150 000 emplois d'avenir vont être créés pour les jeunes



Le gouvernement va créer un nouveau contrat de travail qui sera réservé aux 16 à 25 ans peu ou pas qualifiés. Ces "emplois d'avenir" seront créés par des associations, des collectivités territoriales ou quelques entreprises de secteurs porteurs pour l'emploi.





Michel Sapin, ministre du Travail
Michel Sapin, ministre du Travail
C'est une des mesures pour l'emploi des jeunes que François Hollande avait annoncées dans son programme. Et c'est le premier projet de loi qui devrait être discuté par le Parlement réuni en session extraordinaire en septembre 2012.

Le projet de loi du gouvernement prévoit de créer un nouveau contrat de travail, pour des "emplois d'avenir". Ces emplois seront proposés par des associations, des sociétés mutualistes, des collectivités territoriales, et quelques entreprises privées.

Ils  seront réservés aux jeunes de 16 à 25 ans peu qualifiés et sans diplôme, qui habitent dans les quartiers sensibles ou des zones rurales enclavées. L'Etat financera 75% du coût de ces emplois pour 1,5 milliard d'euros.


Des emplois pour un vrai avenir ?

Selon Michel Sapin, le ministre du Travail et de la Formation professionnelle qui va financer cette mesure, les emplois d'avenir font partie des actions d'urgence qui doivent s'attaquer tout de suite au "noyau dur" du chômage : celui des 400 000 jeunes qui sortent chaque année de l'école sans formation et sans diplôme.

Ce sera en effet pour l'essentiel des emplois à temps plein et qui seront soit des CDI, soit des CDD d'au moins un an : pouvoir travailler ainsi à temps plein durant plus d'un an quand on n'a connu que des petits jobs peut en effet constituer un bon tremplin pour se faire de l'expérience et acquérir des compétences.

Mais que se passera-t-il quand les CDD  prendront fin ou que l'Etat stoppera ces aides qui, même pour les CDI, ne peuvent durer que trois ans? Les associations et les collectivités pourront-elles continuer à financer elles-mêmes ces emplois ? Et si ce n'est pas le cas, les jeunes privés 'd'emplois d'avenir"  pourront-ils retrouver un travail dans le même secteur ? Pour l'instant, aucun dispositif de formation n'accompagne en effet ces emplois.
Prudent, le gouvernement annonce que les emplois d'avenir ne seront donc créés que dans des secteurs dynamiques pour le  recrutement : les services à la personne, le tourisme, le  développement durable, etc.

Des emplois d'avenir pour les futurs profs

Dès maintenant, le ministre de l'Education a confirmé que certains de ces emplois pourraient concerner de futurs enseignants :  ce serait des "emplois d'avenir professeur".

Des étudiants boursiers en deuxième année de licence pourront se mettre sur les rangs pour en bénéficier : ce pourrait être par exemple des jobs de surveillants ou d'aides au devoir dans un premier temps. Pour en bénéficier, il faudra cependant s'engager à passer les concours de l'enseignement.
On attend pour l'instant d'en savoir plus.

Pour l'ensemble des emplois d'avenir, les premiers contrats ne démarreraient qu'en 2013, le temps que la loi soit votée à l'automne 2012  et surtout que le gouvernement choisisse les employeurs qui pourront en bénéficier. 100 000 emplois d'avenir devraient être créés en 2013, et 50 000 en 2014.

Lire aussi :
François Hollande veut faire de la jeunesse une de ses deux  priorités
Notre rubrique Sans formation


Samedi 25 Août 2012
la rédaction

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !