Réussir sa vie : des pistes de réflexion pour construire son projet de vie


Reussir ma vie

Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
Rss



Ils ont choisi la prépa BCPST : des étudiants fans de bio et d'environnement


Tags : CPGE

C'est une classe préparatoire scientifique tournée vers la biologie, la chimie, la physique et les sciences de la terre (BCPST). Des étudiants parlent de cette prépa qui ouvre notamment sur les écoles vétérinaires et d'ingénieurs agro.




Ils ont choisi la prépa BCPST : des étudiants fans de bio et d'environnement
Pour aller en prépa BCPST, il faut aimer bosser, comme dans toute les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) où l'on travaille durant deux ans pour réussir de difficiles concours d'entrée en grandes écoles.

Mais les écoles visées ont une identité bien spécifiques : écoles vétérinaires, d'ingénieurs agro, écoles de chimie, de géologie... C'est une filière "verte", tournée vers le vivant, l'environnement, la planète, les géosciences ou le monde animal.

Elle est donc bien adaptée aux élèves de bon niveau scientifique intéressés par ces domaines. Parmi eux, certains ont déjà un objectif professionnel - être vétérinaire, chercheur - quand d'autres sont encore en mode "j'approfondis ce que j'ai aimé en terminale".

Alexandre : "La bio, c'était la matière scientifique qui me plaisait le plus"

Exemple avec Alexandre, qui achève sa première année de prépa BCPST au moment où il donne son témoignage. Il ne sait pas du tout encore ce qu'il veut faire, mais a choisi la prépa comme challenge personnel, "pour faire ce qui lui paraissait le plus dur".

Et pourquoi la prépa bio ? D'abord parce que la biologie était la matière scientifique qui lui plaisait le plus au lycée et que la prépa BCPST est la seule qui permette d'étudier cette matière. "Et puis, sur Parcoursup, c'est en prépa bio que j'ai eu le plus de réponses favorables par rapport à dautres prépas".

Dans cette vidéo, il vous dit tout sur sa prépa BCPST : ambiance, difficulté, rythme de vie, épanouissement personnel...

A savoir 
Sur le plan scolaire, il faut clairement aimer étudier la biologie, la chimie, les mécanismes du vivant ou l'environnement. Car si les maths et la physique sont au programme, les sciences de la vie et de la terre occupent en première année 8 heures hebdomadaires (autant que les maths) dont 3 heures de travaux pratiques. Et la chimie 3 heures, en plus des 4 heures de physique.

Khadija : "j'étais une bonne élève un peu touche-à-tout"

Khadija, elle, savait qu'elle voulait s'orienter dans les sciences et pensait plutôt aller à l'université. Mais ses professeurs lui ont suggéré de faire une classe préparatoires car ses résultats le lui permettaient.

"Et puis j'ai vu que la prépa me permettait de continuer à faire de l'anglais, du français et j'avais envie de garder ce côté polyvalent", explique-t-elle, alors que la fac était déjà très spécialisée". Si elle a choisi la prépa bio, c'est d'ailleurs parce que les programmes lui ont paru être les plus proches de sa terminale scientifique.


Quelles spécialités faire au lycée pour une prépa BCPST ?

Jusqu'en 2020, les élèves de prépa BCPST sortaient tous de terminale scientifique (la série S). Depuis la disparition des séries en filière générale, il est très recommandé de prendre en première les trois spécialités maths, physique-chimie et SVT.

Et en terminale ? Comme on ne peut garder que deux spécialités, trois combinaisons sont possibles :
- maths et SVT (ou écologie-biologie en lycée agricole)
- maths et physique-chimie
- SVT et physique-chimie, avec l'option maths complémentaires

Conseil : Pour se déterminer, il faut tenir compte de ses goûts mais aussi de ses résultats scolaires, car l'entrée en CPGE est sélective et les moyennes des candidats sont scrutés à la loupe par les lycées sur Parcoursup.

Par ailleurs, on peut aussi entrer en prépa bio après un bac technologique STL ou STAV dans la voie TB bio.

Orientation : "En prépa on est très bien accompagné"

Après sa prépa BCPST, Khadija est entrée à l'Ecole nationale supérieure de géologie (ENSG) à Nancy. Elle a donc trouvé sa voie tout naturellement parmi les divers concours possibles et les carrières bio, agro ou véto.

"L'avantage, dit-elle, c'est que la prépa est comme un cocon : on est très bien accompagné et informé"... Une fois diplômée, elle est entrée aisément sur le marché du travail comme consultante en énergie, un débouché parmi beaucoup d'autres.


Quels débouchés possibles après une prépa BCPST ?

En grande école
Les débouchés "naturels" de la filière sont :
- les grandes écoles d'agronomie et d'agro-alimentaire comme AgroParisTech. On y entre via le concours A Bio qui est celui qui offre le plus de places.
- les 4 écoles nationales vétérinaires (ENV) accessibles via le concours A ENV. 
- les écoles de physique-chimie accessibles via le concours A PC Bio
- les écoles de géosciences, accessibles via le concours G2E (géologie, eau, environnement)
- les 3 écoles nationales supérieures (ENS), accessibles via la banque ENS. Elles conduisent aux métiers de l'enseignement et de la recherche.

D'autres concours permettent aussi d'accéder à des écoles d'ingénieurs généralistes ou spécialisées. L'Ecole polytechnique réserve ainsi quelques places à la voie BCPST. 

A l'université
Grâce aux équivalence, il est possible après une prépa BCPST de bifurquer vers des études à l'université, en entrant soit en L2 (au bout d'un an) soit en L3 (après deux ans) dans des filières scientifiques variées : biologie, physique, sciences de la terre, Staps, etc.


Mardi 2 Mars 2021

la rédaction

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger | Spécial Bac











Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement la checklist pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.





Guides à télécharger