Concours de cuisine : Curtis, 18 ans, lauréat des Jeunes Talents Maîtres Restaurateurs



Curtis Mulpas, 18 ans, en formation à l’École Ferrandi et en apprentissage dans un restaurant parisien, a remporté le concours de cuisine organisé par l'association des maîtres restaurateurs.





Curtis Mulpas et son turbot. Crédits photos Jean-Lous Vandevivere.
Curtis Mulpas et son turbot. Crédits photos Jean-Lous Vandevivere.
A 18 ans tout juste, Curtis a déjà l'étoffe d'un grand chef. Le 29 février 2016, ce jeune apprenti en BTS à la célèbre école Ferrandi à Paris a remporté la grande finale de la 6ème édition du concours national de cuisine "Jeunes Talents Maîtres Restaurateurs".

Une épreuve de cuisine de 4 heures qui opposait 6 apprentis finalistes. ​Evalués en cuisine sur leur technique, ils ont ensuite été notés sur leur plat qui devait répondre à la consigne suivante : "un turbot revisité avec ses légumes de saison et une sauce selon Escoffier" suivi de leur dessert "autour des trois agrumes". 

Des semaines de préparation pour créer la recette parfaite

Curtis l'a emporté à l'unanimité avec un 16,3 sur 20 ! Les grands cuisiniers membres du jury - et notamment Norbert Tarayre, figure de l'émission Top Chef et parrain de ce concours - ont salué sa technique, sa maîtrise du temps et son organisation. 

Pour réaliser leur plat le jour du concours, les apprentis s'exercent durant des semaines à créer et mettre au point au gramme près leur recette. Curtis a ainsi pu servir un "Turbot rôti au beurre sur arête, viennoise en deux couleurs, guacamole relevé au piment, tuile perforée, mousseline de topinambour à la vanille, navets boule en jardinière de carotte, tuile de maïs, beurre blanc acidulé et safrané, jeunes pousses du jardin". C'est tout ?

Non, car il y avait le dessert : Trompe l'oeil dans l'esprit d'une orange givrée et de la tarte au citron, coque meringuée et cristallisée au zeste d’orange farci à la mousse d’agrumes et oranges brutes au combawa, Points de gelée à l'orange.

Pour couronner le tout, le jeune apprenti a séduit avec un dressage réalisé sur des assiettes qu'il a fait fabriquer pour l'occasion par une artisane céramiste.

Dans la cuisine depuis l'âge de 13 ans, il vise déjà la course aux étoiles

Vous vous demandez comment on peut, à 18 ans, être si doué en cuisine ? Simplement en commençant jeune et en travaillant beaucoup.

Passionné depuis tout petit, Curtis a débuté des études dans la restauration dès l'âge de 13 ans en Belgique. Il est rapidement venu se former auprès des chefs français en intégrant l'École Ferrandi de Paris pour décrocher un BTS.

Ses stages au sein de restaurants étoilés lui ont donné de grandes ambitions : dans l'avenir, il aimerait intégrer une grande cuisine et pourquoi pas entamer une "course aux étoiles". Actuellement il est apprenti dans un restaurant parisien du 7ème arrondissement, "Le Violon d'Ingres" et son maître d'apprentissage assure qu'il ira loin.

Le "Jeune Talent Maître restaurateur" 2016 a été récompensé par le diplôme de ce concours, mais aussi une veste de cuisine brodée à son nom, une semaine de stage chez un grand chef étoilé, un chèque de 1 000 €, une mallette de couteaux professionnels, etc.

Pourquoi pas un apprentissage dans l'hôtellerie-restauration ?

Popularisés par les émissions télévisées, les concours de cuisine ont révélé au grand public et à nombre de jeunes l'univers des métiers de la cuisine et de la gastronomie.

Résultat : au cours des dix dernières années, le nombre d'apprentis a augmenté de près de 16% dans l'hôtellerie-restauration et il y avait 17 500 apprentis cuisiniers en 2014.
De plus en plus de jeunes viennent aussi à la cuisine après leur bac voire d'autres études. Les apprentissages par BP, BT et baccalauréat sont en nette augmention contrairement aux BEP et CAP.
Les débouchés restent excellents : 100% des apprentis en formation chez un Maitre Restaurateur trouvent un emploi une fois diplômés.
Créé en 2007, le titre "Maître-Restaurateur" récompense le professionnalisme conjugué d'un chef et de son établissement. Il est décerné par l'État après un audit et compte aujourd'hui plus de 3 500 titulaires restaurateurs de métier, partout en France. Les "maîtres-restaurateurs" défendent le "fait-maison" et la restauration traditionnelle.



Jeudi 10 Mars 2016

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !