Des applis pour les étudiants qui cartonnent



Deux applications mobiles récentes proposent des services aux étudiants : JAM leur fournit des bons plans et des offres de jobs par SMS, et Flashgap est une appli photo pour revivre ses soirées le lendemain à midi. Deux startups lancées par des jeunes diplômés qui semblent avoir tapé dans le mille !





L'équipe de la startup qui a lancé JAM.
L'équipe de la startup qui a lancé JAM.
Qui peut le mieux repérer les services dont les étudiants auraient besoin que ceux qui viennent tout juste d'achever leurs études ?

C'est le cas de Marjolaine Grondin et Loïc Delmaire, les fondateurs de JAM. "C'est une aventure qui a commencé pendant nos études, explique Marjolaine. Nous passions notre temps à écumer le web pour trouver des annonces de stages ou d'appart... JAM a été lancé pour aider l'étudiant dans cette galère".

Comment ça marche ? L'appli offre son service via un simple SMS, c'est le côté novateur et "friendly" de JAM. Tout étudiant cherchant quelque chose (job en Angleterre, stage dans le marketing, resto sympa, happy hour, voyage pas cher...) peut envoyer un SMS (au 06 44 63 04 04) ou un message via Facebook Messenger, et il reçoit rapidement par retour une sélection d'offres ou de bons plans.

"Avec le SMS, souligne l'équipe de JAM, le service est constamment avec l’étudiant - même quand la 3G vient à manquer (pratique pour le métro !). Il lui suffit de dégainer son portable pour pouvoir demander ce dont il a besoin".

JAM : un assistant personnel pour les étudiants

Dans les coulisses de JAM, que se passe-t-il ? A partir de chaque SMS envoyé par l’étudiant, les moteurs de recherche font remonter les offres pour produire une réponse automatisée. Mais ce ne sera qu'une partie de la réponse. Celle-ci est ensuite affinée et validée par les membres de l’équipe. Huit jeunes diplômés de 22 à 25 ans sont venus épauler les deux créateurs du départ... Et pour répondre aux requêtes croissantes des étudiants, l'équipe recrute aussi des "backers", eux-mêmes étudiants, chargés de dégotter les meilleurs plans.

En prime, JAM a noué des partenariats avec des entreprises qui peuvent ainsi mettre en avant leurs offres d'emploi et de stages (ou de produits) auprès des étudiants... Des partenariats qui rémunèrent ainsi la jeune startup car tout est gratuit pour l'étudiant (dont les goûts et les centres d'intérêt sont cependant passés au crible et conservés précieusement...)

JAM semble avoir tapé dans le mille car ses débuts sont prometteurs : après un test auprès des 8000 étudiants de Science Po où l'appli est née en 2014, elle a lancé son service par SMS en avril 2015 et a déjà échangé 145 000 messages avec plus de 12 000 étudiants. La start-up a bouclé une levée de fonds 330 000 euros et a intégré en parallèle le "Camping (NUMA)", un programme "accélérateur" de startups.

A découvrir sur www.hellojam.fr et sur la page Facebook de JAM

L'application photo Flashgap qui vous fait revivre votre soirée

Autre bonne idée qui surfe sur les us et coutumes étudiantes, notamment les coutumes festives : Flashgap. Une appli photo, encore ? Oui mais, celle-ci prend le contrepied des applications basées sur le partage instantané : il s'agit là de partager des photos entre amis avec une particularité notable : vous découvrez les clichés pris le soir... seulement le lendemain, à midi très précisément. 

Avantage : vous ne passez pas la soirée à vérifier chaque photo publiée en temps réel, vous profitez mieux de chacun In Real Life. Et la découverte de l'album à J+1 apporte un petit piquant à votre lendemain de fête.

Pour utiliser l'appli, il suffit de créer un album et de le partager avec les personnes présentes (la recherche peut se faire par Facebook ou par le répertoire Hangouts). Ensuite, chacun peut prendre via l'application des clichés qui disparaissent instantanément. Le lendemain à midi, les participants reçoivent l'album commun partagé et peuvent laisser des commentaires pour alimenter la conversation.


35 000 téléchargements en quelques jours !

Là encore, ce sont des jeunes fraichement diplômés qui ont "humé" l'appli dont plusieurs anciens des écoles Epitech et e-artsup de Lyon. Ainsi, Charles Bail et Arthur Cadiou, les designers de la bande, sont sortis d'E-artsup en 2015. Ils ont rejoint trois anciens de la promotion 2014 d'Epitech, mais aussi deux anciens étudiants de l'Institut Paul Bocuse.

Lancée en décembre 2014 à la veille du réveillon de fin d'année, l'application a engrangé plus de 35 000 téléchargements en quelques jours. Aujourd'hui, Flashgap vient de lever 1,5 million d'euros et dépasse les 150 000 utilisateurs. Elle est utilisée dans 120 pays avec déjà plus de 2 millions de photos échangées.

Son petit "+" : de nouvelles fonctionnalités comme le "scratch", un motif qu'on ajoute au moment de la prise de la photo et qui cache une partie de l'image le lendemain.  "Le seul moyen de révéler ce qui se trouve en-dessous est de «gratter» le motif sur l'écran de son smartphone, comme pour un ticket de jeu", explique Charles Bail, designer chez Flashgap.

Comme quoi le succès se cache souvent dans les détails.

- En savoir plus sur www.flashgap.com


Mercredi 14 Octobre 2015

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par AlyssaImmoJeune le 15/10/2015 12:18
Que de belles initiatives de la part de nos étudiants ! Et si vous cherchez un logement en location, colocation, sous-location ou encore en résidence étudiante, sachez qu'ImmoJeune.com dispose d'un panel de 80000 logements et partout en France. Pour les retardataires, n'hésitez pas !

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !