Cannabis : Cécile Duflot relance le débat sur la dépénalisation


Tags : drogues

La ministre du Logement, Cécile Duflot, a déclaré le 5 juin 2012 sur BFMTV qu'il fallait considérer le cannabis "comme l'alcool et le tabac" et donc, le dépénaliser. Une opinion très contestée, même dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault.





Cécile Duflot en 2010. Image : Wikimedia
Cécile Duflot en 2010. Image : Wikimedia
Est-ce le premier couac au sein du gouvernement, ou un coup de com de la part de celle qui est encore à la tête du parti Europe Ecologie Les Verts (EELV) à la veille des législatives ? En tout cas, Cécile Duflot, la nouvelle ministre du Logement n'a pas mâché ses mots au micro de BFMTV, le 4 juin 2012 : pour elle, il faudrait dépénaliser la consommation du cannabis.

"L'objectif est double: il est de faire baisser le trafic, de supprimer le trafic et la violence, notamment, et d'avoir une politique de santé publique, a-t-elle expliqué. Il faut considérer que le cannabis, c'est comme l'alcool et le tabac, même régime: une politique de santé publique et de prévention, notamment vis-à-vis des plus jeunes."


Le gouvernement se démarque

Comme on le voit, Cécile Duflot précise qu'elle s'exprime là en tant que leader du parti écologiste, et non comme membre du gouvernement.

A plusieurs reprises en effet, les responsables du Parti socialiste ont dit leur opposition à la dépénalisation du cannabis. Manuel Valls, l'actuel ministre de l'Intérieur, y est lui-même tout à fait opposé, comme son prédécesseur de l'UMP d'ailleurs.
Pour ces divers responsables, accepter que le cannabis soit vendu et consommé librement reviendrait à donner un feu vert moral à la consommation de drogue. Les trafics, eux, ne disparaîtraient pas mais se déplaceraient sur d'autres produits (cocaïne, crack, etc.).

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a précisé que son gouvernement n'avait pas pris position sur ce sujet. Une façon de se démarquer de Cécile Duflot.

Rappelons que les récentes études sur le cannabis confirment ses effets neurologiques (notamment sur la mémoire) à court ou long terme, et ses conséquences sociales chez les plus jeunes : perte de la motivation, échec scolaire, risque d'accident sur la route et pour certains, plus rarement, d'irruption de maladie psychiatrique.

Lire :
Effets et méfaits du cannabis


Mardi 5 Juin 2012
la rédaction

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !