Jérôme Kerviel condamné à trois ans de prison ferme et à rembourser 4,9 milliards


Tags : argent

Verdict en coup de massue pour Jérôme Kerviel, l'ex-trader de la Société Générale qui avait fait perdre 5 milliards à sa banque. Le tribunal correctionnel de Paris l'a condamné à cinq ans de prison dont trois ans ferme et à verser 4,9 milliards de dommages et intérêts à son ancien employeur.





Jérôme Kerviel condamné à trois ans de prison ferme et à rembourser 4,9 milliards
Jugé durant trois semaines en juin 2010, deux ans après la révélation de l'incroyable affaire, Jérôme Kerviel s'est présenté à la cour en costume sombre pour la proclamation d'un verdict très attendu le 5 octobre 2010. Les juges du tribunal correctionnel de Paris ont quasiment suivi la partie civile qui avait requis contre l'ex trader cinq ans de prison dont quatre ans ferme. Finalement, Kerviel est bien condamné à cinq ans de prison, dont trois ans ferme et deux ans avec sursis. Le tribunal n'a toutefois pas ordonné d'incarcération immédiate et le condamné, qui a fait appel, pourra rester libre jusqu'au jugement définitif. Il n'est pas condamné à verser d'amende, mais 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts à la Société Générale, les plus gros dédommagements jamais prononcés par un tribunal !

Les juges ont donc voulu marquer le coup et n'ont manifestement pas suivi la ligne de défense de Jérôme Kerviel qui a consisté à reporter sur la Société Générale la responsabilité de ses actes (il avait fait perdre 5 milliards à sa banque en janvier 2008) en disant que celle-ci était prête à fermer les yeux sur ses agissements lorsqu'il gagnait de l'argent.
"C'est un jugement totalement déraisonnable, qui dit qu'une une banque n'est responsable de rien, n'est pas responsable d'une créature qu'il a fabriquée, a réagi l'avocat de Jérôme Kerviel après l'énoncé du verdict. C'est un jugement de l'irresponsabilité d'un système pour les responsabilités d'un seul homme. C'est confortable pour beaucoup, ce n'est pas confortable pour la vérité, pour la justice. Jérôme Kerviel paie seul pour un système".

La Société Générale victorieuse

La Société Générale, mise en cause par son ex trader durant le procès, en sort donc victorieuse.
"Les éléments indiqués par la défense ne permettent pas de déduire que la Société générale ait eu connaissance des activités frauduleuses de Jérôme Kerviel", a déclaré le président de la 11e chambre du tribunal correctionnel, Dominique Pauthe en rendant le verdict. Si la banque a reconnu des manques dans son contrôle des traders (!) , ses avocats ont démonté les arguments de Kerviel tendant à dire que ses supérieurs étaient au courant de ses prises de position financières risquées.

Jérôme Kerviel a eu beau dire que ses agissements aventureux étaient encouragés voire connus de son employeur, il n'en reste pas moins des actes frauduleux, donc coupables. Le droit français, basé sur la responsabilité personnelle, a donc appliqué la loi et suivi le réquisitoire, acceptant même d'accorder à la Société Générale des dommages et intérêts d'un montant faramineux à l'échelle d'un homme : 4,9 milliards d'euros !
On se demande en effet comment l'ex trader, doté aujourd'hui d'un salaire de 2300 euros pourra rembourser pareille somme. Les spécialistes s'accordent toutefois à dire que cette condamnation pourrait rester symbolique, la banque pouvant renoncer à se faire verser cette somme. Il faudra attendre la décision en appel pour le savoir.


Samedi 9 Octobre 2010

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !