Quel est le sens du jeûne ?


Tags : religion

Durant les 30 jours de ramadan, des milliers de musulmans jeûnent du lever au coucher du soleil. Cette pratique n'est pourtant pas réservée à l'Islam. Elle est aussi vécue dans les deux autres religions monothéistes. Pour en comprendre les différents sens, nous sommes allés, en banlieue parisienne, à la rencontre de trois responsables religieux : un imam, un prêtre et un rabbin. Un éclairage sur une pratique pas aussi étonnante qu'on ne le pense.





Abdel Hacene, imam de la mosquée de Colombes

"Dans l'islam, le jeûne est obligatoire car l'objectif de chaque musulman est de plaire à Dieu pour atteindre le paradis. Il n'est pratiqué que pendant le mois du ramadan. Cette pratique permet d'accéder à la piété, de fortifier la spiritualité du croyant, et de l'aider à garder Dieu à l'esprit. Elle nous permet de nous laver pendant ce mois sacré de nos péchés et d'accéder au pardon.

Chez les musulmans, le jeûne sert à se libérer de la dépendance. Une délivrance qui nous écarte du désir. Il nous permet d'accéder à une maîtrise de soi. On dit qu'il renforce notre aspect angélique et affaiblit l'instinct animal en nous. Il dure 30 ,jours car durant ce mois Mahomet a vu l'ange Gabriel lui annonçant qu'il avait été choisi pour être le messager de Dieu en l'année 610."
Quel est le sens du jeûne ?

Alexandre de Bucy, prêtre catholique à Sartrouville

Le père Alexandre de Bucy
Le père Alexandre de Bucy
" Pour les chrétiens, la pratique du jeûne s'enracine dans deux origines. Le jeûne qu'effectue Jésus avant sa mission de 40 jours dans le désert, et celui de la tradition biblique qui s'opère lorsque l'on souhaite changer de vie. Le jeûne n'est pas une restriction. Il n'est pas codifié. On peut décider ou non de se priver, mais aucune prescription dans la Bible n'indique ce qu'il faut faire.

Il y a une grand part de liberté dans la vision catholique du jeûne. C'est un état d'esprit, une manière de penser, de se rapprocher de Dieu, d'être solidaire de ceux qui sont dans le besoin.

Le jeûne chrétien peut se vivre au pain et à l'eau
Le jeûne chrétien peut se vivre au pain et à l'eau
Le jeûne a pour but de combattre le mal qu'il y a en nous. Le carême est une temps de 40 jours qui prépare la fête de Pâques. Pendant le carême, le mercredi et le vendredi sont dédiés à la Passion du Christ, et on peut remplacer l'ordinaire par un repas frugal constitué, en général, d'un morceau de pain et d'eau."

(sur le jeûne chrétien, lire aussi Jeûner a-t-il encore du sens ?)

Alexis Blum, grand rabbin de la synagogue de Neuilly-sur-Seine

Alexis Blum
Alexis Blum
"Dans le judaïsme, il y a deux formes de jeûne : l'un obligatoire et les autres facultatifs. Ils sont complets : nous ne pouvons ni boire ni manger, ni nous occuper de notre corps. Le jeûne le plus important se nomme "Kippour" qui signifie en hébreux "le grand pardon". Il dure 25 heures, du coucher du soleil à la nuit le lendemain. Nous devons nous consacrer à la prière et la méditation. Il nous sert à penser aux autres, à pardonner et permet un retour à notre spiritualité.

Moïse recevant les tables de la Loi (Chagall)
Moïse recevant les tables de la Loi (Chagall)
Historiquement, le jeûne du Kippour fait référence aux tables de la loi que Moise a reçue de Dieu et a confié au peuple d'Israël. C'est la réconciliation avec Dieu. Le jeûne ne représente pas une punition. Il exprime un moment propice à la paix, la générosité et la méditation."

20 Octobre 2013
Propos recueillis par Angela Dubois

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Témoignages | Initiatives | Coin philo | Portrait | Citations | Spiritualité



Vos articles préférés !



S'abonner à la newsletter gratuite