Vacances de Toussaint, réforme du lycée : ce qui va changer en 2012-2013



Les vacances de Toussaint vont être rallongées de 2 jours et demi, et l'histoire-géo rétablie en terminale S. Le nouveau ministre de l'Education commence à faire savoir ce qui va changer dès la rentrée 2012.





Vincent Peillon, le ministre de l'Education nationale.
Vincent Peillon, le ministre de l'Education nationale.
On savait que le gouvernement socialiste voulait remettre à plat bien des mesures et des réformes touchant l'école. Vincent Peillon, qui a succédé à Luc Chatel, commence à dévoiler ses projets, et même à annoncer ses premières décisions.

L'une des plus concrètes est l'allongement des vacances scolaires de la Toussaint dès 2012. Celles-ci vont durer deux semaines complètes au lieu de dix jours. En 2012, les vacances commenceront donc le samedi 27 octobre après la classe et "les cours reprendraient le lundi 12 novembre au matin au lieu du jeudi 8 novembre au matin".

La mesure est destinée à "décharger un premier trimestre unanimement considéré comme très lourd", a expliqué Vincent Peillon, qui veut s'attaquer en priorité à la réforme des rythmes scolaires pour arriver à une succession plus régulière de périodes de travail et de vacances.

Et deux jours et demi de vacances en moins en fin d'année...

Notez que ces deux jours de vacances supplémentaires à la Toussaint devraient être compensés en fin d'année... avec deux jours et demi de cours en plus en juin-juillet : les vacances d'été seraient donc un peu moins longues. Le conditionnel est encore de mise car le Conseil supérieur de l'Education (CSE) doit valider ces changements le 28 juin 2012. Il ne devrait toutefois pas y avoir de problème car le CSE avait lui-même proposé ce changement de calendrier. Cependant Vincent Peillon s'est vu reprocher par le Premier ministre, encore une fois, d'avoir annoncé les choses un peu vite.

Raccourcir les vacances d'été permettrait aussi de réduire le nombre d'heures de classe quotidiennes: l'élève français a 144 jours de classe par an contre une moyenne européenne de 180 jours et des journées de 6 heures, sans compter les cours de soutien pour les enfants en difficulté, souvent donnés à la pause-déjeuner.

Dans la circulaire de rentrée 2012, en cours de préparation, le ministère recommande que cette pause déjeuner ne soit "jamais inférieure à 90 minutes".

Internats d'excellence, formation des enseignants stagiaires

La presse, via L'Express, ayant déjà eu vent de ce document, on en sait un peu plus aussi sur le sort qui va être réservé à d'autres précédentes réformes :

- Le prin­cipe du "col­lège unique" est réaf­firmé, mais la cir­cu­laire recon­naît des "par­cours dif­fé­ren­ciés".
- La loi Cherpion, qui favo­rise l'orientation pré­coce vers l'apprentissage (à 14 ans), sera revue.
- Les inter­nats d'excellence créés par Nicolas Sarkozy et les effets de l'assouplissement de la carte sco­laire seront évalués.
- La for­ma­tion des maîtres sera "tota­le­ment réfor­mée" et des "mesures d'aménagement de ser­vice pour les sta­giaires nou­vel­le­ment recru­tés en sep­tembre 2012 seront mises en place dès cette rentrée".

Que va devenir la réforme du lycée ?

Et la réforme du lycée ? En 2012-2013, elle entrera en oeuvre en terminale pour la première fois. Pas question donc de revenir totalement en arrière alors que tous les programmes des séries générales du lycée ont été modifiés, de la seconde à la terminale.

Mais des points particuliers seront sans doute aménagés. Exemple, la question très controversée de l'histoire-géographie en série S : cette matière avait été supprimée en terminale S et l'épreuve du bac se passe désormais en première en même temps que le français. En ce mois de juin 2012, les élèves de pre­mière S s'apprêtent d'ailleurs à pas­ser pour la pre­mière fois cette nouvelle épreuve anti­ci­pée.


L'histoire-géo rétablie en terminale S

Eh bien cette épreuve nouvelle en 1ère S devrait être supprimée prochainement, car Vincent Peillon a déclaré que l'enseignement de l'histoire-géographie en ter­mi­nale S sera réta­bli ! Ceci se fera en deux phase : à la pro­chaine ren­trée, en 2012-2013, tous les lycées devront obligatoirement proposer l'histoire-géo aux terminales S en option. Puis, en 2013-2014, l'histoire-géo retrouvera sa place pour tous en terminale S. 

Les profs d'histoire-géo, qui étaient  contraints de conden­ser en neuf mois un pro­gramme aupa­ra­vant ensei­gné sur deux ans, seront sans doute satisfaits. On ne sait pas, par contre, si d'autres matières seront réduites en temps, en terminale S : la réforme voulait en effet accentuer le caractère scientifique de la terminale S en laissant plus de temps aux maths et à la physique (qui ont été réduites en première). Va-t-on rogner sur les heures de sciences, au risque d'insatisfaire cette fois les profs de prépas scientifiques et les grandes écoles d'ingénieurs qui se sont déjà plaintes de l'abaissement du nombre d'heures de maths au lycée ?

Si la question de l'histoire-géo a en effet tenu le haut de l'affiche, elle a souvent fait oublier les objectifs globaux qui avaient été recherchés par la réforme suite à de longues consultations : permettre des réorientations plus tardives jusqu'en première, spécialiser moins vite les lycéens, rééquilibrer les séries de bac, réévaluer la série littéraire L, réserver la série S aux vrais scientifiques. On ignore encore comment le retour en arrière sur l'histoire-géo s'harmonisera avec tout cela.

Lire aussi :
Vincent Peillon nouveau ministre de l'Education, Geneviève Fioraso à l'Enseignement supérieur
Réforme du lycée : les grandes écoles craignent une baisse du niveau scientifique


Vendredi 15 Juin 2012
La rédaction

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !