Bac et grève des transports : des assouplissements pour les retardataires


Tags : bac

Le ministre de l'Education nationale Benoit Hamon a fait savoir que si la grève SNCF devait perturber les transports durant le bac, les candidats retardataires pourraient bénéficier d'un assouplissement du règlement. Le bac démarre en effet le 16 juin.





Benoit Hamon, ministre de l'Education nationale
Benoit Hamon, ministre de l'Education nationale
Alors que les deux syndicats SNCF, la CGT et Sud-Rail, ont décidé le 13 juin de prolonger leur grève de 24 heures, la panique se répand chez les milliers de candidats qui planchent sur les épreuves du bac à partir du lundi 16 juin.

D'autant que les syndicats de cheminots grévistes n'ont jamais écarté l'hypothèse de faire grève durant les épreuves de l'examen national ! Et que le secrétaire d'Etat aux Transports Frédéric Cuvillier a déclaré le 13 juin au matin que "compte tenu des positions qui ont été prises, y compris la journée du bac se trouve être menacée". Or la plupart des lycéens ne passent pas le bac dans leur lycée habituel mais doivent souvent se rendre à l'autre bout de leur académie en empruntant les transports en commun...

Dès lors, la grande crainte d'arriver en retard a saisi la France entière, venant s'ajouter au stress bien naturel de l'examen. Le gouvernement a donc voulu faire retomber la pression en annonçant que des "ajustements" du règlement pourraient être faits en cas de retard dû aux transports.

Par contre il a confirmé que les épreuves ne seront pas reportées, même en cas de grève. "L'épreuve se déroulera de façon normale", a assuré Frédéric Cuvillier.

Des dispositions particulières pour les retardataires

Le ministre de l'Education national Benoit Hamon a précisé dans divers médias les mesures dont pourraient bénéficier les candidats.

Le règlement du bac en cas de retard du candidat pourrait être assoupli (si la grève des transports est confirmée) : le ministère va transmettre des consignes aux rectorats en ce sens.

Concrètement, le règlement prévoit qu'un candidat retardataire peut être admis dans la salle d'examen, jusqu'à 1 heure après le début de l'épreuve. Mais il doit rendre sa copie en même temps que les autres. Si vous arrivez par exemple 30 minutes en retard à une épreuve de 3 heures, vous n'avez plus que 2h30 pour composer.

Dans le cas d'un retard dû aux transports, le candidat pourrait bénéficier d'un temps supplémentaire pour rendre sa copie. Et si le retard est supérieur à 1 heure, les responsables de centres d'examen pourraient accorder l'autorisation de passer l'examen quand même, mais "au cas par cas". Enfin, il n'y aurait pas de mot de retard à donner.

Ces consignes vont être transmises aux recteurs et aux responsables de chaque centre d'examen, mais il n'est pas sûr que les grèves SNCF se poursuivent.

Les candidats peuvent donc se rassurer sur cette question et rester concentrer sur leurs révisions !


Vendredi 13 Juin 2014
la rédaction

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !