Parcoursup ouvre sa phase d'admission à des jeunes déboussolés


Tags : Parcoursup

Les lycéens découvrent à partir du 19 mai sur Parcoursup les réponses à leurs voeux d'orientation postbac. La plateforme muscle ses offres d'accompagnement alors que les conditions d'études à la rentrée 2020 restent floues.





Parcoursup ouvre sa phase d'admission à des jeunes déboussolés
D'une certaine façon, le dispositif Parcoursup qui gère l'inscription dans le supérieur de tous les lycéens et les étudiants en réorientation a échappé à la tempête de la crise sanitaire.

Les jeunes ont pu préparer leur orientation, se rendre sur les salons et les portes ouvertes des écoles, puis inscrire tous leurs voeux d'orientation postbac jusqu'au 12 mars 2020... avant le début du confinement en France.

Plus de 1000 formations supplémentaires ont aussi rallié Parcoursup en 2020, dont de nombreuses écoles de commerce, les IEP, l'université Paris-Dauphine.... Résultat : 7,6 millions de voeux ont été faits dans la phase principale par 950 000 candidats dont 662 393 lycéens.

Des jeunes déroutés par l'annulation du bac et des concours

Et pourtant les jeunes qui s'apprêtent à consulter les réponses à leurs voeux à partir du 19 mai ne sont plus tout à fait les mêmes...

Pour les lycéens, il y a d'abord eu l'annulation de toutes les épreuves du bac, remplacées par la prise en compte des  notes de contrôle continu. Même si à partir de 2021 la réforme du bac prévoit d'augmenter la part du contrôle continu, les bacheliers 2020, eux, vont être totalement privés d'un rite de passage important, et leurs années lycée garderont un goût d'inachevé.

Le trouble a saisi également ceux qui comptaient entrer dans une école d'ingénieurs, de commerce ou un IEP. L'annonce fin mars de l'annulation des concours, remplacés par les notes du dossier scolaire rentrées sur Parcoursup en a pris beaucoup de court.

Certes, les jeunes ont pu compléter ces dossiers avant le 2 avril. Mais beaucoup avaient mis tous leurs efforts sur la préparation des concours, comme par exemple celui des IEP de province, et non la réalisation de stages et de projets ou de lettres de motivation.

La phase d'admission de mieux en mieux rôdée

L'ouverture de la phase d'admission, du 19 mai 17 heures au 15 juillet risque donc d'aviver les frustrations et l'anxiété. Le dispositif qui connaît sa troisième année de fonctionnement commence pourtant à être bien rôdé :

- A partir du 19 mai à 17 heures, les lycéens peuvent découvrir sur Parcoursup les premières réponses des formations. Pour éviter une saturation du serveur, le premier jour, il faut attendre la soirée pour renvoyer ses réponses éventuelles.

- Les réponses des établissements ne sont pas forcément données le 19 mai : elles arrivent en continu, chaque jour jusqu'au 15 juillet. L'interruption normalement prévue durant les épreuves du bac n'aura pas lieu. La position des candidats en liste d'attente est aussi remise à jour chaque matin. Au fur et à mesure que des places sont libérées par certains candidats, d'autres peuvent recevoir de nouvelles offres d'admission.

- Comme les autres années, les candidats peuvent recevoir quatre types de réponses : oui (ils sont admis, et doivent donner une réponse à cette offre), oui si (ils sont admis dans un cursus comportant une remise à niveau; ils doivent répondre à cette offre) ; "en attente (ils doivent dire s'ils maintiennent leur candidature sur cette liste d'attente) ; non (ils sont refusés).

- Les réponses doivent être données dans un délai très précis, faute de quoi un candidat peut perdre son admission : à J+4 jusqu'au 23 mai, J+3 du 24 mai au 15 juillet.

Des questions-réponses et des vidéos explicatives

Parcoursup améliore chaque année ses supports d'explication avec des questions-réponses, un livret PDF complet sur la phase d'admission et des vidéos explicatives comme celle-ci sur les listes d'attente :

- Un autre dispositif très efficace mis en place en 2019, le "répondeur automatique" est renouvelé en 2020 : à partir du 20 mai, les candidats ayant encore des places en attente pourront hiérarchiser ces voeux, un peu comme on le faisait autrefois sur la plateforme APB.

Ainsi quand ils obtiennent une admission sur un voeu, cela annule les voeux de position plus basse... et cela libère des places pour d'autres candidats.

Avec le resserrement des dates de réponses, Parcoursup est ainsi parvenu en 2019 à accélérer la progression des candidats sur les listes d'attente. La phase d'admission de cette procédure principale doit ainsi être achevée le 17 juillet afin de permettre au maximum de lycéens de s'inscrire... et de partir en vacances tranquillement.

L'explication vidéo du répondeur automatique :


Et des dispositifs d'accompagnement de plus en plus étoffés

Le ministère souligne aussi qu'avec Parcoursup, "la priorité est donnée à l'accompagnement des candidats".

Le fait est que divers dispositifs d'aide ont été créés au fil des ans. En 2020, les candidats ont à disposition :  
  • Une page "nos conseils pour la phase d'admission" 
  • Le numéro vert Parcoursup 0 800 400 070, disponible durant toute la phase d'admission
  • La messagerie "Contact" accessible depuis le dossier Parcoursup du candidat ;
  • Des sessions de tchats avec les équipes de Parcoursup ;
  • Des campagnes d'appels téléphoniques dédiées, à des moments clés de la phase d'admission, pour nouer un contact direct avec les candidats (ou leur famille) ;
  • Les comptes sociaux Parcoursup (Twitter, Facebook, Snapchat).

 
Les candidats n'ayant aucune proposition positive peuvent aussi bénéficier d'un accompagnement dans leur établissement ou un CIO pour former un nouveau projet et émettre d'autres voeux à partir du 15 juin durant la "phase complémentaire". Un accompagnement qui risque toutefois de se faire "à distance".

Les critères de choix remis en question par la crise sanitaire

La crise sanitaire, les deux mois de confinement et la poursuite de la fermeture des lycées à ce jour risquent en effet d'avoir changé la donne pour de nombreux candidats.

Certaines étudiants ne vont-ils pas privilégier les établissements de proximité ? La crise économique a fragilisé le budget des familles et il n'est pas sûr que la prime de mobilité de 500 euros accordée aux boursiers qui doivent changer d'académie soit suffisante. 

Enfin, la perspective de devoir encore suivre les cours à distance à la rentrée 2020 - comme l'ont annoncé plusieurs établissements du supérieur - n'est pas très réjouissante pour les futurs étudiants. 

Quant aux lycéens qui ont postulé dans une formation en apprentissage, ils risquent d'avoir des difficultés à trouver un contrat... sans parler de ceux qui prévoyaient un cursus comportant des séjours à l'étranger.

Bref, malgré le dé-confinement, le flou règne quant aux conditions dans lesquelles on pourra faire des études à la rentrée. Et les bacheliers 2020 vont avoir besoin d'un accompagnement bien au-delà ce que Parcoursup leur propose. 



Rédigé par le Mardi 19 Mai 2020 modifié le Mardi 19 Mai 2020

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests | Le site reussirmavie







Vos articles préférés !



Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement le guide "La checklist pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.



Guides à télécharger