Bac 2011 : les nouveautés, les chiffres et les records


654 548 candidats planchent sur les épreuves écrites du bac entre le 16 et le 24 juin 2011. Chiffres, records, salaires des correcteurs, sanctions et nouvelles épreuves... Le point sur cette édition 2011 du plus célèbre examen français.





Bac 2011 : les nouveautés, les chiffres et les records
Et tout d'abord, les chiffres, qui paraissent toujours faramineux et rappellent qu'en effet, le bac est d'abord une énorme organisation pour l'Education nationale.

En 2011, il y a 654 548 candidats inscrits (dont 25 840 candidats individuels), 466 632 élèves de première inscrits aux épreuves anticipées, 166 866 correcteurs et examinateurs et 4 737 centres d’examen.
Les effectifs globaux sont en hausse de 6,28 % par rapport à la session 2010 : + 0,21 % pour le baccalauréat général, - 4,85 % pour le baccalauréat technologique et + 36,43 % pour le baccalauréat professionnel (du fait de la réforme qui a supprimé les BEP et les a remplacés par le bac pro en trois ans).

Parmi les 654 548 candidats, on compte :
-328 467 inscrits au baccalauréat général (50%)
-154 379 au baccalauréat technologique (24%)
-171 702 au baccalauréat professionnel (26%)

-4 880 sujets ont été élaborés pour les diverses sessions en métropole, dans les DOM, les COM et les centres à l’étranger.
- Il y aura environ 4 millions de copies à corriger et 166 866 correcteurs et examinateurs au tarif de 5 € par copie écrite et 38, 43 € pour 4 heures d’interrogation orale

Cette méga logistique a bien sûr un coût, estimé en 2010 par le ministère à 83,1 euros par candidat présent, tous bacs confondus. Un coût non négligeable donc, en ces temps de restrictions budgétaires, et que certains mettent en avant pour demander l'allègement de l'examen ou son remplacement par un contrôle continu. Mais le bac est une institution française, n'est-ce pas ?

Le bac de la diversité

La variété des filières et des épreuves du bac est phénoménale :

Diversité des langues :
– 22 langues vivantes étrangères sont proposées au choix des candidats au titre des épreuves obligatoires et facultatives.
– 25 autres langues au titre des épreuves facultatives uniquement.
–11 langues régionales.

Notons d'ailleurs que le créole fait pour la première fois en 2011 l’objet d’une épreuve facultative dans les trois académies de Paris, Créteil et Versailles. Depuis la session 2004, les candidats de la Guadeloupe, de la Guyane, de La Réunion et de la Martinique peuvent déjà choisir cette épreuve au baccalauréat. Cette année, 488 candidats sont concernés par cette épreuve.

Parmi les langues qui peuvent faire l'objet d'une épreuve facultative écrite il y a l'albanais, amharique, arménien, bambara, berbère, bulgare, cambodgien, coréen, croate, estonien, finnois, haoussa, hindi, hongrois, indonésien-malais, laotien, lituanien, macédonien, malgache, norvégien, persan, peul, roumain, serbe, slovaque, slovène, suédois, swahili, tamoul, tchèque, turc et vietnamien !

Diversité des âges :
La grosse masse des candidats a entre 17 et 20 ans. Mais il y des extrêmes :
– Parmi les candidats les plus jeunes en 2011, l'un a 12 ans et 5 mois dans l'académie de Montpellier, un 13 ans (à Caen), ou 13 ans et 7 mois à Versailles.
– Parmi les plus âgés, dans l'académie d'Orléans-Tours, un candidat a 71 ans, un autre 70 ans à Grenoble ou un autre 60 ans à Rouen.

Diversité des spécialités :
Tout le monde connaît le bac scientifique (S) ou littéraire (L), mais on connaît déjà moins bien les 5 séries de bacs technologiques : ST2S (sanitaire et social), STL (sciences et technologies de laboratoire), STI (industrielles), STG (tertiaire et gestion) et Hôtellerie.

Quant au bac pro, il y a 72 spécialités ! Les plus gros effectifs de bacheliers sont en "Electrotechnique, énergie et équipements communicants". En 2011, il y a 6 spécialités nouvelles en bac pro : boucher-charcutier-traiteur, boulanger-pâtissier, métiers du cuir : option chaussures et option maroquinerie, métiers de la mode-vêtements, plastiques et composites, poissonnier-écailler-traiteur...

Gare à la triche

Rappelons enfin que la fraude est sévèrement réprimée au bac. Les récentes annulations d'épreuves de BTS à cause de fraudes manifestes ont conduit le ministère à alerter tous les recteurs. Dans tous les centres, vos surveillants seront donc particulièrement vigilants cette année car partout des consignes de sévérité ont été données !

Le ministère a donc rappelé la règle à la veille des épreuves. Sont interdites :
  • Toute communication des candidats pendant les épreuves
  • toute utilisation d’informations ou de documents non autorisés par le sujet lors des épreuves
  • toute substitution d’identité
  • L’utilisation des téléphones portables et, plus largement, de tout appareil permettant des échanges ou la consultation d’informations
Les surveillants doivent regrouper à un endroit les sacs, porte-documents, cartables, ainsi que tout matériel et document non autorisé. Les téléphones portables et ipods doivent être impérativement éteints. Ils sont, soit rangés dans le sac du candidat, soit remis aux surveillants de salle.
En cas de flagrant délit de fraude ou de tentative de fraude, "le surveillant responsable de la salle prend toute mesure pour faire cesser la fraude sans interrompre la participation à l’épreuve du ou des candidats. Il dresse un procès-verbal contresigné par les autres surveillants et par le ou les auteurs de la fraude ou de la tentative de fraude. Sur la base du rapport du surveillant de salle, le chef de centre constitue ensuite un dossier de saisine qu’il envoie au recteur, accompagné de son avis sur les faits constatés et l’opportunité d’engager des poursuites devant la section disciplinaire".
Le jury du baccalauréat délibère sur les résultats au bac du candidat suspecté de fraude, mais aucun certificat de réussite ou relevé de notes ne peut lui être délivré avant le jugement de la section disciplinaire. Cela veut dire que vous ne pouvez plus vous inscrire dans l'enseignement supérieur !
Le recteur peut ensuite engager ou non des poursuites devant la section disciplinaire qui devra statuer au plus tard le 15 novembre de l’année au cours de laquelle s’est déroulée la session d’examen. Cette juridiction disciplinaire est instituée au sein d’une université choisie par le recteur.

Les sanctions :
  • Les sanctions vont du blâme à l’interdiction temporaire ou définitive de se présenter à des examens ou de s’inscrire dans l’enseignement supérieur.
  • Le candidat peut faire appel de la décision de la section disciplinaire. Son appel est alors examiné par le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche.
De quoi refroidir les envies de triche, non ?

Les résultats, c'est quand ?

En 2011, les résultats seront publiés sur le site du ministère de l'Education nationale le mardi 5 juillet sur la page :
www.education.gouv.fr/cid4914/les-resultats-du-baccalaureat.html

Ceux qui ont entre 8 et 10/20 de moyenne devront hélas passer l'oral de rattrapage.


Mercredi 15 Juin 2011

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !