J'aimerais bien prier, mais je ne sais pas comment faire


Tags : culture, religion

Comment entrer en relation avec Dieu ? Peut-on lui parler et espérer qu'il nous entende ? Faut-il être croyant et pratiquant pour bien prier ? Un prêtre catholique du Cameroun livre sa réponse à travers l’expérience de la prière chrétienne.





J'aimerais bien prier, mais je ne sais pas comment faire
Armel est un jeune Camerounais de 21 ans. Il m'a posé une question fréquente chez de nombreux jeunes et même certains adultes : "comment prier ? J’aimerais bien prier, mais je ne sais pas comment faire".  

En  continuant de dialoguer avec Armel et bien d’autres, j'ai réalisé combien la prière leur était nécessaire et même vitale. Beaucoup éprouvent ce besoin, certains alors qu'ils ne sont même pas sûrs d’avoir la foi. Armel ressent en lui une limite qui le pousse à se tourner vers Dieu pour être heureux ; d'autres sont confrontés à des questions existentielles : ils voudraient interroger Dieu pour en savoir davantage et parvenir à la paix.

Mais comment entrer en relation avec Dieu ?

​Prier, d’abord une attitude intérieure…

La prière n’est pas une activité du hasard. Elle relève avant tout d’une attitude  intérieure. Tout commence par le silence que nous laissons nous parler. "Au cœur de l'homme, il y a un silence inné, car Dieu demeure au plus intime de chaque personne. Dieu est silence, et ce silence divin habite l’homme", a écrit le cardinal Robert Sarah dans son livre intitulé "La force du silence" (éd. Fayard, 2016).

Dans le silence, nous prenons conscience que nous dépendons d'un être suprême qui est le principe de la vie sans qui notre existence n’a pas de sens. Saint Augustin s’adressait à Dieu en disant : "tu nous as créé s sans nous mais notre cœur est sans repos tant qu’il ne repose en toi". Cet être n’est pas physique, ni visible. Il est spirituel et demande une certaine élévation pour entrer en relation avec lui.

La prière est donc l’élévation de l’âme. Il s'agit d’une disposition intérieure qui consiste à se détacher de ce qui nous entoure pour entrer en relation avec cet être invisible. Dans l'Evangile, le texte sacré des chrétiens, on voit que Jésus pour prier se retirait dans un endroit désert. Il se dépouillait ainsi de tout pour n'être qu'à Dieu qu'il considérait comme son Père.

​Et une disposition extérieure

J'aimerais bien prier, mais je ne sais pas comment faire
Pour que cette attitude intérieure soit possible, il faut une certaine disposition extérieure. On ne peut pas prier dans le bruit. Le temps de la prière est un moment de rencontre important avec Dieu et le lieu et l'environnement peuvent la favoriser. Cela ne veut pas dire qu'il faille absolument aller dans les temples ou les églises pour prier, mais on peut créer un climat de prière là où l'on se trouve.

Ainsi, on peut prier dans sa chambre, dans sa voiture, dans son bureau… Dans l'Evangile, Jésus donne ce conseil : "Pour toi, quand tu pries, retire-toi dans ta chambre, ferme sur toi la porte, et prie ton Père qui est là, dans le secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra" (Evangile selon st Matthieu 6, 6)

Pour ce faire, on peut se mettre devant une croix, une belle photo, une icône, ou même au calme dans la nature, devant un beau paysage… Utiliser ces objets pour prier n’est pas de l’idolâtrie, cela nous aide au contraire à rester concentrés et à éviter la divagation ou la dispersion.

En ce qui concerne la position, on adopte celle qui convient le plus afin de demeurer en présence de Dieu sans être trop distrait. Ainsi, on peut rester assis, à genoux, debout… Et garder près de soi de quoi faire une lecture pour s'élever et nourrir sa prière : un texte de saint, la Bible, un évangile… ainsi, quand on est distrait, on peut lire un passage et le méditer quelques instants.

​Comment bien prier ?

Armel se serait attendu sans doute à ce que je lui donne des prières déjà bâties à réciter comme des formules magiques. Alors que la meilleure prière est celle que chacun formule personnellement pour s’adresser à Dieu son créateur et son Père afin de lui faire parvenir ses besoins.

Même si Dieu est tout-puissant, il est aussi tout proche de nous. Il est attentif aux besoins de chaque personne. Si les chrétiens croient Dieu si proche, c'est qu'Il est devenu lui-même homme en la personne de Jésus-Christ, en épousant toute la condition humaine à l’exception du péché. 

Jésus révèle donc que Dieu est non seulement tout-puissant, créateur de toute vie, mais un Père avec qui chaque homme est appelé à entrer en relation dans la confiance, tel un enfant… La seule prière qu’il enseigne débute d'ailleurs par ces mots : "Notre Père..." 

La prière du Notre Père chantée


Quelles attitudes avoir pour entrer dans la prière ?

On peut donc lui parler très naturellement, spontanément, lui confier ses soucis, ses attentes et ses espérances, car Dieu est d’une bonté incomparable. Loin de prescrire à Armel des formules à réciter, je voudrais l’aider à mieux prier en lui indiquant maintenant les attitudes qui aident à entrer dans cette relation de père à fils :

1 - Etre dans la confiance et l’espérance

En nous adressant à Dieu, croyons qu'il est bon et tout puissant. Il nous aime. Notre vie dépend de lui. Ainsi, nous parlons avec lui comme un enfant s’adresse à son père en toute confiance. En priant ainsi, nous nous ouvrons à l'accueil de ses dons et de sa bonté.

C’est cela que Jésus exprime en disant : "Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus votre Père qui est dans les cieux en donnera-t-il de bonnes à ceux qui l'en prient !" (Evangile selon saint Matthieu 7,11)

2 - Rester humble

Une "bonne" prière est humble. Notre état de pécheur ne nous permet pas de nous tenir dignement devant Dieu pour lui réclamer quoique ce soit. Nous ne méritons rien. Lorsque nous prions, reconnaissons que nous sommes pécheurs et mendions la miséricorde de Dieu.

Nous n’avons rien à imposer à Dieu. Ne disons non plus que nous avons trop péché et qu’il ne peut plus nous accueillir. Car un des enseignements de Jésus-Christ est que Dieu le Père est infiniment riche en pardon. Il ne veut pas nous punir mais nous guérir. Reprenons sans hésitation cette parole de la prière que Jésus nous a enseignée : "Remets- nous nos péchés car nous-mêmes remettons à quiconque nous doit …" ((Evangile selon saint Matthieu 11,4)

3 - Etre patient et persévérant

Une "bonne" prière est aussi persévérante et patiente. Dieu est souverain. Nous ne pouvons pas lui forcer la main. Lorsque nous lui adressons une demande, nous devons donc persévérer dans la patience, la fidélité et la constance. Et ette fidélité creuse en nous l’intériorité et aide à s’ouvrir, peu à peu, à la présence invisible de Dieu.

Les religions aident d'ailleurs leurs fidèles à la persévérance en leur proposant des prière à faire régulièrement. Si vous avez une intention particulière, vous pouvez par exemple faire une neuvaine de prière en priant pour cela de la même façon durant neuf jours.

Faut-il réciter des prières toutes faites ?

Toutes les réligions proposent ou prescrivent la récitation régulière de prières ou de textes sacrés. Dans l'islam, c'est par exemple la sourate  ou le Achahoud que chaque  musulman doit réciter à l’aube, en mi-journée, en milieu de jour, l’après midi, au coucher du soleil et la nuit. Dans le judaïsme, on parlera plutôt du chema yisrael ou du kotel, le chémô, téfines

Dans le christianisme, on peut réciter le Notre Père, le credo, le "je vous salue Marie", le rosaire, la prière des psaumes… Mais même si l’on dit ou récite ces prières, on cherchera à entrer en relation personnelle avec une Personne aimante. Il ne s'agit pas de rabâcher, mais de prendre les paroles que l'on prononce à son compte en se tournant intérieurement vers Dieu.

Lui dicter nos volontés ou s'ouvrir à sa volonté ?

Prier Dieu, c’est s’ouvrir à Lui parce qu’on a confiance qu’il nous aime et qu’il ne veut que de bonnes choses pour notre bonheur. C’est la raison pour laquelle Jésus nous propose de dire à "Notre Père" : "Que ta volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel." 

Cela fait parfois peur mais en réalité, la prière nous rend plus souple, plus malléable, elle nous aide à lâcher prise, à confier nos désirs et nos espoirs tout en abandonnant leur réalisation dans la confiance à la Providence. Chez les musulmans, la prière est même un acte de soumission totale à Dieu.
 
La volonté de Dieu est que tout homme soit heureux

En priant, ne cherchons donc pas à dicter ce que nous voulons à Dieu, mais que sa volonté soit faite sur nous. Or la volonté de Dieu est que tout homme soit heureux. Et aussi qu’il serve et aide ses frères et sœurs à vivre eux ce même bonheur.

J'aimerais bien prier, mais je ne sais pas comment faire
Ainsi, peu à peu, imperceptiblement, la prière nous décentre de nous-mêmes et nous ouvre à de nouvelles priorités, de nouvelles idées. Notre volonté devient plus aimante, elle s’ouvre et finit par s’unir à une autre Volonté.

C'est l'expérience que fait sainte Thérèse  (1873-1897), morte à 24 ans au carmel de Lisieux (photo), qui écrit dans un poème  :
"Je trouve mon ciel en restant en ta présence. En t’appelant mon père, je demeure toujours ton enfant. En tes bras divins, je ne crains tempête ni orage.
M'abandonner à toi, voilà ma seule loi. Quand je sommeille sur ton cœur tout près de ton visage.
Je m’abandonne à toi, et voilà mon ciel à moi."

Que faire pendant son temps de prière ?

Nous pouvons par exemple organiser notre prière en en quatre principales parties, dont les trois premières découlent de la prière du Notre Père donnée par Jésus  :

1 - Se mettre humblement en présence de Dieu
Si nous sommes croyants, commençons par reconnaître sa grandeur infinie, sa toute puissance. Nous nous adressons à Dieu parce qu’il est notre créateur, capable de nous procurer ce dont nous avons besoin. Et si nous sommes encore peu sûrs de notre foi, commençons tout de même par nous confier humblement à cet Etre plein d’amour : "Dieu, si tu existes, écoute ma prière !". De nombreuses personnes ont été surprises de voir leur vie changer !

Cette attitude d’adoration nous obtient déjà de nombreuses grâces et bénédictions. Dans le Notre Père, Jésus adore son Père en disant : "Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel".

2- Demander pardon
Chaque homme est pécheur. Si Dieu tenait compte de nos péchés, alors, il n’exaucerait pas nos prières. Il ne veut pas la mort du pécheur, mais sa conversion. Or pour se convertir, il faut se reconnaître pécheur et demander pardon pour ces péchés.  "Pardonne –nous nos péchés, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés".

3 - Présenter ses besoins
Jésus dit : "hors de moi, vous ne pouvez  rien faire" (Evangile selon saint Jean 15,5). Nous avons tous besoin de Dieu pour nous aider. Nous sommes souvent coincés par des situations difficiles qui nous échappent. Nous nous rendons compte que nos  forces, notre intelligence ne suffisent pas pour trouver une solution satisfaisante. Nous ressentons un vide que seul Dieu peut combler.

On peut donc exprimer tout simplement à Dieu nos demandes : "Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour".  Le pain renvoie à tout ce dont nous avons besoin pour vivre : argent, nourriture, mais aussi amitié, initiatives, solutions...

4 - Prendre le temps d’écouter Dieu
Lorsque nous nous sommes adressés à Dieu, Il convient  aussi  de l’écouter… Quand  nous  lui avons présenté nos demandes, nous restons dans le silence comme dans une attente amoureuse. Pour éviter les distractions, on peut nourrir ce temps par une lecture méditative. Parfois une idée jaillit, une parole nous touche en plein coeur.

Ainsi, la prière devient dialogue. On en sort différent, pas forcément exaucé immédiatement comme nous le voudrions mais fortifié intérieurement.

Pas une simple demande mais un élan du coeur

En fin de compte, comme vous pouvez le constater avec Armel, chacun peut lui-même bâtir sa prière, du moment qu'il adopte une attitude humble et confiante, comme celle de l'enfant envers son père.

Ne faisons donc pas de nos prières de simples demandes, mais de vrais temps d'attente et de rencontre du Dieu Amour. Et si nous nous sentons toujours incapables de prier, mettons nos pas dans ceux des milliers de priants et de saints qui ont pris ce chemin avant nous.

"La prière, disait ainsi sainte Thérèse de Lisieux, est un élan du cœur, c'est un simple regard jeté vers le Ciel, c'est un cri de reconnaissance et d'amour au sein de l'épreuve comme au sein de la joie ; enfin c'est quelque chose de grand, de surnaturel, qui me dilate l'âme et m'unit à Jésus".
Père Alphonse Legrand Sandjong Yankam

Pour aller plus loin

- Le site je-veux-prier.com propose une initiation à la prière chrétienne avec la possibilité d'être accompagné.

- Lire aussi Apprendre à faire silence, un chemin de vie intérieure
 

27 Avril 2017

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Duma le 15/03/2017 15:02
Très enrichissant pour se mettre sur le chemin du CHRIST

2.Posté par Brice le 15/03/2017 23:31
Mille merci pour cet article hyper enrichissant pour une priere plus efficace et qui nous unis vraiment au Christ.

3.Posté par Père Alphonse le 16/03/2017 13:46
Merci pour vos appréciations. je suis disponible pour répondre à toutes vos questions au sujet de la prière.

4.Posté par LEKE Alfred Jackson le 23/03/2017 13:33
Je vous remercie pour ce guide de la Prière. Mais dans quelle condition ou de quelle type de prière DIEU peut m'exaucer?

5.Posté par Maria Christi le 25/03/2017 02:00
Je vous remercie, je sais maintenant comment faire.

6.Posté par Jonas le 01/05/2017 22:13
Très enrichissant.

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Témoignages | Initiatives | Coin philo | Portrait | Citations | Spiritualité










S'abonner à la newsletter gratuite