lors d'une conférence de presse Cécile Van den Velde, présidente du collège scientifique de l'OVE.

Ainsi, 54% des enfants de cadres estiment avoir assez d'argent pour couvrir leurs besoins, contre seulement un tiers des enfants d'ouvriers.
46% des étudiants travaillent à côté de leurs études

Si un peu moins d'étudiants qu'en 2010 travaillent (46% aujourd'hui contre 50% il y a trois ans), plus d'un étudiant qui travaille sur deux (51%) dit le faire par nécessité financière. 69% estiment aussi que cela leur permet d'acquérir une expérience professionnelle. Mais près d'un étudiant sur cinq (19%) qui travaille a une activité "concurrente ou très concurrente" de ses études, soit trois points de plus qu'en 2010.

Budget moyen des étudiants français : 681 euros

L'enquête donne d'intéressants éléments sur le budget des étudiants : le budget mensuel moyen est de 681 euros et leurs dépenses de loyer sont en moyenne de 425 euros par mois, avec d'importantes variations selon les villes.

Sans surprise, les dépenses de logement augmentent avec la taille de la ville (sauf pour les communes de moins de 100 000 habitants). Les dépenses de loyer sont plus élevées en région parisienne (500 euros), particulièrement à Paris (595 euros). Dans les communes de moins de 100 000 habitants, il faut tout de même compter 397 euros en moyenne.

Gare au stress et à la déprime !

Les medias ont surtout mis les projecteurs sur les points qui traduisent du mal-être. A mi-chemin entre les soucis d'argent et le moral, la santé : si près de 63% des étudiants jugent leur état de santé satisfaisant ou très satisfaisant, ils étaient 73% lors de la dernière enquête, en 2010. 27% des étudiants déclarent par ailleurs renoncer à des soins, dont la moitié pour des raisons financières. Globalement, les étudiants se disent donc en bonne santé, mais ils ont tendance à négliger leur suivi et l'on sait que beaucoup ne mènent pas une vie très équilibrée.

Plus de la moitié (53%) des étudiants interrogés déclarent s'être sentis stressés ou déprimés la semaine précédant l'enquête, 39% ont ressenti de l'épuisement et plus d'un quart (26%) de la solitude ou de l'isolement. Là encore, il est intéressant d'aller examiner les résultats filière par filière pour mieux comprendre.

Le stress semble dû à deux facteurs : la pression des études (le stress est plus élevé en classes prépas), et les difficultés à concilier études et travail et à assumer le quotidien pour d'autres. Les étudiants obligés de travailler pour payer leurs études sont ceux qui évoquent le plus souvent "l'épuisement".

Un problème de solitude ?

Mais le fait qu'un étudiant sur quatre souffre de la solitude est plus inquiétant. A l'âge de toutes les rencontres, cela pose bien sûr question même si l'on sait que beaucoup d'étudiants sont obligés de se déraciner et de quitter leur ville natale et leurs amis pour poursuivre leurs études.

Selon l'endroit où ils étudient, l'insertion est plus ou moins facile : 12% des étudiants seulement se sentent pleinement intégrés à la vie de leur établissement. "Il y a une forme de précarisation sociale des étudiants qui ne se sentent pas intégrés et se sentent isolés", a déclaré Morgan Ravel, vice-président de la Fage (Fédération des associations générales étudiantes) en charge des affaires sociales.

Malgré tout cela : les étudiants envisagent des études plus longues qu'avant: 85% veulent aller au moins jusqu'au master. Quant à leur avenir, un étudiant sur deux estime avoir de bonnes ou très bonnes chances d'insertion professionnelle en France. Stressés mais pas totalement découragés.

Téléchargez les résultats complets de l'étude Repères sur les conditions de vie des étudiants en 2013 :

reperes_ove_2013.pdf Reperes_OVE_2013.pdf  (1.2 Mo)




Vendredi 13 Décembre 2013

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !