Médecine : un doyen présente la réforme de la PCEM1


Les études de médecine vont être réformées, dès la rentrée 2009. L'Assemblée a voté le 16 décembre 2008 un projet de loi qui remplace l'actuelle première année de médecine (ou PCEM1) par une première année de licence (la L1 Santé) qui sera commune à 4 professions médicale : médecine, pharmacie, dentaire et sage-femme. Explications du professeur Serge Uzan, doyen de la faculté de médecine Pierre et Marie Curie (université Paris-VI).





Le professeur Serge Uzan / copyright : faculté Pierre-et-Marie Curie
Le professeur Serge Uzan / copyright : faculté Pierre-et-Marie Curie
Pas facile de suivre l'avancée de LA réforme des études médicales. Voté le 16 décembre 2008 à l'Assemblée, le projet de loi est sur le bureau des sénateurs. Ce n'est qu'après leur vote, sans doute en février 2009, que la loi sera adoptée. Puis il faudra attendre les décrets d'application. Toutefois, "de nombreuses universités comme Bordeaux, Grenoble ou Paris-VI sont à pied d'oeuvre pour mettre en place toutes les mesures proposées par la loi", a déclaré Valérie Pécresse le 19 janvier au Panorama du Médecin. Nous publions donc ci-dessous un entretien avec le Professeur Serge Uzan, doyen de la faculté de médecine Pierre et Marie Curie de l'université Paris-VI.

Le texte de réforme de la première année d’études médicales sera entre les mains des sénateurs en février. Quels changements ce projet prévoit-il exactement ?

Pr Serge Uzan : "Cette réforme de la première année d’études médicales – la PCEM1 – va, si elle est adoptée par le Sénat, concerner toutes les facultés de médecine en France, et donc bien entendu la faculté Pierre et Marie Curie, et ce dès la rentrée universitaire 2009-2010. La grande nouveauté va être la transformation de la PCEM1 en une première année de "licence santé" commune aux étudiants en médecine, pharmacie, odontologie et aux futures sages-femmes. Elle débouchera sur quatre concours distincts auxquels les étudiants pourront librement s’inscrire en fonction de leurs aptitudes et préférences. Ces concours présenteront un tronc commun d’épreuves (pour 80% d’entre elles) et des modules spécifiques à chaque filière (les 20% restants).

Quel est l’intérêt, pour les étudiants, d'un tel regroupement de filières ?

Pr Serge Uzan : La création de cette L1 santé s’accompagne d’un projet pédagogique. La réforme prévoit, en effet, que les étudiants puissent, dès la fin du premier semestre, et en fonction de leurs résultats aux partiels, choisir des options dans des matières où ils ont obtenu de bons résultats et où ils se sentent à l’aise, en vue de passer tel ou tel module à la fin de l’année. C’est la possibilité pour les étudiants de personnaliser leur cursus et donc d’ajuster leur orientation.

Une solution pour tenter de réduire le taux d’échec actuel en PCEM1 qui est de 80%. Quels autres dispositifs le projet prévoit-il en ce sens ?

Pr Serge Uzan : D’une part, le redoublement ne sera plus automatique. Une note minimale obtenue au concours sera nécessaire pour pouvoir doubler cette L1 santé. D'autre part, le texte prévoit que les étudiants dont les résultats sont trop faibles, se réorientent dès le mois de janvier vers une autre licence, puis reviennent, s’ils le souhaitent, en L1 santé, après avoir validé deux années de sciences et s’être remis à niveau. La mise en application de cette réorientation a été repoussée à 2011. Notons également l’apparition de nouvelles passerelles pour rejoindre ces formations santé. Elles permettront d’élargir le recrutement. " Un entretien publié sur le site de l'Université Pierre et Marie Curie

A lire également :
La réforme des études de médecine votée à l'Assemblée
Dernière minute : La réforme des études médicales et la L1 Santé reportées à 2010

Un guide de méthodologie pour réussir sa première année de médecine

Médecine : un doyen  présente la réforme de la PCEM1
  Si vous êtes en P1 (ou que vous projetez d'y rentrer), vous pouvez télécharger sur ce site notre guide de méthodologie : Réussir sa première année d'études médicales.
Il s'agit d'un guide de méthodologie de 57 pages rédigé par le docteur Chantal Régnier. Il ne suffit en effet pas de travailler beaucoup pour réussir le concours, encore faut-il travailler efficace et pour cela, savoir gérer son stress, garder un bon équilibre de vie, et savoir utiliser au mieux sa mémoire et ses outils cognitifs.

Après avoir évoqué toutes les conditions, matérielles, physiques et psychologiques nécessaires à la réussite et rappelé les règles de fonctionnement de notre mémoire, le dr Régnier vous propose une méthode d'apprentissage pour vous permettre d'optimiser le rapport entre le temps disponible et les apprentissages. Comment s'organiser pour ne pas prendre de retard et mémoriser un maximum de connaissances pour être prêt le jour J du concours ? C'est tout l'enjeu auquel vous prépare ce guide.
"Réussir sa première année de médecine" (57 p.) : A télécharger via Paypal pour 7 euros
l'interview du docteur Régnier



Samedi 3 Octobre 2009

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie







Vos articles préférés !

S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger