Première année de santé (Paces) : la réforme mise en place à la rentrée 2010


La réforme de la première année d'études de médecine, de pharmacie, sage-femme et dentaire est enfin prête. Valérie Pécresse a fait le point le 16 juin 2010 sur ce qui change dès 2010-2011 pour les étudiants.





 Première année de santé (Paces) : la réforme mise en place à la rentrée 2010
Si cette réforme de la première année d'études médicales a plusieurs objectifs, le premier d'entre eux, selon Valérie Pécresse, est bien de stopper le "gâchis humain" que représentait pour une majorité d’étudiants la première année de médecine ou de pharmacie.

"Chaque année, ce sont plus de 60000 jeunes qui s’engouffrent en première année de médecine et de pharmacie, avec une très faible chance de «décrocher» un concours, a rappelé la ministre de l'Enseignement supérieur. Au final, c’est l’échec pour 80% d’entre eux en médecine et pour 70% en pharmacie sans aucune perspective de rebond. Cette première année était synonyme d’échec voire de vocation brisée. Pour la majorité elle signifiait une nouvelle année de travail, de sacrifices et d’efforts qui les conduisait à nouveau à l’échec."

La réforme veut donc limiter, sinon les échecs au concours (le numerus clausus va rester très bas), du moins les possibilités de redoublement, et même elle va réorienter les étudiants les plus faibles dès la fin du premier semestre de première année. Elle ouvre aussi l'accès à la deuxième ou troisième année de médecine à d'autre diplômés de l'enseignement supérieur, de façon à diversifier le recrutement des médecins : une petite révolution.

Une première année commune d'études de santé (Paces)

 Première année de santé (Paces) : la réforme mise en place à la rentrée 2010
Le dispositif repose sur une première année commune aux futurs étudiants en médecine, odontologie (dentaire), maïeutique (sage-femme), et pharmacie appelée Paces. Le premier semestre sera commun à tous les étudiants, quelle que soit la profession médicale parmi les quatre à laquelle il se destine : le programme comportera des disciplines scientifiques de base (anatomie, biologie, chimie, biostatistiques) évaluées toujours sous forme de QCM, et des sciences humaines et sociales. Les programmes de médecine ou pharmacie sont donc revus.

A la fin de ce premier semestre, l'étudiant peut, au vu de ses notes et de son projet, choisir de s'inscrire à un ou plusieurs concours. Selon le concours, les coefficients aux diverses disciplines sont en effet différents : la chimie a un coefficient plus élevé pour les étudiants en pharmacie par exemple.

Les étudiants qui seront en échec dès ce premier semestre et qui statistiquement n’ont aucune chance de réussir le concours (ni à la fin de la première année, ni en redoublant) pourront, dans la limite des 15% d'inscrits, être réorientés à leur demande avec l'accord de l'université vers un autre cycle de en licence scientifique ou non. La note couperet qui forcerait à se réorienter n'a donc pas été retenue.

Au deuxième semestre, chaque filière suit des enseignements spécifiques, les emploi-du-temps permettant de viser plusieurs concours.

Le redoublement ne sera autorisé que pour les étudiants dont le rang précèdera 2,5 fois le numerus clausus, seuil variant selon les universités. Par exemple, si le numerus clausus est de 300, vous ne pourrez pas redoubler si vous êtes au-delà du 750ème dans le classement du concours.
Les étudiants non admis mais ayant plus de 10/20 pourront obtenir des crédits universitaires et se réorienter vers d'autres licences. A terme, la Paces va totalement intégrer le système LMD. Ces réorientations ne seront toutefois pas proposées partout dès 2011. Elles seront mises en place au plus tard à la rentrée 2012‐2013. Plusieurs universités, elles, ont déjà expérimenté ces dispositifs (Paris VI, Bordeaux, Grenoble…).

Des mesures transitoires en 2010-2011

Le gouvernement et les doyens ont accepté d'adopter des mesures transitoires pour ne pas défavoriser les étudiants qui ont démarré médecine ou pharmacie en 2009-2010, qui redoublent en 2010-2011 et vont donc se trouver confrontés à de nouveaux programmes.

Ces étudiants auront droit, s'ils échouent au concours, de demander à tripler, c'est-à-dire à refaire une deuxième année de Paces, sur dérogation du président de l'université.

De même, si vous avez déjà fait deux années de médecine et voulez vous inscrire en pharmacie, vous avez le droit de vous inscrire en Paces : d'une certaine façon, vous pouvez tripler.

Les nouvelles voies pour rentrer en deuxième ou troisième année de médecine

L'idée est de diversifier les profils des médecins en autorisant l'accès des études médicales à d'autres types de diplômés.
Pourraient rentrer en deuxième année des études médicales, odontologiques, pharmaceutiques, ou de sage-femmes, les titulaires d'un :
- diplôme de master
- diplôme des écoles de commerce conférant un grade de master
- diplôme des Instituts d'études politiques conférant un grade de master
- Ainsi que les étudiants justifiant de la validation de deux années d’études ou de 120 crédits européens dans un cursus médical, odontologique, pharmaceutique ou de sage‐femme au‐delà de la première année.

• En 3ème année des études médicales, odontologiques, pharmaceutiques ou de en médecine, les titulaires d'un :
- diplôme d’Etat de docteur en pharmacie (ou de médecine)
- diplôme d’Etat de docteur en chirurgie dentaire
- diplôme d’Etat de docteur vétérinaire
- diplôme d'Etat de sage-femme
- doctorat
- d’un titre d’ingénieur diplômé
- les anciens élèves de l’une des Ecoles normales supérieures les élèves de ces écoles peuvent également demander à s’inscrire s’ils ont accompli deux années d’études et validé une première année de master
- les enseignants‐chercheurs qui enseignent dans une unité de médecine, de pharmacie ou d'odontologie.

Les conditions dans lesquelles ces admissions pourraient se faire doivent être fixées par arrêté durant l'été 2010.
Lire également :
Les études de médecine de A à Z
La nouvelle Paces : comment ça marche  (précédent article)


Méthodologie : des conseils pour réussir sa première année d'études de santé



Vendredi 18 Février 2011

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Un PACES le 14/09/2011 19:00
Bonjour,

J'ai lu votre billet il y a quelques mois, alors que j'étais encore en PACES. Je l'ai même utilisé comme source pour répondre à des questions qui me sont posées sur mon blog, mais aussi pour moi même qui pensais pouvoir tripler.

Sachez que ce qui est dit dans le paragraphe "mesures transitoires" n'a strictement pas été appliqué par les facultés. Ce qui devait être vrai n'était qu'une illusion et cette année 2010-2011 fut un grand gâchis humain, peut-être pire que les années d'avant.

Vous pouvez d'ailleurs voir bon nombre de réactions sur ce billet : http://www.cursus-medical.fr/triplement-comment-et-pourquoi/


2.Posté par dahmani le 04/06/2012 16:35
bonjour ,
c'est pour une renseignement SVP ; j'ai vu sur l'article que parmis les conditions d'admission en 2eme année de medicine , la condition suivante :
Ainsi que les étudiants justifiant de la validation de deux années d’études ou de 120 crédits européens dans un cursus médical, odontologique, pharmaceutique ou de sage‐femme au‐delà de la première année
mais je ne pas compris ?? vous pouvez m'expliquer svp parce que moi je suis ancienne etudiante en pharmacie ( j'ai raée 2 fois la 1 ere année de pharmacie et actullement je suis en 3em année science de la matiere filiere chimie , est que je le droit de m'inscrire en 2 eme année de medecine ??
et dans le cas si on a un master on peu ??
merci d'avance

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !