L'image de l'industrie retrouve des couleurs chez les jeunes



Le baromètre "Les jeunes et l'industrie" publié en cette semaine de l'industrie 2019 par les Arts et Métiers connaît un bond inédit. 80% des lycéens en série S ou techno ont une bonne opinion du secteur et plus de 50% veulent y travailler.





Des jeunes au salon smile-idf.fr qui fait découvrir les métiers de l'industrie.
Des jeunes au salon smile-idf.fr qui fait découvrir les métiers de l'industrie.
Est-ce l'effet de la popularité de belles innovations technologiques, ou des campagnes qui vantent l'émergence des usines 4.O ? En tout cas, l'image de industrie française - longtemps passéiste et déclinante - semble retrouver de l'éclat et susciter à nouveau de l'envie, notamment chez les jeunes !

C'est ce qui ressort des résultats du baromètre "Les jeunes et l'industrie" publié pour la 7ème année par les Arts et Métiers ParisTech.
L'enquête réalisée en février 2019 par OpinionWay a notamment porté sur un échantillon de 505 lycéens en séries S et technologique, ceux-là mêmes qui pourraient travailler demain dans les entreprises industrielles, 

Or, 80% d'entre eux ont une bonne opinion de l’industrie, soit 5% de plus qu'en 2018, et cela pour la contribution de l'industrie à l’économie, au progrès et à l’innovation (42%). L'industrie est désormais perçue comme un secteur d'avenir et pour la première année, plus d'un lycéen sur deux souhaiterait y travailler.

L'industrie rime désormais avec avenir et non licenciements

En matière de choix d'orientation, on le sait, la question des débouchés professionnels est essentielle. Or du fait de la vague de fermetures d'usines qui a frappé la France dans les dix premières années du 21è siècle, l'industrie cumulait l'image d'un secteur en contraction et en pertes d'emplois.

Or cette image négative s'estompe. Même chez les lycéens qui ont une "mauvaise opinion de l’industrie", on voit que les fermetures d'usines et les licenciements ne sont plus invoqués qu'en troisième position (44%, -17 points), derrière la pollution qui arrive désormais en tête (47%, +1 point), et les conditions de travail (46%, -10 points).
 
Le sentiment qu’il est facile pour un jeune en France de trouver un emploi dans la filière technologique devient majoritaire


En 2019, les jeunes perçoivent davantage l'industrie comme un secteur d'avenir : 66% des lycéens déclarent être confiants dans ses perspectives, une évolution en hausse continue depuis 2014 (+28 points). Alors qu'elles sont très minoritaires dans les branches industrielles, les filles sont d'ailleurs les plus optimistes quant à l’avenir de l’industrie (71% contre 62% pour les garçons).

Surtout, le sentiment qu’il est facile pour un jeune en France de trouver un emploi dans la filière technologique continue d’augmenter et devient pour la première fois majoritaire avec 53%, soit +9 points depuis 2018 (+17 points depuis deux ans).

Plus de 50% des lycéens se verraient travailler dans l'industrie

C'est sans doute là l'un des résultats les plus significatifs du baromètre Arts et Métiers 2019. Pour la première année, la part des lycéens souhaitant travailler dans l’industrie passe la barre des 50%. Une bonne nouvelle pour de nombreuses branches comme la robotique ou la mécanique, qui peinent à recruter des jeunes comme l'indique le Guide 2019 du CIDJ sur les secteurs qui recrutent.

Alors, qu'est-ce qui séduit ces lycéens dans la promesse offerte en 2019 par l'industrie ? D'après le baromètre "Les jeunes et l'industrie" :
- pour 88%, ce sont les technologies de pointe
- pour 82% la diversité de métiers,
- pour 76% la possibilité de se former et d’évoluer professionnellement tout au long de sa carrière (+4 points) 
- pour 73% les perspectives de carrière à l’international (+2 points).

Enfin, un autre argument plus qualitatif intervient : c'est le prestige du "Made in France". 84% des lycéens - en particulier les filles (+10 points par rapport aux garçons) - déclarent qu’ils seraient fiers de travailler dans une entreprise industrielle produisant du "Made in France".

Ils se voient ingénieurs, chercheurs, techniciens, dessinateurs, électroniciens

Interrogés sur les métiers qui les intéresseraient le plus, les lycéens souhaitant travailler dans l’industrie ont des aspirations variées : en tête, 48% d’entre eux déclarent vouloir devenir ingénieurs, un chiffre toutefois en recul de 12 points par rapport à 2018.

Les analystes des Arts et Métiers (établissement supérieur qui forme des ingénieurs et des techniciens pour l'industrie) indiquent que c'est peut-être "la conséquence du nombre croissant de lycéens souhaitant travailler dans l’industrie, et donc d’une diversification des profils".  En effet, le souhait de suivre des études d’ingénieur reste stable 56% (+ 1 point), signe d’une décorrélation entre industrie et métier d’ingénieur.

Quels sont donc les autres métiers vers lesquels ils se verraient s'engager :
- pour 25%, chercheurs (+3 points)
- pour 25%, techniciens supérieurs (+2 points)
- pour 13% dessinateurs industriels (+2 points) 
- pour 12%, électroniciens (+8 points).

En terme de branche industrielle, Ils veulent avant tout travailler dans les énergies renouvelables (40%) ou des équipements numériques (39%), ce qui correspond d'ailleurs à deux spécialisations du bac STI2D, réformé il y a quelques années pour mieux coller aux métiers d'avenir dont rêvent les jeunes.

Bien informés par les forums et les médias, mais encore retenus par les parents

Les jeunes s'estiment-ils bien informés sur les métiers de l’industrie ? 48% répondent oui, un chiffre en hausse (39% en 2013) qui résulte sans doute des nombreuses initiatives prises dans les régions pour faire connaitre les innovations et l'usine du futur.

Plébiscités, les forums d’orientation arrivent en tête (68%, +5 points), suivis des écoles d’ingénieurs avec 67% (+2 points en un an et +6 points en deux ans). L’ONISEP, passé troisième avec 63% (+11 points) et les professeurs (54%, +10 points) sont les acteurs enregistrant la hausse la plus importante, tandis que les parents reculent de 3 points (52%).

C'est manifestement dans les familles, sans doute moins informées des innovations récentes et marquées par les expériences du passé, que l'industrie n'a pas encore reconquis la confiance. Moins d’un lycéen sur deux déclare que ses parents (48%) ou ses professeurs (46%) leur proposent cette voie. Et c’est encore plus vrai pour les filles : sept lycéens sur dix, tous sexes confondus, considèrent que l’on encourage moins les filles que les garçons à faire ce choix.

Une semaine pour découvrir l'industrie et ses formations avec les Arts et Métiers

"Il y a une réelle envie d’industrie chez les jeunes, il nous appartient dorénavant en tant qu’établissement de technologie de favoriser, autour de nos formations, la rencontre entre les étudiants et les industriels", souligne Alexandre Rigal, Directeur général délégué des Arts et Métiers ParisTech.

Durant la semaine de l'industrie du 18 au 23 mars, l'établissement organise donc de nombreuses événements sur l'ensemble de ses campus en France. C'est l'occasion de découvrir les métiers de l’industrie 4.0, de rencontrer des professionnels et des personnalités inspirantes, mais aussi des élèves de l’École, qu'ils soient en cursus ingénieur ou technicien.

Sur Paris, on peut aussi découvrir les métiers de l'industrie à La Villette où une usine éphèmère ouvre ses portes jusqu'au 31 mars.

La semaine de l'industrie sur les campus des Arts et Métiers

• Angers : « Quels seront nos métiers dans l’industrie de demain ? » Conférence de Dimitri Péplé, l’auteur d’un tour de France de l’industrie à vélo, L’indust’trip. Lundi 18 mars de 18h à 19h. Ouvert à tous sur réservation.
• Châlons-en-Champagne : Journées portes ouvertes, présentation des formations, visites guidées de l’École, rencontres avec des ingénieurs Arts et Métiers Samedi 23 mars. Ouvert à tous.
• Lille : Journées portes ouvertes, présentation des formations, visites guidées de l’École, rencontres avec des ingénieurs Arts et Métiers, exposition photo « Arts et Métiers à travers les révolutions industrielles ». Samedi 23 mars. Ouvert à tous..
• Cluny : « Conférence génération Z ». Ils ont moins de 22 ans… Qui sont- ils ? Dans un monde en profonde mutation, les jeunes générations réinterrogent la place et la relation à l'emploi. La génération Z confirme et renforce son envie d’autonomie, de créativité et d’entreprenariat. Jeudi 21 mars à 20h. Ouvert à tous.
. Lille : « Afterwork Vinci Energies ». Découverte de l'impact de la transformation digitale chez Vinci Énergies, partenaire des Arts et Métiers, conférence et échanges avec des collaborateurs. Mardi 19 mars de 18h à 20h. Ouvert à tous.
• Lille : « Ingénieur de l’industrie du futur, l’exemple P&G ». La lessive high-tech : le digital révolutionne l’industrie chez P&G Amiens. Jeudi 21 mars 2019 de 15h à 18h. Ouvert à tous.
• Paris : « Partenaire du salon Smile » qui fait découvrir au jeune public les métiers de l’industrie. Rencontre avec des professionnels en activité, dont de nombreux ingénieurs Arts et Métiers et des étudiants guides-accompagnateurs. Du 22 au 31 mars à la Cité des sciences et de l’Industrie (Paris 19e). Ouvert à tous.
 Bordeaux : « Ingénieurs et éthique : comment prendre une décision ». Conférences et tables rondes sur les valeurs et l’éthique : de quoi parle‐t‐on ? Quelles implications pour le décideur ? ». Lundi 18 mars de 13h30 à 18h. Ouvert à tous.
Bordeaux : « La 4e révolution industrielle dans les entreprises ». « Management, transformation par l’innovation, 4e révolution industrielle » conférence de Charles Dehelly, directeur général adjoint d’Atos et « Les nouvelles activités autour des réalités virtuelle et augmentée dans l’industrie » par Francis Rossignol, directeur Maintenance, réparation et révision chez Safran. Vendredi 22 mars, de 14h à 16h. Ouvert à tous.
• Chambéry : « Les rencontres de la construction durable », journée organisée par les élèves du mastère spécialisé construction et habitat durables (table ronde, conférences, exposition de matériaux). Relations entre éco-matériaux et écoconstruction pour un bâti plus durable. Jeudi 21 mars de 9h à 17h30. Ouvert à tous.
• Cluny : « D'une responsabilité délictuelle vers une responsabilité pénale des entreprises en matière environnementale », conférence de Marine Denis, maîtresse de conférences à Sciences Po Paris. La notion d’écocide, reflet de la prise de conscience de l'urgence climatique ? Quelle transposition en droit civil et pénal de l'environnement ? Les limites des cadres juridiques actuels ? Lundi 18 mars à 20h. Ouvert à tous.
• Laval : « Laval Virtual », participation de l’Institut Arts et Métiers de Laval au salon international sur la réalité virtuelle et augmentée et les techniques immersives. Du mercredi 20 au dimanche 24 mars 2019. Ouvert à tous.
• Paris : « Quelles solutions innovantes sont apportées par Schneider Electric à ses clients ? » Exposition photos et réalité virtuelle Du 15 au 22 mars 2019 à la bibliothèque campus de Paris. Ouvert à tous.
• Aix-en-Provence : « Valorisation, transfert de technologie et création de start-up... les clefs du succès ». Témoignages et échanges sur l’écosystème d’aide à la création d’entreprises innovantes d’Arts et Métiers : AMValor, l’incubateur IMPULSE, les fonds d’investissement Pertinence Invest et T2M, une start-up issue du campus Arts et Métiers d’Aix-en-Provence. Jeudi 21 mars 2019, de 14h à 17h. Ouvert à tous sur inscription.

Pour en savoir plus : https://artsetmetiers.fr/



Rédigé par La rédaction le Lundi 18 Mars 2019 modifié le Lundi 18 Mars 2019

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Le site reussirmavie







Vos articles préférés !



Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien rater de l'actu Jeunes, Orientation, Métiers...
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.



Guides à télécharger