La lettre de Guy Môquet, fusillé à 17ans, sera lue dans les lycées


Nicolas Sarkozy a ouvert sa première journée de présidence le 16 mai en rendant hommage à des jeunes résistants français tués par les Allemandes pendant la Seconde Guerre mondiale. La lettre bouleversante que l'un d'eux écrivit à ses parents avant de mourir a été lue au début de la cérémonie : Guy Môquet fut fusillé le 22 octobre 1941 à l'âge de 17 ans 1/2. Cette lettre sera lue au début de chaque année scolaire, dans tous les lycées de France.





Guy Môquet fut fusillé à 17 ans par les Allemands.
Guy Môquet fut fusillé à 17 ans par les Allemands.
"Ma petite maman chérie,
mon tout petit frère adoré,
mon petit papa aimé,

Je vais mourir ! Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c'est d'être courageuse. Je le suis et je veux l'être autant que ceux qui sont passés avant moi. Certes, j'aurais voulu vivre. Mais ce que je souhaite de tout mon cœur, c'est que ma mort serve à quelque chose. Je n'ai pas eu le temps d'embrasser Jean. J'ai embrassé mes deux frères Roger et Rino. Quant au véritable, je ne peux le faire hélas ! J'espère que toutes mes affaires te seront renvoyées elles pourront servir à Serge, qui je l'escompte sera fier de les porter un jour. A toi petit papa, si je t'ai fait ainsi qu'à ma petite maman, bien des peines, je te salue une dernière fois. Sache que j'ai fait de mon mieux pour suivre la voie que tu m'as tracée.
Un dernier adieu à tous mes amis, à mon frère que j'aime beaucoup. Qu'il étudie bien pour être plus tard un homme.
17 ans et demi, ma vie a été courte, je n'ai aucun regret, si ce n'est de vous quitter tous. Je vais mourir avec Tintin, Michels. Maman, ce que je te demande, ce que je veux que tu me promettes, c'est d'être courageuse et de surmonter ta peine.
Je ne peux en mettre davantage. Je vous quitte tous, toutes, toi maman, Serge, papa, en vous embrassant de tout mon cœur d'enfant. Courage !
Votre Guy qui vous aime.
Guy"

Dernières pensées : vous tous qui restez, soyez dignes de nous, les 27 qui allons mourir !

Qui était Guy Môquet ?

Le jeune homme était le fils d'un député communiste qui est déporté dans un bagne en Algérie en 1939. Guy a alors 16 ans, et il décide d'entrer dans les Jeunesses communistes. Un an plus tard, il est arrêté lors d'une distribution de tracts clandestine à Paris. Il est acquitté, mais comme les communistes sont suspects aux yeux de la Gestapo, il est tout de même transféré au camp d'internement de Châteaubriant (Loire-Atlantique).
En octobre 1941, un officier allemand est tué. En représailles, 27 prisonniers du camp sont condamnés à mort. Guy en fait partie. Il a le temps d'écrire la lettre d'adieu à sa famille et de regarder la mort venir. Avec sang-froid et courage malgré la tristesse de quitter les siens. Son seul souhait, c'est que "sa mort serve à quelque chose". Si sa lettre d'adieu est lue désormais dans tous les lycées de France à chaque rentrée, le voeu du jeune homme va continuer à se réaliser...


Lundi 21 Mai 2007

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !