Parcoursup : l'inscription des voeux ouverte jusqu'au 14 mars



Le portail Parcoursup a ouvert le 22 janvier la phase stratégique d'inscription des voeux d'orientation postbac. Les lycéens peuvent faire jusqu'à 10 voeux sur une offre enrichie de 14000 formations et le dispositif comporte quelques nouveautés.





Parcoursup : l'inscription des voeux ouverte jusqu'au 14 mars
Sur le fond, la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal est restée "droit dans ses bottes". Le dispositif d'affectation des lycéens dans l'enseignement supérieur Parcoursup garde en 2019 les mêmes principes que ceux inaugurés en 2018 sur les ruines de l'ancien système Admission postbac ou APB.

Les lycéens de terminale (et les étudiants en réorientation) peuvent formuler jusqu'à 10 voeux maximum (et des sous-voeux dans certains filières) entre le 22 janvier et le 14 mars 2019. Mais ils n'ont plus à classer leurs voeux et reçoivent une réponse pour chaque demande à partir du mois de mai. Autre nouveauté introduite par Parcoursup : l'entrée à l'université se fait dorénavant sur examen du dossier et le tirage au sort est supprimé. 

Tout en conservant ces grands principes, en 2019, le dispositif connait quelques nouveautés dont la plupart visent à remédier aux inconvénients observés en 2018.


Un dispositif accéléré pour éviter les longues listes d'attente

Ainsi le calendrier a été resserré afin d'éviter une attente trop longue durant le printemps et l'été lorsque les candidats sont en liste d'attente. 

En phase principale, les formations devront donner leurs réponses à toutes les demandes entre le 15 mai et le 19 juillet et non plus jusqu'en septembre. Les lycéens, eux, devront dire s'ils acceptent ou non les propositions qui leur seront faites dans un délai de réponse raccourci : ils auront 5 jours pour répondre entre le 15 et le 19 mai, puis seulement trois jours

Ils auront certes comme en 2018 la possibilité d'accepter une admission tout en conservant leur place sur une liste d'attente dans une autre formation. Mais trois dispositifs nouveaux sont mis en place pour éviter que trop de places ne soient bloquées par des attitudes attentistes.

Trois nouveautés pour fluidifier l'attente

- 1/ S'il est sur liste d'attente dans une formation (réponse "oui, en attente"), le candidat pourra savoir quel était le rang du dernier admis en 2018-2018. Connaissant sa position sur la liste de d'attente, il pourra ainsi voir s'il vaut la peine ou non d'attendre, ou s'il vaut mieux démissionner et confirmer une autre proposition.
Cette nouveauté ne concernera toutefois pas les formations qui intègrent Parcoursup pour la première fois comme les Ifsi, les Instituts de travail social ou certaines écoles de commerce.

- 2/ Des conseillers de Parcoursup prendront contact avec les candidats encore inscrits en liste d'attente pour les aider à faire leur choix, et cela dans trois "points d'étape" qui auront lieu : du 25 au 27 juin, du 6 au 8 juillet et du 17 au 19 juillet
Si le candidat n'a que des propositions "en attente", on lui demandera de confirmer certaines et donc d'abandonner les autres. S'il a déjà accepté une proposition, on lui demandera de la confirmer tout en gardant ses places en attente.
L'objectif est clairement d'inciter le candidat à poser un choix et donc à renoncer à certaines candidatures.

A ceux qui sont trop indécis, on proposera de bénéficier "d'un accompagnement ou d'un conseil".

- 3/ A partir du 25 juin, un nouveau dispositif appelé le "répondeur automatique" est ouvert en option uniquement pour les candidats qui ont une claire vision de leurs préférences. Ils indiqueront alors la hiérarchie qu'ils accordent à leurs voeux en attente et en cas d'admission, ils seront automatiquement inscrit dans la formation la plus haut placée dans leur liste.
Un système qui rappelle l'ancien fonctionnement utilisé par APB lorsque les lycéens devaient hiérarchiser tous leurs voeux.

Par exemple, explique la plateforme Parcoursup, vous avez déjà accepté une proposition et avez classé vos 3 vœux en attente. "Si vous recevez une proposition d’admission pour le vœu en attente que vous avez classé en numéro 2, elle est alors acceptée automatiquement ; votre vœu numéro 3 en attente est supprimé tandis que votre vœu numéro 1 en attente est maintenu."

La phase d'inscription des voeux inchangée

L'inscription des voeux proprement dite, possible depuis le mardi 22 janvier et jusqu'au 14 mars inclus, comporte moins de changements. 

Elle reste toutefois stratégique puisqu'il n'est pas possible de rajouter des candidatures à sa liste après le 14 mars, en tout cas phase principale. D'autre part, il y a de moins en moins de formations accessibles hors Parcoursup, puisque l'Etat a imposé à toutes les formations qu'il reconnait de rejoindre la plateforme d'ici 2020.

En 2019, de nombreuses formations ont donc rejoint le dispositif : les Instituts de formation en soins infirmiers et certaines écoles d'ingénieurs comme l'ICAM par exemple ou les écoles de commerce du concours Atout3+.
En revanche, Science Po Paris, les IEP de province et la plupart des écoles de commerce postbac en cinq ans gardent leur concours hors Parcoursup : Accès, Sésame, Pass et Link...

Un moteur de recherche très puissant qu'il vaut le coup d'utiliser

En tout, il y a 14 000 formations sur Parcoursup, que l'on peut découvrir grâce au moteur de recherche très puissant de la plateforme en triant par filière, par mention, spécialité, académie, ville, présence d'un internat, formation en alternance, etc.

Comme nous le disions dans notre article sur la mise en ligne de Parcoursup, il vaut vraiment la peine de passer du temps à explorer précisément les formations qui vous intéressent, en cliquant sur le lien "Détails" : on peut alors découvrir le descriptif de chaque formation, ses taux de réussite, ses débouchés, son mode d'examen des dossiers et surtout les fameux "attendus", c'est-à-dire les compétences que doivent avoir les candidats pour être admis et réussir.



Comment créer son dossier 


Toujours dix voeux possibles et jusqu'à dix sous-voeux pour certaines filières

Parcoursup a poursuivi en l'améliorant le système des sous-voeux ou voeux multiples inauguré par APB il y a quelques années. L'idée est d'augmenter vos chances d'être accepté dans la formation qui vous intéresse le plus, par exemple une licence en droit, en vous donnant la possibilité de postuler dans diverses universités dans le cadre de ce même et unique voeu. 

Au total, vous pouvez ainsi candidater pour 6 licences en droit dans 6 universités, mais cela ne compte au final que pour un voeu. Vous n'avez le droit qu'à 20 sous-voeux au total sur toutes vos candidatures (excepté dans des fliières PACES Ile-de-France, IFSI et EFTS pour lesquels le nombre de sous-vœux n’est pas limité).
 
L'Ile-de-France désectorisée pour les universités


Vous pouvez aussi postuler dans des formations en dehors de votre académie. Pour l'université, la priorité est donnée aux étudiants de l'académie mais un quota est gardé pour les étudiants hors académie (et une aide à la mobilité prévue). En revanche, en Ile-de-France, les lycéens des trois académies de Versailles, Créteil et Paris peuvent postuler de la même façon sur toutes les universités franciliennes.


Rédiger votre projet de formation motivé

Pour chacun de vos voeux, on vous demande de rédiger une sorte de lettre de motivation appelée "projet de formation motivé".

 "Vous devez donc expliquer, en quelques lignes, ce qui vous motive pour cette formation, expliciter les démarches faites pour connaître cette formation", précise la FAQ de Parcoursup.

En 2018, la rédaction de ces lettres a été un souci pour nombre de candidats, car même si le ministère vous encourage à vous faire aider de vos professeurs et conseillers d'orientation, la démarche doit évidemment vous être personnelle.

(Pour des conseils, lire Rédiger son projet de formation motivé).

Le Défenseur des droits réclame plus de transparence

Un an plus tard, la façon dont ces lettres interviennent ou pas dans l'examen des candidatures reste un point d'interrogation.

Si les critères d'examen des dossiers et les attendus sont indiqués par chaque formation, en revanche, l'algorithme utilisé localement par chaque établissement pour classer les candidatures n'a pas été publié.

Dans une décision publiée début janvier 2019, le Défenseur des droits Jacques Toubon a demandé au ministère de progresser sur ce plan et de faire connaître précisément ces critères. Il pointe aussi le fait que soit pris en compte le lycée d'origine des candidats, y voyant une source de discrimination possible envers les lycéens des quartiers populaires.

Le ministère a dit réfléchir à l'anonymisation des candidatures, mais cela exigerait d'importantes évolutions de la plateforme qui ne semblent pas possibles pour 2019.

Des lycéens mieux accompagnés en 2019

Hormis ce point, le bilan de Parcoursup 2018 a été plutôt positif en terme quantitatif. En moyenne, les candidats ont fait 7 vœux et reçu trois propositions d’admission. Au total, 94,5% des bacheliers 2018 ont reçu au moins une proposition.

En 2019, le système devrait être mieux rodé, plus rapide et surtout les lycéens vont bénéficier de davantage d'accompagnement pour les aider à faire un choix d'orientation serein. 

Si l'on peut saluer en effet la volonté de laisser aux lycéens plus de temps pour choisir, encore faut-il les aider à mûrir ce choix pas à pas durant toute l'année de terminale. En plus des deux "semaines de l'orientation" et des deux professeurs principaux institués dans ces classes, le ministère introduit en 2019 plusieurs autres dispositifs d'aide : ainsi, les candidats qui n'auront formulé que des voeux sélectifs et n'auront eu aucune proposition pourront être accompagnés individuellement et collectivement.

Et pour tous les candidats, depuis le 22 janvier, on peu appeler le numéro vert de PARCOURSUP au 0800 400 070.

N'oubliez pas non plus de profiter des Journées Portes Ouvertes qui battent leur plein en janvier et février. C'est un des meilleurs moyens de recueillir des informations concrètes et de rencontrer des étudiants des formations que vous visez;



Rédigé par le Jeudi 24 Janvier 2019 modifié le Jeudi 24 Janvier 2019

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Le site reussirmavie







Vos articles préférés !



Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien rater de l'actu Jeunes, Orientation, Métiers...
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.



Guides à télécharger