Reussir ma vie
Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
RSS


Enceinte ? Tout savoir sur les neuf mois de grossesse



Vous êtes enceinte et les questions se bousculent, surtout pour une première grossesse. Comment vivre ces neuf mois sans stress, adapter votre vie sans tout arrêter, et préparer l'arrivée de votre bébé ? Pas de panique, c'est possible !




Enceinte ? Tout savoir sur les neuf mois de grossesse
D'abord, souvent, il y a la joie, l'émotion intense de se dire qu'une petite vie a démarré en soi. Puis très vite, le tourbillon des émotions et des questions qui vous emporte. Ce bébé, qui sera-t-il ? Saurez-vous en prendre soin ? Sera-t-il en bonne santé ? Et vous, comment allez-vous vivre durant ces neuf mois ? Pourrez-vous travailler jusqu'au bout ? Sortir ? Etudier ? Allez-vous être en forme ou fatiguée ?

Et puis, dès que vous annoncerez la nouvelle, gare à l'entourage. Les remarques et conseils vont pleuvoir. "Tout à coup, tout le monde a, pour vous, des attentions, certes, mais aussi des pensées, des jugements, et des recommandations très précises, sur la manière de vivre votre vie", préviennent Marie-Hélène Westphalen et le Dr Nadia Berkane dans un joli guide intitulé "Enceinte, et si on se disait tout ?" (ed. Eyrolles).

Alors, préviennent-elles, "halte à l'avalanche de conseils et de témoignages... Vous êtes une grande fille, presque une mère, qui sait arbitrer en son âme et conscience". Eh oui, votre grossesse, c'est vous qui la vivez ! Alors, faisons le tour de ces neuf mois pas comme les autres.


Humeur, sommeil... tout ce qui change

Cliquez sur l'image pour aller à la librairie.
Cliquez sur l'image pour aller à la librairie.
D'abord, il y a tous ces signes invisibles que vous seule ressentez un peu, beaucoup ou pas du tout. 

Les nausées et les vomissements font partie des petits maux des débuts de grossesse. On les ressent souvent dès la 5ème ou 6ème semaine (la grossesse dure 39 semaines) et durant tout le premier trimestre. Rassurez-vous : vous ne vomissez pas votre grossesse ! "Les raisons de vomir - et de vomir beaucoup pour certaines - ne sont pas psychologiques mais bien organiques", explique le Dr Berkhane dans son livre. Elles seraient liées à l'augmentation de l'hormone HCG, celle-là même que l'on dose dans les tests de grossesse. Le taux d'HCG diminuant dès la 12ème semaine, les nausées disparaissent en général à ce moment-là. 

- Les besoins de sommeil aussi sont amplifiés en début de grossesse, encore du fait des chamboulements hormonaux. La nature distille en vous de fortes doses de progestérone, une hormone aux effets relaxants. Profitez-en et si vous le pouvez, faites la sieste, dormez beaucoup, c'est excellent pour vous et pour l'enfant. En fin de grossesse au contraire, on a souvent plus de mal à dormir du fait des mouvements du bébé... alors, prenez de l'avance.

- Votre corps lui-même va se transformer... Certes, vous n'allez pas vraiment grossir avant le deuxième trimestre, mais votre poitrine, elle, devient plus volumineuse. Vous pourrez aussi avoir les jambes lourdes et à partir du 5ème mois le bassin douloureux. 

- Et puis, votre humeur elle-même est affectée. Même si vous êtes heureuse d'attendre cet enfant, vous êtes plus fragile : un rien peut vous inquiéter, vous déstabiliser, que ce soit lié à votre grossesse ou non. C'est qu'une partie de vos énergies intérieures est déjà tournée vers l'être qui se forme en vous. Alors, même si la grossesse se déroule à merveille, ce n'est pas le moment de se lancer dans de grands projets. Certes, vous pouvez continuer à travailler et à vivre, mais à petite vitesse, sans vous mettre la pression... 

L'échographie, c'est pas du cinéma

Enceinte ? Tout savoir sur les neuf mois de grossesse
Pour ceux et celles qui attendent un enfant, l'échographie est un grand moment : vous voyez la silhouette du petit, sa tête, puis ses membres apparaître sur l'écran du radiologue.

Mais attention, il s'agit d'un examen médical important, non d'une séance de cinéma, rappellent Marie-Hélène Westphalen et le Dr Berkhane : "Le but est de vérifier le bon déroulement de la grossesse en confirmant l'absence de malformation et en évaluant l'état de bien-être de votre enfant". Pas question donc de venir en groupe ou d'exiger qu'on vous donne les clichés sur votre clé USB (beaucoup de médecins refusent, souvent par manque de temps).
Pour ce moment important, choisissez plutôt un accompagnant proche qui vous aidera à gérer le stress : le conjoint, papa du bébé, est tout indiqué, mais cela peut aussi être votre mère, votre soeur...

Trois échographies conseillées
En France, on recommande de faire trois échographies (remboursées par la Sécurité sociale au tarif de base) : 
- la première, au 3ème mois, sert à dater le début de grossesse, à vérifier que le coeur du tout-petit bat, et à compter le nombre d'embryons : un, deux, trois ? C'est aussi là que l'on mesure la clarté nucale (poche d'eau au niveau de la nuque), donnée qui contribue à détecter les risques de trisomie 21.
- la deuxième échographie, au 5ème mois, sert à mesurer la croissance du foetus, l'état du placenta et du liquide amniotique. C'est là que sont détectées la majorité des malformations.
- la troisième échographie, au début du 8ème mois, permet de suivre la croissance du bébé, qui ne doit être ni trop gros ni trop maigre, de vérifier sa position et celle du placenta...

Mon bébé sera-t-il normal ?

Enceinte ? Tout savoir sur les neuf mois de grossesse
C'est l'angoisse de tous les futurs parents, et la médicalisation de la grossesse a l'inconvénient d'augmenter le stress. Dans une société où règne le principe de précaution, les médecins et les échographistes en viennent donc souvent à présenter le moindre doute comme  un risque grave. 

Raison de plus pour ne pas s'affoler à la moindre alerte ! Ne faites pas comme cette patiente du Dr Berkhane qui après son échographie du troisième trimestre où l'on avait émis un doute sur une malformation cardiaque a jeté tous les jouets et vêtements qu'elle avait achetés : "Le lendemain, elle est allée à l'examen complémentaire que j'avais prescrit, raconte le Dr Berkhane : et tout était normal !"

Si vous êtes de naturel anxieux, la grossesse, et la maternité en général sont donc l'occasion de progresser dans la confiance. Plutôt que d'imaginer de terribles problèmes, repensez tout simplement à votre bébé, ici et maintenant. C'est un exercice tout simple qui va vous remettre en paix : respirez lentement, allongez-vous, et pensez à lui.

Vous pouvez aussi lui parler car figurez-vous que l'oreille se met en place dès le troisième mois de grossesse. Au 5ème mois, c'est sûr, il vous entend ! Son sens du toucher se développe aussi très tôt : en exerçant de petites caresses sur votre ventre, vous pouvez l'inviter à bouger pour vous "répondre". Un médecin néerlandais a même mis au point l'haptonomie, une technique de caresses et contacts que l'on peut adresser à son bébé, que l'on soit la mère ou le père !

Tabac, alcool, assiette... les précautions d'usage

Pas de stress inutile donc mais par contre, respectez strictement les précautions à prendre pour ne pas entraver la croissance et la santé du bébé.

- Enceinte, ne buvez plus une goutte d'alcool. Même pas un petit verre ? Les auteurs du "Guide de grossesse sans tabou" sont catégoriques. Le placenta ne faisant pas barrage à l'alcool, toute consommation passe rapidement dans le sang du foetus. "En clair, écrivent-elles, votre consommation d'alcool est toxique pour le bébé à naître et lui fait courir des risques plus ou moins sévères : elle peut provoquer sa naissance prématurée, réduire son poids de naissance, et/ou entraîner des malformations, des troubles psychiques ou du comportement, voire, dans les cas les plus graves, un syndrome d'alcoolisation foetale (SAF).

- Arrêtez de fumer. En effet, comme pour l'alcool, le placenta ne fait pas barrière au tabac et cela peut entraîner de nombreux problèmes pour l'enfant : des retards de croissance, des problèmes sanguins, des complications respiratoires, ORL et même... la mort subite du nourrisson. Si vous êtes une grande fumeuse, c'est le moment de vous faire aider, surtout si vous utilisez la cigarette pour gérer votre stress. 

- Mangez équilibré, sans doubler vos portions car vous n'avez pas besoin de plus de 15% de calories en plus. Si vous n'êtes pas immunisée contre la toxoplasmose, il faudra supprimer la viande crue (dites adieu au carpaccio et au steack tartare) et éviter les légumes crus qui pourraient être mal lavés et avoir touché la terre. Mieux vaut éviter aussi les fromages au lait cru et les fruits de mer qui peuvent donner la listériose.

- Ne prenez aucun médicament sans en parler à votre médecin. En clair, il faut stopper l'automédication car de nombreux médicaments peuvent avoir des effets néfastes sur le développement de l'enfant. Et si je suis malade ? Le médecin saura vous prescrire ce qu'il faut. 

De façon générale, faites-vous suivre régulièrement par l'équipe médicale (une fois par mois) et suivez les précautions qui vous sont recommandées.

Des grossesses trop médicalisées ?

Enceinte ? Tout savoir sur les neuf mois de grossesse
"La grossesse est un événement naturel, pas une maladie !", rappellent très justement les auteurs de "Enceinte, et si on se disait tout".

Et pourtant, le suivi mensuel est très utile pour vérifier que tout se passe bien, que vous grossissez régulièrement (mais pas trop), que le coeur de votre bébé bat, que le col de l'utérus reste bien fermé, que vous ne souffrez pas d'hypertension ou d'une autre complication.

Vous pouvez alors vivre votre grossesse sereinement et commencer à préparer la naissance. Par contre si quelque chose ne va pas, on vous prescrira à temps une surveillance plus rapprochée, voire une hospitalisation, par exemple pour éviter une naissance prématurée. 

Sans tomber dans la technicisation à outrance et la quête de "l'enfant parfait", il y a donc un équilibre à trouver : faire confiance à l'équipe médicale sans tomber dans le stress et l'angoisse permanente, suivre les consignes et les prescriptions sans oublier de vivre, penser à son enfant mais aussi prendre soin de soi.

Préparer tranquillement la naissance

Plus la grossesse avance et plus vous pensez à lui ou à elle... Goûtez les bons côtés de la grossesse : préparez le berceau, les affaires pour la maternité... Vous avez sans doute choisi le prénom.

Et puis, à partir du 4ème mois, vous pouvez suivre une préparation à l'accouchement. En France, 8 séances sont prises en charge par la Sécurité sociale. C'est d'abord l'occasion d'échanger avec l'équipe de la maternité qui va vous prendre en charge. On vous enseigne ensuite des techniques de relaxation et de postures pour l'accouchement.

"Moi, j'ai adoré, témoigne Patricia dans le livre "Enceinte, et si on se disait tout" (page 217). C'est comme une école, on nous explique tout, ensuite on pouvait poursuivre par des groupes de parole animés par une sage-femme. Cela permet de créer du lien, on en est toutes au même stade, on va s'accompagner pendant la grossesse, on peut poser toutes les questions, je ne me sentais pas seule".

Dans certains endroits, vous pouvez aussi opté pour une préparation par techniques de sophrologie ou d'auto-hypnose : cela peut  aider à bien gérer la douleur et l'éventuelle angoisse au moment de l'accouchement.

Fin de grossesse : quand le temps parait long

En fin de grossesse, en général, le temps paraît de plus en plus long. Bébé commence vraiment à peser et la plupart des femmes sont fatiguées, dorment mal, ont mal au dos...

Et puis, vous ressentez de plus en plus de douleurs dans le ventre : c'est votre utérus qui commence à produire des contractions. En pleine nuit, vous vous réveillez : "Vais-je accoucher ?" Dois-je partir à la maternité ? On dit qu'il faut avoir des contractions régulières et douloureuses durant deux heures pour partir... Vous arrivez émus à la maternité et souvent on vous dit que c'est un "faux travail".

Et c'est quoi un "vrai travail" ? Ce sont des contractions qui vont ouvrir peu à peu le col de l'utérus et propulser l'enfant vers l'extérieur Une autre aventure commencera alors : la naissance de votre enfant et comme votre grossesse, elle sera à la fois semblable à toutes les autres et unique au monde. Alors, confiance, vous allez y arriver !

Jeudi 12 Octobre 2017



Psycho | Corps et sexualité | Amour | Couple | Un bébé ? | Addictions









Vos articles préférés !

S'abonner à la newsletter gratuite






Découvrir le cycle féminin : un guide pratique de 20 pages pour apprendre à observer chaque jour vos signes de fertilité (glaire, température). Un complément à nos articles (cliquez sur l'image pour accéder au fichier).
















!--JavaScript Tag // Tag for network 4523: Marketplace: Spacefoot // Website: Reussirmavie // Page: Reussirmavie // Placement: Reussirmavie 728x90 BTF (6457077) // created at: Jul 31, 2017 4:19:11 PM-->