Emeutes en Tunisie : les jeunes en première ligne


Les jeunes Tunisiens, étudiants ou jeunes pros, sont les premiers à participer aux émeutes qui enflamment le pays en ce début 2011. Le manque d'emplois et de perspectives d'avenir les conduit souvent à des gestes désespérés.





Les universités tunisiennes ont été fermées, lundi 10 janvier, après les émeutes violentes qui ont secoué plusieurs villes du pays et qui ont déjà fait plus de 23 morts parmi les manifestants. Les étudiants, et plus globalement les moins de 30 ans, sont en effet en première ligne dans ces affrontements qui les opposent aux forces de sécurité.

Au départ, il y a le geste terrible de Mohamed Bouazizi, 26 ans. Le 17 décembre 2010, il s'immole par le feu devant les bureaux du gouverneur (préfet) de sa ville de Sidi Bouzid (à 260 km de Tunis), pour protester contre la saisie par la police de son étal de fruits et légumes. Il devait vendre sans permis pour faire vivre les siens. "Nous te vengerons, Mohammed", ont clamé d'autres jeunes en suivant son cortège funéraire.

Trop de suicides de jeunes

Depuis, d'autres suicides de jeunes ont hélas eu lieu. Parmi eux, un lycéen qui craignait d'être renvoyé de son établissement, des jeunes diplômés au chômage devant survivre en occupant divers petits boulots. Des milliers de jeunes se sont mobilisés sur Facebook, appelant à des manifestations en masse, le drapeau national tâché de sang apparaissant à la place de leurs photos sur les comptes du réseau social.

Université de Tunis-Carthage : un cadre ensoleillé mais peu de perspectives...
Université de Tunis-Carthage : un cadre ensoleillé mais peu de perspectives...
"Les manifestants dénoncent les inégalités inter-régions et le chômage galopant touchant essentiellement les jeunes diplômés de l’intérieur du pays", a déclaré Jalal Zoghlami, militant tunisien des droits de l’homme.

Le chômage des jeunes diplômés est un problème crucial en Tunisie où les universités forment et diplôment chaque année plus de 10 000 étudiants, sans que la plupart puissent trouver un emploi correspondant à leurs compétences. 50% d'entre eux seraient au chômage, un petit nombre seulement ayant pu accéder à des postes de cadres.

Pourquoi tant de chômage dans ce pays qui avait pourtant réussi un beau décollage économique notamment grâce au tourisme ? Ecoutez les explications des spécialistes données sur RFI...

Tunisie : Le chômage des jeunes diplômés
(02:17)

Les promesses de Ben Ali suffiront-elles ?

A ces problèmes sociaux et économiques s'ajoute le manque de liberté du régime du  président Zine El Abidine Ben Ali qui musèle l'opposition et interdit toute action protestataire comme le prouve la répression brutale et meurtrière des émeutes.

Pour tenter de calmer la crise, Ben Ali s'est engagé le 10 janvier 2011 à créer plus d'emplois d'ici 2012 pour juguler le chômage. "Nous avons décidé de multiplier les capacités d'emploi et la création de
sources de revenus (...) dans tous les secteurs durant les années 2011 et  2012", a-t-il dit dans un discours télévisé, annonçant 300.000 emplois en plus de 50.000 autres promis par le patronat pour les régions.

"Cet effort permettra de résorber, avant la fin de 2012 (oui, avant la fin 2012, je m'y engage), tous les diplômés du supérieur dont la durée de chômage aura dépassé les deux ans", a-t-il promis. Ceci, permettra "l'embauche du plus grand nombre de chômeurs, autres que les diplômés du supérieur et parmi les sans-emploi de toutes les catégories et de toutes les régions", a-t-il assuré.
Dans son discours à la nation, le président a convoqué une conférence nationale sur l'emploi pour février et ordonné d'exonérer sur dix ans "tout nouveau projet générateur d'emplois" dans les régions.

Mais ces promesses (maintes fois faites déjà dans le passé) suffiront-elles aux émeutiers et à la population, impatiente d'un véritable changement politique ?

Jeunes Tunisiens, n'hésitez pas à nous envoyer vos témoignages...



Mercredi 12 Janvier 2011

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par bayrem le 12/01/2011 13:21
Le chômage touche tout le monde.

Plutôt que de critiquer la Tunisie, il faut au contraire le féliciter et l’encourager pour ses initiatives telles que la construction de plusieurs universités et le soutien à la poursuite des études supérieures ; ou encore le courage de nos politiques qui, lors des anciennes manifestations contre le chômage, ont appelé à la construction de plus d’écoles d’ingénieurs... En Tunisie presque chaque village a une Université : le pays a passé de 12 000 étudiants a 350 000 étudiants dont 60 % des filles.


La Tunisie est devenu le pays d’1 million d’ingénieurs. Nos jeunes ingénieurs construisent aujourd’hui des Avions AIRBUS alors qu’avant ils ne faisaient que fabriquer des vêtements et des slips !!!.
Je suis fier de lire dans la presse mondial sur les compétences tunisiennes qui travaillent dans les grands groupes (en Europe, USA…), dans les grandes universités, la Nasa…

Scientifiquement, économiquement et technologiquement, la Tunisie est classé le 1er pays d’Afrique et du Monde arabe.

D'après l'ONU, la Tunisie (sans ressources naturelles) est classée 1er pays arabe et 16 pays mondial !! en investissement dans le système d'éducation

Malgré les quelques tensions a cause de la crise économique mondiale, la Tunisie a décidé de continuer la construction des universités et des centres de recherche. La Tunisie préfère avoir des chômeurs diplômés que des chômeurs incultes. Les autres pays préfèrent eux fermer les universités et réduire les taux de réussite au bac.

2.Posté par Claude Boggio le 12/01/2011 14:44
A quoi servent les universités si les diplômés n'ont pas de travail ? On sait que pour qu'ils obteniennent un emploi, il doivent donner des dessous de table... Qui peut le faire ? Certainement pas les familles pauvres !

3.Posté par lejoyeux le 12/01/2011 15:04
je ne vois pas en quoi serai bénéfique pour la tunisie si leurs ingénieurs fabriquent des avions dans d'autres pays?????

4.Posté par lejoyeux le 12/01/2011 15:06
BEN ALI est lui même inculte il n'arrive pas à faire un discours de 10 mn

5.Posté par amine le 12/01/2011 15:08
Bayrem t'es sérieux là???je suis tunisien et tout ce que tu raconte n'a rien à voir avec la réalité, c'est le discours du gouvernement .Tu veux qu'on félicite la tunisie pour la dictature? pour l'absence de la liberté d'expression.la liberté même de penser?Il n' y pas de liberté en tunisie, à quoi ça sert d'avoir un diplôme d'ingénieur pour aller travailler dans un centre d'appel du moment où on n'a pas d'argent pour "acheter" un poste? Ce genre de discours la jeunesse tunisienne en a marre, donc regarde la vérité en face et je suis plus que sur que tu fais parti du parti du président et que t'es en train de faire des copier/coller partout sur tous les sites pour défendre ton dictateur de ben ali et pour que tu continue à piller toi aussi de ton tour au dépens du sang des pauvres chomeurs qui y ont laissé leurs vies réveille toi, aie un peu de conscience tout en sachant que toi même à l'intérieur de toi que ton président n'est rien d'autre qu'un assassin assoifé de pouvoir et de sang.

6.Posté par philippe le 13/01/2011 17:25
Réfléchissez quelque peu, ce n'est pas de cette façon que vous aiderez
la Tunisie, c'est en calmant le jeu et en apportant votre aide comme
ces autres jeunes qui se sont mis depuis hier à nettoyer les
rues de la ville, remettre en ordre tout le désordre occasionné par
les autres.

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !