Réussir ma Vie
 
Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
Rss

WWEEDDOO : la plateforme qui permet de lancer (vraiment) son projet



Plateforme collaborative créée en 2015, wweeddoo aide les jeunes à lancer leur projet. Que ce soit un voyage, une action solidaire, une entreprise, un défi sportif, un spectacle... Il suffit de 5 clics pour passer du rêve à la réalité.




La page d'accueil du site wweeddoo.com
La page d'accueil du site wweeddoo.com
C'est l'histoire de deux fans de plongée sous-marine et d'océan. Lui, Julien, est instructeur de plongée et créateur de vidéos. Elle, Malaury, étudiante en business school engagée dans l'entrepreneuriat social.

Pour lutter contre la pollution des fonds marins, en 2018, ils font un voyage dans 7 pays d'Asie dont les mers sont asphyxiées par le plastique. C'est le Blutopia Tour, un projet d'information et de sensibilisation. Pour se faire connaître et avoir des contacts, ils utilisent la plateforme WWEEDOO...

Un an plus tard, ils lancent un nouveau projet pour inviter les lycéens à réduire leur empreinte plastique. Et à nouveau, le couple publie le projet sur wweeddoo pour obtenir cette fois des conseils pédagogiques et du matériel pour faire des kits zéro-déchets.

Pour les projets des jeunes de 13 à 30 ans

Vous vous dites que ces projets de rêve ne sont pas pour vous ? Alors, vous avez tort. D'abord parce que vous avez sans doute des idées plein la tête : une envie d'aider les autres, de vous exprimer, d'inventer, d'oser.

Ensuite, parce que tout cela est possible sur wweeddoo : créée en 2015, cette plateforme digitale permet à tout jeune de 13 à 30 ans de faire connaître son projet, quel qu'il soit, et de trouver de l'aide. Si vous avez moins de 18 ans, il faut simplement avoir l'accord de vos parents pour déposer un projet.

Précision importante : le projet peut être individuel ou collectif. Les membres d'une association, un groupe scout, une fratrie, des colocataires, ou une bande d'amis peuvent se lancer ensemble.

wweeddoo, comment ça marche ?

Sur le site wweeddoo.com, il suffit de cliquer sur "Lancer un projet", puis de décrire ce que vous voulez faire en répondant aux questions de wweeddoo : qui, quoi, où, comment, pourquoi ?

Enfin, vous précisez ce dont vous auriez besoin : des conseils ? du matériel ? des contacts ? des financements ? Si vous cochez le soutien  financier, il faut préciser le montant visé bien sûr.

Vous publiez, et votre projet est propulsé dans la galaxie des partenaires wweeddoo : des entreprises, des collectivités, des établissements de formation ou de simples particuliers - y compris vos amis et parents - peuvent découvrir votre action.

Ils peuvent alors "liker" votre projet, le commenter, remplir votre cagnotte (si vous en avez une) ou vous contacter pour offrir des conseils.


Concrètement, qu'est-ce que cela peut apporter ?

Etudiante en agronomie, Laure avait imaginé lutter contre le gaspillage grâce à un frigo connecté. Mais sans jamais oser en parler à personne. Encouragée par l'équipe de wweeddoo, elle expose son projet pour avoir des contacts et des conseils. Elle a la bonne surprise de voir les messages affluer et est même contactée par une juriste qui l'aide à formaliser son projet.

D'autres utilisent wweeddoo pour collecter des fonds.  Ainsi, en octobre 2020, 32 collégiens encadrés par une association municipale du Puy-de-Dôme ont récolté 1700 euros pour faire un concert au profit de l'Unicef. Ils ont en effet eu le soutien de la Caisse d'allocations familiales de leur département, partenaire de wweeddoo. 

Au-delà des sponsors, ces jeunes ont eu la fierté d'avoir monté leur événement : "Ce projet nous a beaucoup appris et nous a fait gagner en maturité, raconte Lara, collégienne de 13 ans. Maintenant, nous savons comment organiser un évènement, faire un projet sur wweeddoo, accueillir des artistes, constituer des équipes, créer des flyers et gérer le placement du public" !

Des compétences et des savoir-faire pour booster son employabilité

En montant un projet, on apprend notamment à collaborer. © wweeddoo
En montant un projet, on apprend notamment à collaborer. © wweeddoo
Et oui, c'est là l'un des bienfaits de la démarche : en montant votre projet, vous apprenez. Pas tout à fait comme quand vous apprenez vos cours. Vous apprenez par l'action.

Vous développez votre autonomie, vous dépassez votre timidité, vous devenez actif.ve sur les réseaux sociaux (et plus seulement suiveur.se),  vous osez contacter des professionnels, vous cherchez de nouvelles idées, vous faites vos premiers pas d'entrepreneur...

En tout cela, vous développez des savoir-faire, ces fameux soft-skills si appréciés des recruteurs. Vous pouvez d'ailleurs mettre le lien de votre projet sur votre CV (tous les projets restent en ligne sur wweeddoo).

Ce sera excellent au moment de chercher un stage, une alternance ou un job, que votre projet ait abouti ou pas. "Car ce qui  nous importe, c'est que les jeunes osent, pas forcément qu'ils réussissent", souligne Cédric Peltier, cofondateur de wweeddoo.

Et si l'on n'a pas d'idée ?

Pas besoin d'avoir un projet de tour de monde ou une invention géniale dans ses tiroirs pour se lancer. Si vous avez envie d'agir mais pas d'idée, vous pouvez faire un tour sur le site de wweeddoo  et vous laisser inspirer par les nombreux projets à l'affiche.

Ou bien vous pouvez visiter la rubrique des "appels à projet" dans laquelle des mairies, des départements, des institutions publiques ou privées invitent des jeunes à trouver des solutions face à un problème particulier.

Ce sont des perches à saisir et si vous manquez d'expérience, vous avez une mine de conseils sur le blog de wweeddoo : comment mobiliser son réseau ? Réussir son crowdfunding, trouver des contacts pour son projet, bien choisir sa mission humanitaire, financer un projet de film ?

Ainsi vous recueillez les "tips et trucs" des porteurs de projet et de l'équipe wweeddo. Grâce à la plateforme collaborative, vous apprenez des autres. 

Subir ou agir face à la crise ?

Au printemps 2020, en pleine crise du Covid, la plateforme wweeddoo a lancé l'appel "Confinement : subir ou agir". Les jeunes pouvaient proposer des initiatives dans les catégories "climat", "solidarité" ou "coup de coeur".

De très beaux projets ont afflué, comme celui de Pratikable  association qui développe la pratique du WCMX, un fauteuil Freestyle pour les sportifs handicapés, ou le projet Grandir de concerts, qui propose des  ateliers de musique gratuits pour des jeunes défavorisés.

Globalement, dans cette période de confinement, le nombre de projets déposés sur wweeddoo a augmenté de 43,5% et les soutiens (contacts, conseils, encouragements, matériel et financement) de 62% !

"En cette année particulière, le besoin d’entraide ne s’est jamais autant fait ressentir chez les jeunes", constate Cédric Peltier. Mieux : une enquête faite par wweeddoo en décembre 2020 montre que "seulement" 30% des jeunes qui avaient un projet ont ressenti du mal-être durant cette période, contre 65% pour les jeunes qui n'avaient pas de projet.

Mieux vaut donc agir que subir, et cela quelle que soit la crise que l'on peut traverser.

Lire : Cette crise du Covid m'a donné envie d'agir !

wweeddoo pour les lycéens professionnels

WWEEDDOO : la plateforme qui permet de lancer (vraiment) son projet
Avec ses outils d'échange et de collaboration, wweeddoo a déjà attiré de nombreux partenaires comme par exemple des collectivités qui l'utilisent pour mener leurs appels à projets auprès de jeunes. 

Mais en 2020, elle a même séduit... l'Education nationale, plus précisément les lycées professionnels. La réforme du bac pro prévoit en effet que les élèves doivent réaliser un "chef d'oeuvre". Autrement dit : un projet qui doit concerner une matière générale et une professionnelle.

Pour permettre aux élèves de monter leur projet et aux enseignants de les suivre, il fallait une plateforme digitale, alors wweeddoo a conçu un module "chef d'oeuvre" que l'élève trouve dans son espace numérique de travail. Les enseignants, eux, peuvent accéder à des banques de chef-d'oeuvre, échanger entre eux et surtout, accompagner leurs élèves de façon simple.

Et Projet professionnalisant pour les étudiants en manque de stages

Enfin, depuis la rentrée 2020, wweeddoo propose aux établissements supérieur un module "Projet professionnalisant" : l'idée est de permettre aux étudiants qui n'ont pas trouvé de stage de valider tout de même une expérience professionnalisante.

"Avec la crise du Covid, 40% des étudiants ont vu leur stage reporté ou carrément annulé, explique Cédric Peltier. L'idée est donc de les aider à monter des projets professionnalisants sans aller en entreprise". 

 
WWEEDDOO : la plateforme qui permet de lancer (vraiment) son projet

Pour cela, il suffit que l'université, l'IUT ou l'école intègre le module Projet professionnalisant (PP) de wweeddoo. Début 2021, une dizaine d'établissements, comme l'université de Cergy ou l'UPEC se sont lancés et plus de 500 étudiants développent un projet : en master de biologie, certains cherchent des solutions pour dessaler l'eau de mer, d'autres rédigent un livre sur Covid pour les enfants.

Timothée, Corentin et Raphaël, eux, étudient dans trois écoles différentes mais ils se sont groupés autour d'un projet de restaurant fast-good local et de saison.

Des projets qui permettent d'obtenir le soutien de mentors, d'entreprises, d'institutions. Et peuvent constituer une belle expérience professionnelle. Toujours agir et non subir.

Rédigé par le 16 Février 2021 modifié le 16 Février 2021

Témoignages | Initiatives | Coin philo | Portrait | Citations | Spiritualité









Vos articles préférés !



Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement le guide "La checklist pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.