Cigarette électronique : le ministère de la Santé commande une enquête sur les risques


Tags : santé

La cigarette électronique serait-elle dangereuse ? Marisol Touraine, la ministre de la Santé va faire faire une enquête pour en avoir le coeur net car les vapoteurs sont de plus en plus nombreux.





A : lumière, B : batterie, C : résistanc chauffante et atomiseur, D : Cartouche et embout (wikimedia)
A : lumière, B : batterie, C : résistanc chauffante et atomiseur, D : Cartouche et embout (wikimedia)
Il paraît que depuis quelque temps, la cigarette électronique fait un tabac... Et que 500 000 personnes l'auraient adoptée en France, depuis l'interdiction de fumer dans les lieux publics.

La e-cigarette a en effet la forme de la cigarette classique, elle se fume, c'est-à-dire que son extrémité rougit sous l'effet d'une diode, et que le "fumeur" rejette une vapeur produite par la combustion de produits placée dans une cartouche. Vapeur inoffensive pour l'entourage, estime-t-on en général.

Reste à savoir ce que sont les produits contenus dans la cartouche qui sont inhalés par le e-fumeur. La ministre de la Santé Marisol Touraine a estimé sur France Info le 5 mars 2013 qu'il fallait faire "preuve de prudence" face à ce produit qui n'a jamais reçu aucune autorisation de mise en vente par l'Agence du médicament. La ministre a donc annoncé avoir commandé à ses services une enquête pour évaluer le rapport entre le bénéfice et les risques.

Efficace pour arrêter de fumer ? Rien n'est prouvé

Les liquides contenus dans la cartouche de ces e-cigarettes sont en général composés de propylène glycol ou de glycérol, et de divers arômes. D'autres comportent un peu de nicotine, destinée à faciliter un sevrage progressif des fumeurs, un peu comme avec les patchs.

Seraient-elles efficaces pour permettre un arrêt du tabac ? Apparemment, le débat est ouvert chez les tabacologues qui manquent encore de recul puisqu'il n'existe actuellement aucune étude sur des patients utilisant le produit depuis plus de six mois.

"Ma recommandation est que si vous êtes un gros fumeur, c'est peut-être bien de passer à la cigarette électronique, mais ne l'utilisez pas trop longtemps" indique le Pr Bertrand Dautzenberg, spécialiste du poumon à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Des consignes de prudence

Rappelons que les cigarettes électroniques ne peuvent être vendues en pharmacie car elles ne figurent pas sur la liste des produits dont la délivrance y est autorisée.

L'Afssaps rappelle aussi que la nicotine est classée substance "très dangereuse" par l'OMS et que consommer des cigarettes électroniques peut donc induire une dépendance, pour toute quantité de nicotine contenue dans les cartouches. Si vous n'êtes pas dépendant à la nicotine ni aux cigarettes ordinaires, il serait dommage de le devenir à cause de la cigarette électronique.

Lire aussi :
Tabac : j'arrête de fumer
Les raisons qui vous poussent à fumer


Mardi 5 Mars 2013
la rédaction

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !