Les étudiants auront 10 mois de bourse et gardent les avantages de l'APL


L'Elysée a finalement accordé aux étudiants ce qu'ils voulaient : ils pourront continuer à bénéficier de l'aide au logement (APL) sans que leur famille perde une demi-part fiscale. Et les boursiers auront droit progressivement à un 10ème mois de bourse.





Les étudiants auront 10 mois de bourse et gardent les avantages de l'APL
C'est gagné pour les étudiants et leur famille qui voyaient d'un bien mauvais oeil arriver cette mesure d'économie budgétaire. Jusque-là, un grand nombre d'étudiants encore dépendants fiscalement de leurs parents pouvaient bénéficier de l'Aide personnalisée au logement (APL), pécule bien appréciable lorsqu'il faut aller étudier loin de sa région ou de sa famille. Or le gouvernement avait décidé d'interdire le cumul de l'APL et la possibilité pour les familles de garder l'étudiant dans le foyer fiscal : il allait falloir choisir entre l'APL ou la demi-part supplémentaire !

Valérie Pécresse, qui s'était battue les années précédentes pour améliorer les conditions de vie matérielles des étudiants, a-t-elle eu gain de cause auprès de Nicolas Sarkozy ? En tout cas, il a cédé à l'issue d'une réunion d'arbitrage avec la ministre de l'Enseignement supérieur et décidé de "ne pas modifier, pour les jeunes rattachés au foyer fiscal de leurs parents, les règles d'attribution des aides personnalisées au logement" (APL).
 
"Une décision majeure", a indiqué Valérie Pécresse, qui a reçu l'une après l'autre les cinq organisations étudiantes. Finalement, "il est apparu que ces deux aides étaient très importantes", parce que "la jeunesse est la priorité", a souligné Mme Pécresse.

L'Unef, première organisation étudiante, avait estimé que 550.000 étudiants et familles allaient perdre entre 40 et 180 euros par mois. Les aides au logement vont de 203 euros mensuels (non-boursiers) à 248 euros mensuels (boursiers). 700.000 étudiants en bénéficient, selon le ministère.
Tant du côté des associations étudiantes que familiales, le retrait du projet est donc un "soulagement" !

Les boursiers toucheront une dixième mois de bourse

La deuxième mesure décidée par Nicolas Sarkozy le 26 aout 2010 est de verser un dixième mois de bourse aux 565.000 étudiants qui y ont droit et ne touchaient jusque-là leur bourse que sur neuf mois. A vrai dire, il en avait fait la promesse en septembre 2009 mais le gouvernement tardait à passer à la caisse. Les boursiers auront d'abord un demi-mois de plus, versé dès septembre 2010, puis un dixième mois plein interviendra à la rentrée 2011.

Ce délai en deux temps doit permettre au gouvernement de vérifier que les universités organisent bien leur année sur 10 mois et non 9 pour les étudiants. Elles s'y sont théoriquement engagées et l'année universitaire devrait durer désormais de septembre à juin en France , comme dans de nombreux pays du monde."La Conférence des présidents d’université s'est réjoui de l'annonce de l'Elysée et a assuré que "les universités s'étaient mises en situation, dès la présente rentrée, d’organiser l’année universitaire sur 10 mois minimum".

Le demi-mois supplémentaire versé en septembre aux 565.836 boursiers (sur un peu plus de 2 millions d'étudiants) correspond à une augmentation de 6% du montant des bourses, selon Mme Pécresse, soit 80 à 230 euros de plus en septembre, a calculé l'Unef.

A lire : Demande de bourse : pourquoi pas moi ?


Vendredi 27 Août 2010

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !