Reussir ma vie

Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
RSS



Mieux se connaître pour mieux aimer : dix exercices pour réussir sa vie affective



Comment étancher notre soif d'amour de façon heureuse ? Dans un livre-carnet, Anne-Sixtine Pérardel invite d'abord à mieux se connaître et à booster l'estime de soi. En dix exercices, on peut ainsi "révolutionner sa vie affective".




Mieux se connaître pour mieux aimer : dix exercices pour réussir sa vie affective
Pour commencer, plongez en vous-même et tâchez d'y trouver vos désirs les plus profonds : être aimé de façon inconditionnelle, avoir de vrais amis, vivre dans un climat de bienveillance, être choisi peut-être pour la vie par un conjoint... que vous pourriez aimer en retour.

Vous venez d'entrevoir les grandes aspirations de votre affectivité. Car nous avons tous besoin d'amour, explique au début de son ouvrage Anne-Sixtine Pérardel.

Cette philosophe de formation a donc choisi de devenir conseillère en vie affective et sexuelle. Elle intervient dans les lycées ou dans des groupes, non pour faire de la prévention ou de la morale. Mais pour aider les jeunes à accomplir les grands désirs de leur coeur, en évitant les fausses pistes : relations toxiques, dépendances affectives, ruptures à répétition, actes destructeurs, etc.

Et tout ceci n'est pas seulement affaire de (mal)chance ! Selon elle, nous pouvons agir pour orienter notre vie affective dans le sens du bonheur, comme le tournesol vers le soleil.

Dix exercices pour se découvrir par étape

Mieux se connaître pour mieux aimer : dix exercices pour réussir sa vie affective
Alors, comment ? Tout l'intérêt du livre d'Anne-Sixtine - Révolutionner sa vie affective - est de proposer du concret à travers dix exercices que l'on peut faire en dix jours (ou un peu plus si vous voulez). 

Avec des dessins, des citations en gros caractères et des pages de carnet pour faire les exercices, l'ouvrage est attrayant et accessible. Pourtant derrière son apparente simplicité, il repose sur des bases solides  : l'affectivité trouve sa place dans une vision unifiée de la personne humaine qui intègre le corps, mais aussi l'intelligence et la volonté.

Le lecteur, lui, est guidé pas à pas pour explorer, dans chaque exercice, un pan de sa personnalité. Qui suis-je ? Quels sont mes désirs, mes émotions, mes rêves ? Ainsi, brique après brique, chacun découvre qu'il/elle est en réalité... une merveille.

Mieux se connaître : une première étape indispensable

Car le secret d'une vie affective réussie, pour Anne-Sixtine, c'est d'abord d'avoir une bonne connaissance de soi. "Je suis  frappée dans mes rencontres, de voir combien les jeunes se connaissent peu et s'estiment peu, dit-elle. Beaucoup sont incapables de mettre des mots sur ce qu'ils aiment, ce qu'ils veulent ou ce qu'ils ressentent."

Difficile alors de faire des choix adaptés à ce qu'on est, ou de dire non à certaines personnes. "Au contraire, plus ils se connaissent, et plus ils peuvent être construits et capables de poser des limites dans leurs relations".
 
"Nous découvrons dans nos émotions un trésor intérieur, qui pourra être communiqué ensuite à un autre"


Pour se découvrir, dans l'exercice n°2, on part ainsi à la découverte de ses émotions. Qu'est-ce que j'ai ressenti aujourd'hui ? Pas facile de mettre en mot ses états intérieurs. Mais cela enrichit la sensibilité. "Nous découvrons dans nos émotions un trésor intérieur, qui pourra être communiqué ensuite à un autre", écrit l'auteur qui donne des exemples très simples.

Elle fait même une promesse au lecteur : "Petit à petit, en prenant l'habitude de chercher à savoir ce qui t'habite, tu vas devenir plus empathique, plus compréhensif pour les autres" (p.35).
Cela commence à vous intéresser ?

Et mieux s'aimer soi-même

Deuxième pilier de cette exploration, l'estime de soi. Plusieurs exercices vous aident à regarder tout ce qui est beau et bon en vous... et à vous en réjouir.

Pour beaucoup, là encore, ce n'est pas si simple. D'autant que le premier exercice demande à chacun de chercher ses propres qualités et d'en trouver au moins vingt. "Vingt qualités, c'est beaucoup trop !", protestent certains jeunes quand Anne-Sixtine leur présente l'exercice.

L'exercice 4 aide à aller plus loin encore dans la quête personnelle : il faut chercher les plus beaux compliments qui nous ont été faits, comprendre pourquoi ils nous font du bien et goûter cette joie. "Le but est de faire mémoire de ces paroles qui ont servi à fonder ta personnalité", explique Anne-Sixtine.

Un chemin pour mieux aimer les autres

Ainsi, exercice après exercice, on peut redresser la tête, cesser de se dévaloriser, découvrir qu'on est, au fond, une belle personne, et reconquérir une juste estime de soi-même.

Or pour Anne-Sixtine Pérardel, c'est une clé essentielle pour avoir de bonnes relations avec les autres : "Lorsque l'on a un juste regard sur soi, on devient capable d'accepter l'amour que les autres peuvent nous donner, et capable également de nous donner nous-mêmes aux autres", explique-t-elle dans son livre.

En paix avec soi-même, moins soucieux de son image, on n'a plus besoin en effet de se comparer anxieusement aux autres ou d'attendre sans cesse qu'ils comblent tous nos manques. Et cela peut considérablement détendre vos relations avec vos amis, votre famille, vos collègues, votre amoureux ou votre conjoint.

Se regarder avec douceur... même sur le plan physique

Mieux se connaître pour mieux aimer : dix exercices pour réussir sa vie affective
Et nos défauts, nos complexes ou ce qui nous parait moche chez nous ? De façon générale, il ne s'agit pas de se mentir... mais toujours de se regarder avec douceur, bienveillance, et de façon positive.

Par exemple plutôt que de souligner nos défauts, l'exercice des vingt qualités propose de choisir une qualité que l'on voudrait développer. Et de chercher comment le faire.

On peut même se réconcilier avec son corps, et notamment ces parties de notre corps qui ne nous plaisent pas. Aïe ! "C'est un des exercices de mon livre qui marque le plus les jeunes", dit Anne-Sixtine.
Il faut dire qu'elle conseille de faire l'inverse de ce qui vient spontanément : plutôt que de cacher ou de négliger ce que nous n'aimons pas dans notre corps, il faut en prendre soin. Ainsi, on parvient peu à peu à mieux accepter son physique, les complexes s'éloignent.

Sur ce sujet, lire :
Je n'aime pas mon corps !
 

Des pistes pour mieux communiquer

On comprend que l'on peut finalement changer son climat intérieur, devenir plus serein, plus confiant, et ouvrir plus aisément son coeur aux autres.

Au fil de ses dix exercices, Anne-Sixtine Pérardel distille d'ailleurs de bons conseils pour nous aider à mieux communiquer. D'abord, toujours aborder les autres avec la même bienveillance que l'on s'applique à soi-même. Cela simplifie beaucoup les relations quotidiennes, promet-elle : en renonçant à la méfiance ou à l'agressivité, nous permettons à l'autre de s'ouvrir, nous pouvons faire de vraies rencontres.
 
Apprendre à repérer ses besoins et à les exprimer sans violence donne à l'autre la liberté de nous aider


En même temps, il ne s'agit pas de s'écraser et de sourire béatement à tout le monde. L'exercice 7 consiste à identifier ses besoins profonds, et à les dire sans violence. "Il est tout à fait illusoire de penser que les autres puissent découvrir ce qu'il se passe au tréfonds de ton âme sans que tu leur dises", écrit Anne-Sixtine.

Alors qu'en apprenant à exprimer ses demandes sans reproche, on donne à l'autre la possibilité de nous aider. La confiance et la réciprocité peuvent s'installer. Très utile par exemple pour mieux communiquer en couple.

Faire le choix de ce qui nous construit et nous fait grandir

Mieux se connaître pour mieux aimer : dix exercices pour réussir sa vie affective
Enfin, tout cela nous aide à faire les choix qui vont nous combler en profondeur. Par exemple, après avoir identifié nos besoins (dans l'exercice 7), Anne-Sixtine propose de réfléchir aux moyens que nous prenons pour y répondre :

"Est-ce une réponse qui me grandit, qui me rend plus moi-même, qui me garde en paix ou joyeux", demande-t-elle ? Comment puis-je répondre, par exemple, à mes besoins de détente ? Par la cigarette, la pornographie, le sport, une sortie ?

Nous voilà face à notre liberté. "Est libre, celui qui fait le choix de ce qui le construit, le rend grand, noble et rayonnant", écrit Anne-Sixtine Pérardel.

La liberté oui, mais pour aimer

Dans toutes ses conférences, mais aussi sur son blog "Liberté pour aimer ", la coach développe cette vision ambitieuse et exigeante de la liberté. Est libre, selon elle, non pas celui qui fait toutes les folies qui se présentent, mais celui qui agit en cohérence avec ses espérances et ses désirs profonds.

L'un de ses derniers exercices vous aide d'ailleurs à formuler vos rêves, et un autre à imaginer votre conjoint idéal. Il n'y a plus ensuite qu'à poser des actes en cohérence avec tous ces désirs et ces espérances. "Car tous nos actes nous déterminent", assure-t-elle.

A l'écouter, le bonheur serait donc à portée de main. "En fait il ne faut pas grand chose pour se créer une belle vie", dit-elle. Dix petits exercices faits régulièrement peuvent vous faire prendre conscience du trésor que vous portez. Et vous aider à mieux le partager avec les autres.



27 Avril 2021

Psycho | Corps et sexualité | Amour | Couple | Un bébé ? | Addictions