60ème anniversaire de l'Appel de l'abbé Pierre



Il y a 60 ans, le 1er février 1954, l'abbé Pierre lançait à la radio un appel à la solidarité pour les personnes à la rue. Le 1er février 2014, le mouvement Emmaüs célèbre cet anniversaire en appelant à des rassemblements pour ceux qui sont toujours exclus.





60ème anniversaire de l'Appel de l'abbé Pierre
Hiver 54. Dans la nuit glaciale du 31 janvier au 1er février, une femme est retrouvée morte de froid sur un trottoir parisien. Elle tient encore entre ses doigts gelés l'avis d'expulsion de son logement. Comme elle, des centaines de personnes démunies, hommes, femmes et enfants sont à la rue.

Un prêtre catholique, Henri Grouès, plus connu sous le nom d'abbé Pierre qu'il a pris durant la Résistance, lance un appel sur les ondes d'une radio : "Mes amis, au secours... Une femme vient de mourir gelée, cette nuit à trois heures, sur le trottoir du boulevard Sébastopol, serrant sur elle le papier par lequel, avant hier, on l’avait expulsée... Chaque nuit, ils sont plus de 2000 recroquevillés sous le gel, sans toit, sans pain, plus d’un presque nus". L'abbé Pierre poursuit en faisant appel à la solidarité nationale.

Il demande qu'on ouvre dans l'urgence des lieux où il y ait couvertures, paille, soupe, et où on lise : "TOI QUI SOUFFRES, QUI QUE TU SOIS, ENTRE, DORS, MANGE, REPREND ESPOIR, ICI ON T’AIME". Et il appelle chacun à contribuer à une grande collecte de couvertures, de tentes et de poëles.


L'insurrection de la bonté

En quelques jours, les dons en nature et en argent affluent. C'est ce qu'on appellera "l'insurrection de la bonté".

A l'époque l'abbé Pierre est déjà engagé dans le combat contre la pauvreté. Il a même été élu député et vient de lancer des communautés où des sans-abris commencent à vivre ensemble et à travailler dans la récupération d'objets.
En s'entraidant et en se prenant en main, ils peuvent revendre leurs réalisations et aider d'autres personnes.

Un rassemblement le 1er février 2014

Soixante ans plus tard, le mouvement Emmaüs existe toujours, et s'il est aujourd'hui présent dans toutes les villes de France, la pauvreté, elle, n'est toujours pas vaincue.

C'est pourquoi les communautés Emmaüs organisent dans chaque région des rassemblements, samedi 1er février 2014 à 11h. A Paris, le rassemblement aura lieu place du Palais Royal, "pour une société plus juste et plus solidaire".

Car si la mondialisation, la hausse du coût de la vie et notamment des logements, ainsi que la montée du chômage ont avivé certaines difficultés, la solidarité, elle, est plus que jamais vivante. "J'ai toujours été un marginal, vivant de ‘coups’ à droite à gauche, de petits trafics, raconte Michel, sur la page Facebook consacrée au 60ème anniversaire de l'Appel de l'hiver 54. Je pensais que le travail n’était pas fait pour moi... Or depuis que je suis salarié à Emmaüs La Friperie solidaire, je réalise que non seulement je ne vois pas le temps passer, mais qu'en plus, c’est un vrai plaisir !"

Depuis quelques années, l'économie sociale et solidaire tente de multiplier les initiatives de partage, de troc ou de récupération au profit des plus démunis. Emmaüs n'est plus la seule association à accueillir les sans-abris, les entreprises d'insertion, les vestiaires solidaires ou les ateliers de récup se multiplient dans un double souci de servir l'humain et de respecter la planète.

Disparu en 2007, à 94 ans, l'abbé Pierre porterait sûrement sur ce soixantième anniversaire un regard à la fois lucide et plein d'espérance.


Mercredi 29 Janvier 2014
la rédaction

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !