Les ministres français vont être notés


Un peu comme des élèves dans une classe, les membres du gouvernement vont être évalués par rapport à des objectifs chiffrés. Le Premier ministre Français Fillon les recevra un à un pour leur communiquer leurs résultats : conseil des ministres ou conseil de classe ?





Il faut des résultats ! Ainsi en a décidé Nicolas Sarkozy qui désire pouvoir présenter prochainement aux Français quelques indicateurs concrets prouvant que les promesses faites pendant sa campagne ont été tenues. Le président croit aux indicateurs chiffrés. Lorsqu'il était ministre de l'Intérieur, il avait déjà utilisé les statistiques (par exemple le nombre de crimes non élucidés) pour rendre compte de son action.
Cette fois-ci, ce sont les membres du gouvernement qui vont être "notés" par rapport à certains indices. Par exemple ? Valérie Pécresse, qui a mené la réforme de l'autonomie des universités et vient de proposer un plan pour réduire l'échec en première année de fac, sera évaluée par rapport au nombre d'universités ayant choisi le nouveau statut ou au taux d'échec des étudiants de première année. Le message est clair : soit les réformes sont bonnes, menées et appliquées jusqu'au bout, et elle produisent les effets que l'on recherchait sur le terrain, soit quelque chose ne marche pas et le ministre n'a qu'à bien se tenir. Concrètement, on chuchote que certains pourraient être renvoyés dans leur foyer lors d'un prochain remaniement ministériel. Dans la classe du gouvernement, on ne redouble pas, on risque l'exclusion pure et simple !

Sur le bulletin de notes de Xavier Darcos : les heures sup des enseignants

Les chiffres qui permettront d'évaluer les ministres provoquent bien des débats. Xavier Darcos, le ministre de l'Education nationale, aura sur son "bulletin" le nombre d'heures supplémentaires faites par les enseignants et l'ancienneté des profs en zone d'éducation prioritaire. Le slogan du président "travailler plus pour gagner plus" doit en effet être appliqué par les fonctionnaires eux-mêmes. Si certains indicateurs semblent naturels, d'autres ont de quoi étonner. Ainsi Bernard Kouchner, le ministre des Affaires étrangères, sera évalué sur le nombre de ministres français présents à chacun des conseils de ministres européens à Bruxelles et Luxembourg. Si ses collègues sont absents, c'est lui qui sera sanctionné. Il devient ainsi responsable de la "motivation européenne" de chacun. Christine Albanel, la ministre de la Culture, sera elle redevable du nombre de films français diffusés par les cinémas en France. "Que peut la ministre si les films ne sont pas bons ?", font remarquer certains artistes. Mais c'est surtout le nombre d'expulsions d'étrangers en situation irrégulière qui pose problème. Les résultats exigés en la matière de Brice Hortefeux, le ministre de l'immigration et de l'identité nationale, continuent de choquer. Car si les chiffres traduisent de grandes tendances, ils regroupent aussi des milliers de situations concrètes et au-delà, bien des personnes mises dans la balance.


Jeudi 31 Janvier 2008

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !