Réussir ma Vie ...

Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
Rss





Les Ecoles de la 2è Chances (E2C) étendent leur action aux jeunes bacheliers sans emploi



Le réseau des Ecoles de la 2è Chance (E2C) qui aide les 16 à 25 ans sans emploi ni formation va étendre son dispositif aux titulaires du bac (ou d'un diplôme de niveau 4). A condition qu'ils n'aient pas d'expérience professionnelle et qu'ils rencontrent des difficultés d'insertion.





Les bacheliers sans expérience qui ont des difficultés pour trouver un emploi pourront se tourner vers une E2C pour être aidés à s'insérer © Adobe Stock
Les bacheliers sans expérience qui ont des difficultés pour trouver un emploi pourront se tourner vers une E2C pour être aidés à s'insérer © Adobe Stock
Depuis la création de leur réseau en 2004, les Ecoles de 2è Chance aident des jeunes de 16 à 25 ans qui ne sont ni en emploi ni en formation, et qui ont quitté le système scolaire sans diplôme, à s'insérer dans la vie active.
En 2021, 91% des jeunes accompagnés n'avaient pas l'équivalent d'un CAP ou d'un BEP.

L'annonce faite par l'assemblée générale du réseau E2C France le 29 juin 2022 peut donc surprendre : les E2C vont pouvoir accueillir des bacheliers ou des titulaires d'un diplôme équivalent (de niveau 4), en plus des jeunes sans diplôme

 

Des bacheliers de plus en plus nombreux à rester à la porte du supérieur

Certes, l'accès à cette "deuxième chance" reste réservé aux bacheliers qui sont "dépourvus d'expérience professionnelle ou d'expérience professionnelle probante et présentent un risque de non-accès à l'emploi", indique le communiqué des E2C.

Mais le nombre de jeunes se retrouvant dans cette situation est en augmentation régulière : la croissance du nombre de bacheliers depuis l'an 2000 a aussi accru la concurrence pour accéder à l'enseignement supérieur et fait grossir mécaniquement les rangs de ceux qui se lancent sans qualification sur le marché du travail, ou "décrochent" avant d'avoir obtenu un diplôme du supérieur.

Yohan a un bac pro cuisine, mais ne souhaite pas poursuivre dans la restauration. Il habite une zone rurale et ne trouve pas d'emploi à proximité.

Après son bac STMG, Anna a abandonné son cursus en BTS dans les premières semaines. Elles pensait pouvoir trouver du travail en entreprise mais les employeurs lui reprochent son manque de compétences.

Aurélie, elle, n'a obtenu aucun de ses voeux sur Parcoursup et a voulu faire un "break". Très déprimée, elle n'a plus le courage de chercher sa voie.
 

Le facteur aggravant de la crise sanitaire

Facteur aggravant, la crise Covid de 2020 et 2021 a certes fait grimper le taux de réussite au bac (à plus de 98% !), mais elle a aussi accentué le décrochage de nombreux jeunes qui ont été moins bien accompagnés dans leurs établissements.

Beaucoup n'ont pu réaliser les stages prévus dans leur cursus. D'autres ont été découragés par les cours à distance. L'annulation de journées portes ouvertes en a aussi empêché beaucoup de trouver la formation qui leur aurait convenu.
 

Ecoles de la 2è Chance : une méthode qui a fait ses preuves


Or les 139 Ecoles de la 2è Chance ont une expérience d'accompagnement très précieuse qui a déjà fait ses preuves pour les jeunes n'ayant pu aller jusqu'au bac.

En 2021, sur tous les jeunes accompagnés, le réseau a comptabilisé un taux record de 64% de "sorties positives", c'est-à-dire de jeunes qui achèvent leur cursus avec un projet précis : formation, alternance, études ou emploi.

Ce record s'explique en grande partie par les mesures gouvernementales de soutien à l'apprentissage prises dans le cadre du plan 1Jeune1solution lancé à l'été 2020. Plusieurs écoles de la 2è chance ont aussi développé des "parcours spécialisés" qui proposent aux jeunes de se former aux métiers en tension de leur territoire.
 

Un accompagnement sur mesure et un partenariat étroit avec les entreprises

Mais cela marque aussi l'efficacité et le succès d'une pédagogie mise au point au fil des ans auprès de milliers de jeunes. Ce n'est pas pour rien, d'ailleurs, que le contrat engagement jeune lancé par le gouvernement en mars 2022 pour les jeunes sans emploi intègre les E2C dans les projets "structurants" qui peuvent leur être proposés.

"La pédagogie active, l’intensité du parcours, l’accompagnement individualisé et le fort lien au monde de l’entreprise, font la force du dispositif E2C", souligne Alexandre SCHAJER, président du Réseau E2C France.

 


C'est quoi une E2C ?

Une "école de la 2è chance" se distingue d'une école classique par plusieurs points :

- On peut y entrer toute l'année si l'on correspond au profil accepté
- Chaque jeune bénéficie d'un accompagnement individuel : une personne le/la suit pendant tout son cursus (et même 12 mois après la sortie).
- Après un bilan sur ses forces et faiblesses, chaque jeune peut bénéficier d'une remise à niveau (en français, maths, informatique...) mais la pédagogie reste toujours très active.
- Puis plusieurs stages de découverte permettent de tester ses goûts pour forger un projet. Chaque E2C travaille en lien étroit avec des entreprises qui indiquent leurs besoins de compétences et sont prêtes à accueillir des jeunes.
- Le jeune entre alors en formation ou en alternance. Pendant tout le cursus, il/elle a le statut de "stagiaire de la formation professionnelle" et reçoit à ce titre un petit pécule mensuel.
- Le cursus dure de 4 à 18 mois (7 mois en moyenne).
- On ne décroche pas de diplôme dans une E2C mais un "certificat d'acquis de compétences".

Après l'E2C, chacun y voit plus clair : on peut soit avoir trouvé un emploi, soit entrer en formation, soit poursuivre une alternance pour décrocher un diplôme supérieur.

Un coup de pouce qui permet rebondir vers une formation ou un emploi

Nul doute que cet accompagnement étroit soit adapté à des bacheliers à qui ne manque souvent qu'un coup de pouce pour se remettre en selle.

La chaîne Youtube du réseau de E2C regorge de témoignages d'anciens qui ont finalement poursuivi des formations ou mêmes des études supérieures et ont réussi leur insertion professionnelle.


Découvrez ce reportage réalisé dans l'E2C de Seine-et-Marne (77) 




le Dimanche 3 Juillet 2022 modifié le Mardi 5 Juillet 2022

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests | Le site reussirmavie









Vos articles préférés !



Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement le guide "La checklist pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.



Guides à télécharger