Démographie : 7 milliards d'êtres humains sur Terre fin octobre 2011



L'humanité doit passer le cap des 7 milliards en octobre 2011. La population mondiale augmente donc toujours, mais surtout dans les pays du Sud. En 2050, nous serons 9 milliards et les trois pays les plus peuplés seront l'Inde, la Chine et le Nigeria.





Démographie : 7 milliards d'êtres humains sur Terre fin octobre 2011
L'édition 2011 de l'étude publiée tous les deux ans par l'Institut national d'études démographiques (Ined) tombe bien : c'est en 2011, fin octobre, que la population mondiale doit atteindre 7 milliards d'être humains.

Pendant des siècles, elle a augmenté lentement, et ce n'est qu'en 1800 qu'elle a atteint le milliard d'hommes. En 1900, la Terre avait environ 1,6 milliard d'habitants, mais c'est au XXème siècle que la population s'est mise à augmenter beaucoup plus vite, grâce aux progrès de la médecine et à l'allongement de la vie. En 1950, on comptait déjà 2,5 milliards d'habitants sur terre et en 1999, six milliards !
En un peu plus de deux siècles, la population a donc été multipliée par sept.

La population augmente toujours, mais de moins en moins vite

Au début du XXIème siècle, la population continue donc d'augmenter, mais de plus en plus lentement, car dans de plus en plus de pays, les familles ont moins d'enfants. Une femme avait en moyenne 5 enfants en 1950, elle en a 2,5 aujourd'hui.

Toutefois, ce chiffre cache de fortes disparités : dans les pays les plus développés, comme en Europe, en Amérique du Nord ou au Japon, les familles n'ont pas plus de deux enfants. Ils remplacent donc leurs deux parents et la population n'augmente plus. On dit que ces pays ont fait leur "transition démographique".
Démographie : 7 milliards d'êtres humains sur Terre fin octobre 2011

En 2050, l'Inde sera le pays le plus peuplé à la place de la Chine

Par contre dans certains pays du Sud, et surtout en Afrique, la mortalité a commencé à baisser mais le nombre des naissances reste élevé comme au Niger où on compte 7 enfants par femme. Cela explique pourquoi au XXIème siècle, la population du monde va continuer à augmenter mais surtout dans certains pays : en Afrique, et dans certains pays d'Asie comme l'Inde.

Résultat : en 2050, ce ne sera plus la Chine (qui a réduit sa fécondité à 1 enfant par famille) qui sera le pays le plus peuplé du monde, mais l'Inde qui comptera 1,7 milliard d'habitants. La Chine sera numéro deux avec 1,3 milliard et le Nigeria viendra prendre la troisième place avec 433 millions, reléguant les Etats-Unis à la quatrième place (423 millions).

La Terre pourra-t-elle nourrir 10 milliards d'hommes ? "Cela semble à notre portée, assure Gilles Pison, démographe et auteur de l'étude de l'Ined sur la population mondiale. Mais le défi principal, c'est de préserver l'avenir de la planète et là on peut agir dès maintenant."
Autrement dit, réguler les comportements en matière de consommation pour éviter une pollution majeure et un épuisement des ressources naturelles.


Pour en savoir plus :

- le site de l'Institut national d'études démographiques : www.ined.fr
- Une animation sur
l'évolution de la population mondiale
- l'étude "Populations et sociétés" de juillet-août 2011 de Gilles Pison



Dimanche 21 Août 2011

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Manso le 22/08/2011 10:53
"Réguler les comportements en matière de consommation pour éviter une pollution majeure et un épuisement des ressources naturelles." Il faut bien entendu en passer par là, mais il est bien évident que cela ne suffira pas.
D'ores et déjà, le climat est déréglé, une grande partie de la faune sauvage a été éliminée (97% des Tigres depuis le début du XXème siècle), les ressources fossiles seront épuisées au cours de ce siècle, 1 milliard de personnes souffrent de la faim, l'eau potable va manquer en maintes régions, la déforestation de la planète est en cours (en partie pour mettre en culture ces espaces), les mégapoles et les bidonvilles poussent comme des champignons, etc...
Ce qui aurait dû être fait depuis les années 70 doit être impérativement mis en oeuvre : la population mondiale doit être stabilisée au plus vite et ce par les moyens non-coercitifs connus depuis bien longtemps : éducation des filles (pour rattraper celle des garçons), planification familiale (incluant la gratuité totale de la contraception), campagnes de sensibilisation des populations "à risque" pour leur faire prendre conscience des dangers de la surnatalité pour eux-mêmes et pour l'ensemble des êtres humains.

2.Posté par René Varenge le 22/08/2011 18:29
Oui Manso, vous avez raison, les mesures pour limiter la pollution et réguler les comportements en matière de consommation auraient dû être prises dans les années 60/70 c’est aussi à cette époque qu’on aurait dû prendre les mesures que vous préconisez pour limiter la croissance démographique mondiale et nous n’aurions sans doute pas les problèmes que nous rencontrons aujourd’hui :
Déforestation, épuisement des ressources halieutiques, disparition de la biodiversité, pollution des fleuves et des mers, raréfaction des matières premières et des énergie fossiles etc.… c’est peut être aussi la principale cause du rechauffement climatique.

Dans l’état actuel de la planète, pour tenter de sauvegarder l’avenir, il faudrait prendre des mesures draconniennes dès aujourd’hui. Entendez-vous un personnage politique proposer la moindre restriction en matière de consommation ?

3.Posté par Didier Barthès le 30/08/2011 12:02
Il va de soi que la surpopulation est le problème écologique numéro un. Sans stabilisation puis décroissance de la population mondiale, il est inutile de se bercer d'illusions, nos efforts en matière d'environnements seront tous réduits à néants.
Il faut prendre conscience du fait que nos effectifs immenses (7 milliards donc désormais) sont une exception dans l'histoire. Tout au long de son aventure notre espèce a été beaucoup, beaucoup moins nombreuse, c'est ce qui lui a permis de durer et de respecter à peu près la nature, aujourd'hui du fait de notre nombre nous la détruisons et nous nous condamnons par la même occasion.
Oui il faut impérativement comme le dit le commentaire précédent faire ce qui aurait du être réalisé dés les années 1970 (et même 1960), engager de vaste programme d'éducation pour tout faire afin de limiter la fécondité.
L'humanisme ne consiste pas à vouloir plus d'hommes mais à leur assurer ainsi qu'au reste du vivant, une vie acceptable et durable. Il est aujourd'hui clairement du coté de la modestie démographique.

Nouveau commentaire :
Facebook

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Offres d'emploi | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie


S'abonner à la newsletter gratuite













Un guide de méthodologie pour réussir sa Paces