Permis de conduire : de nouvelles questions pour le Code de la route


La réforme du permis de conduire se poursuit. Après l'épreuve pratique, c'est l'épreuve théorique générale, le fameux "Code". La banque de questions a été largement remaniée avec davantage de questions sur la sécurité. Sera-t-il plus facile ?





Permis de conduire : de nouvelles questions pour le Code de la route
Depuis le 3 mai, toutes les régions de France sont soumises au nouvel examen du permis que ce soit pour l'épreuve pratique de conduite ou l'examen théorique sur le Code de la route. Lundi 3 mai 2010, Dominique Bussereau, le secrétaire d'Etat aux transports avait lui-même convié la presse au centre d'examen de Rosny-sous-bois pour présenter la nouvelle version du Code.

Ce qui change pour le Code : de nouvelles questions

Si le candidat doit toujours répondre à 40 questions tirées au sort de façon aléatoire (et ne pas faire plus de cinq erreurs), celles-ci seront désormais issues d’une banque de données de 638 questions (contre 520 précédemment). Au total :
- 99 questions ont été modifiées,
- 57 ont été supprimées car ambigues ou peu compréhensibles, non conformes à la signalisation ou avec des visuels de mauvaise qualité,
- 150 nouvelles questions ont été intégrées.

Ces 150 nouvelles questions portent principalement sur les comportements et la citoyenneté. Ainsi, elles abordent l’éco-conduite et l’éco-mobilité, le respect des autres usagers avec la démarche "code de la rue", le partage de la route et la prise en compte des usagers vulnérables (piétons, cyclistes, etc.).
Les questions intègrent aussi des nouveautés comme la nouvelle réglementation sur les passages à niveau et les tunnels, le respect des règles aux abords des chantiers routiers, ou les règles de circulation sur les voies où roulent des tramways. On le voit : l'éducation à la sécurité se taille la part du lion avec aussi des sujets comme la prise de conscience des risques, la détection des zones à risque, la santé et la conduite, les addictions (alcool, drogue, médicaments), la vigilance, la connaissance des nouveaux équipements, etc. Voici quelques exemples de ces nouvelles questions.

Les bons comportements à l'approche des passages à niveau

Permis de conduire : de nouvelles questions pour le Code de la route
Le feu rouge clignote sur l’écran lors des épreuves théoriques. L’objectif de cette question simple, dont l’actualité récente montre l’importance, est de sensibiliser les candidats sur l’obligation absolue de marquer l’arrêt dès l’allumage du feu rouge. Réponse : B / Non

La nouvelle signalisation des tunnels

Permis de conduire : de nouvelles questions pour le Code de la route
Il s’agit de vérifier chez les candidats la connaissance de ce nouveau panneau qui à lui seul annonce l’entrée dans un tunnel et notamment l’obligation d’allumer les feux de croisement.
Réponse
: A / Oui et C / Oui

La détection des zones à risques

Permis de conduire : de nouvelles questions pour le Code de la route
Ce type de questionnement a pour objet d’améliorer, lors de la formation à la conduite, l’analyse par les candidats des situations qu’ils rencontrent et leur détection des zones à risques qui doivent tout particulièrement retenir leur attention. Dans la situation proposée, les zones 2, 3 et 4 sont parfaitement identifiées (zone 2 : la camionnette a indiqué son intention de tourner à gauche- cf son clignotant qui clignotera sur l’écran ; zone 3 : il n’y a aucun indice ; zone 4 : j’ai indiqué au véhicule qui me suit et qui est visible dans le rétroviseur, mon intention de tourner à gauche puisque je me trouve dans la zone de stockage réservée à cet effet).
Réponse : L’élément de risques se trouve dans la zone 1 (réponse A) : voiture rouge qui n’a aucune visibilité.

Les règles de circulation et la sécurité aux abords d'un tramway

Permis de conduire : de nouvelles questions pour le Code de la route
Dans ce type de situation, les conducteurs doivent porter leur attention non seulement sur les voyageurs sortant du tramway mais aussi sur ceux qui pourraient surgir de droite pour rejoindre ce tramway. Réponse : A / oui, et C / oui

Le "code" valable même en cas de changement de filière ou de permis

Signalons une autre nouveauté qui doit contribuer au raccourcissement des délais pour avoir le permis. Depuis 2006, tout candidat ayant réussi son épreuve théorique bénéficie de ce résultat favorable pendant 3 ans, mais il lui était impossible de le garder s’il changeait de filière de formation (de l’apprentissage anticipé de la conduite vers l’apprentissage "traditionnel" en école de conduite) ou de catégorie de permis. Or, c’est désormais possible.

Exemples :
- Si je suis une formation en choisissant la conduite accompagnée (AAC), je passe mon Code à 16 ans et 3 mois et le réussis. Si je décide d’abandonner la conduite accompagnée, je ne suis pas obligé de repasser l’épreuve du code et ce pendant 3 ans, contrairement à l’ancienne formule.
- De même, si j'ai mon Code et que je décide de changer de catégorie de permis (de B vers A), je ne suis pas obligé de repasser l’épreuve du code et ce pendant 3 ans, contrairement à l’ancienne formule. Reste à savoir si les nouvelles questions rendront le Code plus "facile". En 2009, 1 407 975 candidats ont passé l’épreuve du Code de la route, avec un taux de réussite de 64%. L'avenir dira vite si les "questions pièges" ont réellement été éliminées.


Vendredi 7 Mai 2010

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !