Le Nouvel An chinois vu par une stagiaire française à Shangaï



Dans la plupart des pays d'Asie, on célèbre l'entrée dans la nouvelle année lunaire ou fête du "Nouvel An chinois". Et en Chine, que se passe-t-il ? Le reportage d'une jeune stagiaire française à Shangaï.





Le Nouvel An chinois vu par une stagiaire française à Shangaï
Une partie de la planète fête le passage à la nouvelle année lunaire qui commence le 8 février 2016.

Cette fête plus communément appelée "Nouvel an chinois" dépasse pourtant le cadre de la Chine puisqu'elle est largement célébrée dans la majorité des pays d’Asie : à Taïwan, Hong Kong, en Corée, à Singapour, en Malaisie, aux Philippines etc. Les festivités durent plus ou moins longtemps dans chaque pays.

En Chine, c'est la période des vacances

En Chine, les festivités commencent sept jours avant le nouveau cercle lunaire. La plupart des Chinois profitent d'une ces rares périodes de vacances pour rentrer passer la semaine en famille dans leur provinces d'origine, ou bien pour voyager. Autant dire qu'il vaut mieux éviter de visiter la Chine (et même l’Asie) à cette période puisque les prix flambent, et que vous risquez de vous retrouver entouré de milliers de touristes asiatiques rendant des petits coins de paradis un enfer…

En revanche, les grandes villes de l'Est comme Beijing, Shanghai et Guangzhou (Canton) se vident, au grand plaisir des quelques survivants. Le trafic s'apaise enfin et le ciel se dégage peu à peu grâce à la fermeture annuelle des usines qui fait baisser la pollution.
Des rues désertes et un ciel enfin dégagé des fumées des usines.
Des rues désertes et un ciel enfin dégagé des fumées des usines.

Les pétards et feux d'artifice interdits à Shangaï

Enfin quand je dis "s’apaise", ce n’est pas pour très longtemps, puisque les feux d’artifices et pétards en tous genres résonnent à toute heure de la journée à chaque coin de rue. Malgré les interdictions gouvernementales de lancer des feux d’artifices à Shanghai, les Chinois (enfants et adultes) ne résistent pas à ce petit plaisir annuel.

Les rumeurs concernant les raisons de cette récente interdiction courent dans la ville depuis quelques jours: serait-ce pour éviter les accidents, incendies, ne pas aggraver la pollution ? Mystère je n’ai pas encore découvert la raison officielle.

La tradition des Hongbao, des enveloppes garnies de billets

En tout cas la tradition des "Hongbao", littéralement "enveloppe rouge", continue elle à être perpétuée.

C'est un peu l'équivalent des cadeaux que l'on s’échange à Noël. Les parents, patrons et amis se remettent ces étroites enveloppes remplies de billets pour se porter bonheur. Le montant n’a pas tellement d’importance mais est souvent composé du chiffre huit ("ba", homophone de 发fa "s’enrichir"). On se rappelle que les Jeux Olympiques de Pékin avaient commencé le 8/08/2008.

Le géant du paiement mobile Alipay & Tencent (Wechat money) a d'ailleurs profité de l’occasion de faire encore encore parler de lui en permettant l'envoi de ces HongBao par voie électronique.

Des jours de congés... à récupérer

Le Nouvel An chinois vu par une stagiaire française à Shangaï
Dans les familles, les portes des maisons sont ornées de décorations pour fêter la nouvel année du Singe. Sur les tables, de multiples plats symboliques s'accumulent : poisson "yu" (homophone de surplus), raviolis de la forme des anciens lingots d'or, "niangao" ou gâteau de l'an, etc.

Ces plats très symboliques ne sont pas du goût de tout le monde pour autant. Devenus désormais des plats banals, l'excitation est un peu moins forte pour les nouvelles générations qui ne manquent de rien.

Il leur reste tout de même le plaisir des vacances, même si, ne vous y méprenez pas, ils devront travailler les week-ends précédents et suivants les festivités pour rattraper le travail ! Etrange système que les étrangers (notamment les Français) ont du mal à accepter sans râler.

Un MOOC pour mieux comprendre la Chine

La Chine vous intéresse et vous voudriez en savoir plus sur ce pays, son histoire, son économie et sa culture ? En ce début 2016, l’Institut catholique de Paris (ICP) lance son premier MOOC, intitulé "Géopolitique de la Chine contemporaine", sur la plateforme France université numérique (FUN). Un MOOC, c'est un "Massive open on line course", un cours en ligne gratuit et ouvert à tous, produit en général par un établissement d'enseignement supérieur.

Il sera animé par le professeur Emmanuel Lincot, enseignant-chercheur et veut aider à comprendre les enjeux les plus déterminants de l’ascension de la Chine. Il aborde un large spectre de thématiques : écologie, développement durable, enjeux sociaux, droits de l’homme, gouvernance mondiale, relations internationales, histoire, culture, économie….

Il n'y a aucun pré-requis pour s'inscrire. À la fin de chaque séance, un quiz vous permet de situer vos acquis. À l’issue du MOOC, vous recevez un certificat de suivi avec succès de la plateforme FUN. Ce n'est bien sûr pas un diplôme mais peut être indiqué sur un CV pour souligner votre intérêt pour un sujet.

- Début des cours : 21 mars 2016
- Inscriptions ouvertes sur www.france-universite-numerique-mooc.fr



Lundi 22 Février 2016
Anne-Claire Longour

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !