Le contrat de génération veut booster l'emploi des jeunes



Le Parlement français a adopté définitivement le contrat de génération le 14 février 2013. Le dispositif est destiné à favoriser l'embauche des jeunes en CDI et le maintien des seniors dans l'emploi. Mais les jeunes n'y croient pas.





Le contrat de génération veut booster l'emploi des jeunes
Un ultime vote de l'Assemblée nationale, le 14 février, a donc permis d'adopter le projet de loi instaurant le "contrat de génération".

La mesure faisait partie des promesses de campagne de François Hollande qui voulait en faire une de ses armes anti-chômage. Concrètement, le contrat de génération accorde une aide forfaitaire de 4 000 euros par an aux entreprises de moins de 300 salariés qui embauchent en CDI un jeune de moins de 26 ans, à condition de maintenir en emploi un salarié de plus de 57 ans.

L'idée paraît séduisante : soutenir à la fois l'emploi des juniors et des seniors, et favoriser ainsi la transmission de savoir-faire.

Des recrutements en plus ou un effet d'aubaine ?

Mais il n'est pas sûr que la mesure sera vraiment efficace pour résorber le chômage. Si le ministre du Travail Michel Sapin a assuré que les "contrats de génération" allaient générer des "embauches durables", c'est que beaucoup de doutes subsistent. La principale critique a porté sur le fait que les entreprises risquaient de profiter des contrats de génération pour faire des embauches de jeunes qu'elles auraient dû faire de toute façon. Il y aurait alors un "effet d'aubaine" pour ces entreprises, mais au final le nombre de recrutements de jeunes en CDI n'augmenterait pas.

Autre critique faite au contrat de génération : il n'inclut pas de mesure propre à favoriser la formation, par exemple en réservant du temps pour que les seniors puissent former les plus jeunes.
Certains élus ont tout de même salué "le premier texte sur l'emploi qui conditionne une aide publique au recrutement de salarié en CDI". Mais tous sont d'accord pour reconnaître qu'il ne saurait à lui seul résoudre le problème du chômage.

58% des jeunes n'y croient pas !

Et les jeunes qu'en pensent-ils ? La majorité des actifs de moins de 30 ans (58%) pensent que le contrat de génération ne permettra pas de lutter efficacement contre le chômage, a révèlé une enquête de l'Observatoire du travail BVA/BPI/L'institut du leadership/L'Express publiée le 13 février 2013.

Selon cette enquête, les moins de 30 ans sont 41% à penser que le contrat de génération ne sera "pas vraiment" une arme efficace contre le chômage et 17% qu'il ne le sera "pas du tout". Les plus de 30 ans sont encore plus sceptiques : 46% n'y croient "pas vraiment" et 24% "pas du tout".

D'autres enseignements heureusement moins pessimistes sortent de cette enquête : 67% des moins de 30 ans (64% pour les autres) affirment que trouver leur emploi actuel a été facile, un emploi qui a été un choix, en particulier chez les jeunes (74%), plus qu'une nécessité.

(Enquête réalisée par internet du 11 au 20 décembre 2012 auprès d'un échantillon de 1.000 salariés français âgés de 15 ans et plus actuellement en activité dont 500 âgés de moins de 30 ans, selon la méthode des quotas).

Emplois d'avenir : un démarrage lent

Concernant la lutte contre le chômage, en particulier celui des jeunes, le contrat de génération est la deuxième grande mesure qui avait été proposée par François Hollande.

La première, déjà votée fin 2012, concerne la création "d'emplois d'avenir" : les emplois d'avenir sont des emplois aidés (c'est-à-dire à charges sociales réduites pour les employeurs grâce à une aide de l'État) qui sont réservés à des jeunes sans formation ou issus de certains quartiers difficiles. Seules des associations ou des collectivités territoriales peuvent en proposer, car les employeurs doivent être "agréés" pour avoir la possibilité de recruter selon ce dispositif avantageux pour eux.

100 000 emplois d'avenir devaient être créés en 2013, 150 000 tous les ans à partir de 2014. Or pour l'instant, à la mi-février 2013, seulement 5000 contrats ont été signés, et le gouvernement reconnaît que le "dispositif démarre lentement".

Lire aussi :
Emplois d'avenir pour les jeunes : ce que prévoit la loi


Jeudi 14 Février 2013
la rédaction

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !