Réussir ma Vie ...

Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
Rss



Les écoles vétérinaires ouvrent un accès postbac sur Parcoursup



Les 4 écoles nationales vétérinaires ouvrent en 2021 un nouveau concours d'entrée directement après le bac. Les inscriptions pourront se faire dès janvier à travers un voeu sur Parcoursup et 160 candidats seront admis pour une durée d'études raccourcie à six ans.





© Oniris
© Oniris
Encore une réforme importante dans le paysage de l'orientation. Jusqu'à présent, les écoles nationales vétérinaires recrutaient principalement après deux ans de classes préparatoires scientifiques BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la terre) via un concours très sélectif. 

Pour devenir Docteur vétérinaire, les deux tiers des étudiants devaient donc étudier au moins huit années, ce qui faisait du cursus français le plus long d'Europe. De plus, ce parcours privilégiait les étudiants issus des grandes métropoles. Or la France manque de vétérinaires dans les régions rurales !

C'est une des raisons qui ont conduit la profession à ouvrir un nouveau concours directement après le bac. "Il permettra de raccourcir la durée moyenne des études et d’assurer une meilleure diversification sociale et territoriale des étudiant(e)s", expliquent les Ecoles vétérinaires.

Un concours postbac peut en effet encourager ceux à qui une classe prépa ferait peur mais qui auraient cependant une forte motivation pour ce métier de passion.


Un concours accessible via l'inscription d'un voeu sur Parcoursup

L'inscription à ce nouveau concours se fera donc entre janvier et mars 2021 sur la plateforme nationale Parcoursup qui rassemble désormais l'ensemble des choix d'études après le bac.

Disons tout de suite qu'il ne sera ouvert qu'aux élèves de la filière générale qui sont en terminale en 2020-2021 (des étudiants déjà bacheliers ne peuvent postuler).

On pourra postuler à l'entrée dans les 4 écoles nationales vétérinaires à travers un seul voeu mais si vous êtes intéressé, vous devrez d'abord remplir un "questionnaire de pré-orientation" : si votre profil parait adapté, vous pourrez alors choisir le voeu "Ecoles nationales vétérinaires"

700 candidats déclarés admissibles après une forte sélection sur dossier...

Une première phase de sélection aura d'abord lieu sur dossier. Les candidats seront classés en fonction de leurs notes de première et de terminale et en particulier leurs notes de spécialités.

En première, la spécialité SVT (ou biologie / écologie en lycée agricole) est fortement recommandée. En terminale, le tandem SVT et physique-chimie. 

Les 700 meilleurs candidats seront alors déclarés admissibles et ils seront convoqués à une demi-journée d'épreuves qui aura lieu entre le 22 et le 28 avril 2021.

Des épreuves orales sous forme d'ateliers

Ces épreuves - qui auront lieu à l'école nationale vétérinaire de Maisons-Alfort - prendront une forme originale non scolaire : elles ne seront pas écrites mais orales, ce qui rompt totalement avec les autres concours d'entrée (notamment post CPGE).

Les candidats passeront 7 entretiens oraux de dix minutes chacun. "Ils sont destinés à évaluer les capacités des candidats à structurer une argumentation, à mettre en place rapidement un raisonnement sur des questions liées à la santé et au bien-être animal, et leur aptitude à la communication interpersonnelle", expliquent les organisateurs

Agilité intellectuelle, capacités logiques, qualité d'expression et connaissance du métier de vétérinaire seront particulièrement appréciées.


La motivation avant le bachotage

Au final, seulement 160 candidats seront retenus. Les écoles vétérinaires clament haut et fort qu'aucune préparation n'est nécessaire pour les entretiens, ceci afin d'éviter la création de prépas privées contraires à l'esprit de démocratisation de la réforme.

Le nouveau concours s'aligne aussi avec la simplification de tous les concours postbac qui suppriment de plus en plus les écrits et utilisent les dossiers rentrés sur Parcoursup. Mais il faudra tout de même avoir d'excellentes notes dans les matières scientifiques et une forte motivation pour la santé animale pour avoir ses chances.

A noter qu'un voeu sur Parcoursup pour ce concours n'empêche pas d'en faire un autre pour une prépa BCPST (ou un BTS, un DUT ou une licence de biologie).

Au total, on peut tenter deux fois d'entrer dans une ENV, quelle que soit la voie. Une tentative via le concours postbac n'empêche donc pas de passer une autre fois le concours post CPGE ou post L3 ou post BTSA / DUT. La tentative au concours postbac n'est comptabilisée que si l'on est admissible. 

Six années d'études théoriques et pratiques

A la rentrée 2021, les 160 admis via ce concours rejoindront en deuxième année les lauréats des autres concours à bac+2 qui vont subsister. Le nombre total de places offertes pour la rentrée 2021 dans les ENV sera de 640.

En fonction de leur classement et de leur voeu, les étudiants seront affectés dans l'une des 4 écoles (Maisons-Alfort, Toulouse, Nantes et Lyon) où ils commenceront le cursus commence par 1 année de cycle préparatoire intégré.

Ils enchaîneront avec une formation scientifique à la fois générale (physique-chimie, biologie, informatique, écologie...) et liée à la vie animale (anatomie, physiologie, alimentation, zootechnie, pharmacologie). Le travail pratique sur animaux débute en 3ème année. Au total, le cursus va proposer six années d'études.

En dernière année, les étudiants choisissent un approfondissement : animaux de rente (production), animaux de compagnie, équidés, santé publique vétérinaire, recherche et industrie. Enfin, ils rédigent une thèse d'exercice qui leur permet d'obtenir le DEV  (diplôme d'État de docteur vétérinaire), reconnu dans tous les pays de l'espace européen.

L'avis d'une étudiante Véto


Des étudiants aidés à s'installer dans les déserts vétérinaires !

En dehors ce nouveau concours, la réforme des études veut offrir de nouvelles opportunités aux étudiants vétérinaires

Les collectivités territoriales pourront leur verser des indemnités de logement ou de déplacement pour des stages dans certaines zones isolées.

Ils pourront aussi bénéficier d’une "indemnité annuelle d'étude et de projet professionnel", c'est-à-dire se faire financer leurs études s'ils signent un contrat pour s'engager à exercer dans un "désert vétérinaire" et à y soigner les animaux d’élevage pendant au moins cinq années consécutives. 

En effet, depuis 2012, le nombre d’étudiants véto a augmenté de 35% mais beaucoup s'installent en ville et l'on manque cruellement de "vétérinaires de campagne". Avis aux amoureux des animaux qui veulent vivre dans la nature...



le Jeudi 10 Décembre 2020 modifié le Jeudi 9 Septembre 2021

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests | Le site reussirmavie







Vos articles préférés !



Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement le guide "La checklist pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.



Guides à télécharger