Reussir ma vie

 
Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
RSS





Fertile ou infertile ? L'observation du cycle féminin



Une femme n'est pas fertile tous les jours de son cycle, mais comment repérer ces fameux jours ? Le cycle étant de durée variable, les calculs ont prouvé leur inefficacité. Il existe par contre des signes biologiques faciles à observer qui sont de véritables indices de fertilité.




Fertile ou infertile ? L'observation du cycle féminin
Dans un monde très médicalisé, qui dit aux jeunes filles et aux femmes qu'elles peuvent suivre jour après jour le déroulement de leur cycle de fertilité ?

Rien de compliqué ou de sale, mais un peu d'attention à soi-même, à son humeur, ses sécrétions intimes, ses sensations, tout cela peut aider à mieux vivre sa féminité... Et à être mieux dans sa peau.

De leur cycle, la plupart d'entre nous ne repèrent en effet que les règles. "Pendant longtemps, mon cycle menstruel s’est limité à une battle tampax-spasfon", témoigne ainsi une jeune femme auteur du blog cyclenaturel.fr. C’est seulement de nombreuses années après mes premières règles que j’ai vraiment compris ce qui se tramait chaque mois dans mon bas-ventre. Et faut reconnaître que c'est assez dingue".

Et oui : une auto-observation toute simple peut vous indiquer l'arrivée des jours fertiles, l'approche de l'ovulation, puis le retour aux jours infertiles... Un vrai livre de vie que l'on peut apprendre à lire chaque mois.
"L'auto-observation m'a aidé à comprendre ce qui se passe en moi, explique Chloé, 19 ans. j'ai compris pourquoi j'avais des règles, pourquoi j'étais nerveuse ou que j'avais de petites douleurs certains jours. Je crois que cela m'a aidé à prendre confiance en moi".


Vidéo : une sexologue explique

Cela vous intéresse ? Commencez par écouter Thérèse Hargot, sexologue spécialiste de cette observation des rythmes naturels. Elle compare les périodes du cycle féminin aux quatre saisons.

Reprenons les éléments décrits par Thérèse Hargot avec quelques schémas.


Le signe qui annonce l'ovulation : la glaire cervicale

La glaire est sécrétée par des cryptes, sortes de replis, à l'intérieur du col de l'utérus et s'écoule dans le vagin sous l'action des oestrogènes
La glaire est sécrétée par des cryptes, sortes de replis, à l'intérieur du col de l'utérus et s'écoule dans le vagin sous l'action des oestrogènes
C'est le signe le plus simple à observer. La glaire cervicale est sécrétée par le col (cervix en latin, d'où le mot "cervical") de l'utérus, sous l'influence des oestrogènes, hormones féminines produites par les ovaires. Elle coule le long du vagin et est ressentie ou vue par la femme au niveau de la vulve (on la repère par exemple dans le fond des sous-vêtements).

La glaire est un signe de fertilité. Elle commence à apparaître environ une semaine avant l'ovulation. Son rôle est en effet de protéger, de nourrir les spermatozoïdes (éventuellement déposés lors d'un rapport sexuel) et de les transporter à travers les voies génitales féminines à la rencontre de l'ovule dans la trompe.

Sans glaire, les spermatozoïdes déposés dans le vagin, milieu acide, meurent rapidement. Dès que la glaire apparaît, la période fertile de la femme débute.

Quand la glaire est collante

glaire cervicale collante et infertile
glaire cervicale collante et infertile
Après les règles, la femme n'observe en général aucune sécrétion : elle ne voit rien et se sent parfaitement sèche. Cette période est donc infertile, mais sa durée est très variable d'un cycle à l'autre et d'une femme à l'autre.

Puis, la glaire que l'on commence à observer est souvent blanche et collante. Elle est encore peu favorable aux spermatozoïdes mais son arrivée annonce tout de même le début de la période fertile. Au microscope électronique, elle ressemble à un filet aux mailles assez serrées dans lesquelles les spermatozoïdes ont du mal à circuler.

Parfois, on ne voit pas cette glaire collante, mais on se sent brusquement humide : c'est le signe d'un léger écoulement de glaire liquide, qui annonce aussi le début de la période fertile.

Quand la glaire devient filante et transparente

La glaire est sécrétée par des cryptes, sortes de replis, à l'intérieur du col de l'utérus et s'écoule dans le vagin sous l'action des oestrogènes
La glaire est sécrétée par des cryptes, sortes de replis, à l'intérieur du col de l'utérus et s'écoule dans le vagin sous l'action des oestrogènes
Puis la glaire évolue de jour en jour : de blanche, elle devient transparente. De collante, elle devient filante. On peut l'étirer légèrement entre deux doigts, ce qui forme un filament ou un voile. Parfois, certaines femmes n'arrivent pas à recueillir de glaire entre leurs doigts mais ressentent une sensation d'humidité à plusieurs reprises dans la journée.

Tout ceci est caractéristique de la période fertile. Ces signes indiquent que l'ovulation approche. En effet, ce sont les oestrogènes sécrétés par les ovaires qui rendent ainsi la glaire liquide et filante, et ce sont aussi ces hormones qui font mûrir les follicules contenant les ovules à l'intérieur de l'ovaire : le corps se prépare en différents endroits pour le même événement.

Le jour sommet : le plus fertile du cycle

Glaire cervicale filante et transparente très favorable aux spermatozoïdes
Glaire cervicale filante et transparente très favorable aux spermatozoïdes
Enfin, la glaire devient de plus en plus filante et transparente. La femme peut ressentir carrément la sensation d'être mouillée ou lubrifiée (comme si elle avait de l'huile). Ce moment du cycle est tellement caractéristique que la plupart des femmes le remarquent sans savoir forcément ce qu'il signifie.

Cette période correspond au moment de plus grande fertilité. Au microscope, les mailles de la glaire sont très écartées et les spermatozoïdes y circulent très rapidement. Pourquoi ? Parce que l'ovulation est imminente ou en train de se produire. Cela correspond à un pic de sécrétion d'oestrogènes, suivi d'une brusque chute.

Le lendemain, la deuxième hormone du cycle prend le relais et est sécrétée en quantité : c'est la progestérone qui fait coaguler la glaire et monter légèrement la température. Résultat : la glaire disparaît brusquement, ou redevient blanche et collante. La période fertile est finie : on entre dans la période infertile post-ovulatoire qui dure 14 jours jusqu'aux règles suivantes.

Les signes qui confirment que l'ovulation a eu lieu

La température basale s'élève et se stabilise en hauteur
La température basale s'élève et se stabilise en hauteur
C'est en général le lendemain que l'on repère avec certitude le "jour sommet". En effet, après ce jour de glaire très filante (ou de sensation mouillée), le brusque changement (glaire collante ou plus de glaire, ou sècheresse) est le signe que l'ovulation a bien eu lieu. La femme ressent qu'elle entre dans la dernière partie du cycle : la période infertile postovulatoire.


Un autre signe permet de confirmer, de façon encore plus sûre, que l'ovulation a bien eu lieu : c'est l'élévation de la température basale. Pour l'observer, la femme doit prendre sa température chaque matin dès la fin dès règles, si possible à la même heure, et avant d'avoir mis le pied par terre. Il est aussi conseillé de noter chaque jour la température observée sur un graphique. Dans la première partie du cycle (phase folliculaire), la température évolue autour d'un niveau moyen, puis en quelques jours elle s'élève de 3 à 5 dixièmes de degrés vers le haut et se stabilise finalement sur un niveau plus haut, en plateau (c'est la phase lutéale).

Le moment de l'élévation indique que l'ovulation est en train de se produire. Quand la température est stabilisée en hauteur depuis trois jours, la femme est sûre que l'ovulation est passée. Comme il ne peut y avoir qu'une ovulation par cycle, l'infertilité est certaine jusqu'aux règles. (lire Comment faire sa courbe de température ?)

S'observer, pour quoi faire ?

C'est une connaissance de soi très précieuse que l'on peut démarrer dès l'adolescence, même si l'on n'a pas de relations sexuelles. A cet âge, cela peut aider à prendre confiance en soi, à découvrir et à apprivoiser son "capital de fertilité" et à préparer sa future vie de couple. Concrètement, une fille qui sait repérer son ovulation peut à un jour près prévoir l'arrivée de ses règles, ce qui est bien pratique.

Comprendre ce qui se passe en soi est aussi source de pacification : les jeunes qui apprennent à s'observer voient souvent leurs cycles devenir plus réguliers.

Pour les femmes qui vivent en couple et ont des relations sexuelles, l'observation des périodes fertiles et infertiles peut aussi être utilisée comme méthode de régulation des naissances : soit pour éviter une naissance (en n'ayant des relations que dans les périodes infertiles), soit pour favoriser la conception d'un enfant (en en ayant dans la période la plus fertile). On parle alors de "méthodes naturelles" ou "méthodes d'auto-observation" (MAO) comme il est expliqué plus bas.

Pour les femmes qui veulent avoir un enfant, l'observation de la température basale est un des premiers signes qui permettent de savoir que l'on est enceinte.

Une période fertile, deux périodes infertiles

Les périodes infertiles et la période fertile du cycle féminin
Les périodes infertiles et la période fertile du cycle féminin
Finalement la femme voit revenir une succession d'événements toujours dans le même ordre :

- les règles (en rouge sur le schéma)
- la période infertile de durée variable (de 0 à x jours) avant l'ovulation (en marron),
- la période fertile avant et pendant l'ovulation (qui dure une huitaine de jours), (en blanc)
- la période infertile post-ovulatoire (qui dure 14 jours) (à nouveau en marron)
Et à nouveau :
- les règles...

Ce cycle comprend donc une période fertile, et deux périodes infertiles.

Et durant les règles ? Cela dépend. Si la femme a un cycle très court, l'ovulation peut avoir lieu juste après les règles ou seulement 2-3 jours après. Dans ce cas, la sécrétion de glaire démarre pendant les règles, mais elle est recouverte par le sang. La femme peut donc être fertile. Hormis ces cycles courts, la femme est infertile pendant cette période où les ovaires sont au repos.

Fertile ou infertile ? L'observation du cycle féminin

Un guide pour aller plus loin

Vous souhaitez vraiment apprendre à vous observer pour découvrir votre cycle ? En complément de nos articles, nous vous proposons de télécharger un guide de 40 pages qui vous accompagne pas à pas au fil de votre cycle.

Que faut-il observer et quand ? Comment noter ce qu'on observe ? Emotions, petites douleurs, pertes... Apprenez à comprendre les signaux de votre corps.

Le guide est un fichier PDF que vous pouvez télécharger pour 3,50 euros. La vente des guides permet de financer une partie de ce site dont tous les articles sont gratuits : www.reussirmavie.net/downloads/Un-guide-pour-apprendre-a-observer-son-cycle

Les méthodes d'auto-obsersation (MAO) : un moyen de contraception ?

L'auto-observation du cycle peut permettre de réguler les naissances
L'auto-observation du cycle peut permettre de réguler les naissances
Un couple peut tout à fait utiliser cette observation des signes de fertilité pour éviter la venue d'un bébé. Il faut pour cela une période d'apprentissage pour bien repérer les signes (glaire), et pour les interpréter correctement. Il faut aussi respecter des règles précises pour déterminer le début et la fin de la période fertile (par exemple compter 4 jours après le jour sommet, etc).

Il est donc nécessaire de suivre une méthode ou de s'adresser à une association pour obtenir l'adresse d'une consultation ou d'une monitrice, notamment pour commencer. Ensuite, l'efficacité repose sur la continence périodique : le couple doit éviter les relations sexuelles pendant la période fertile s'il ne veut pas de bébé. C'est donc un choix de vie qui concerne l'homme comme la femme. Si tout cela est possible, l'efficacité est très bonne.

Ces MAO ou méthodes naturelles de régulation des naissances ont le grand avantage d'être "bio" et de respecter totalement le cycle de la femme. Elles peuvent aussi être utilisées pour favoriser l'arrivée d'un bébé en aidant à repérer la période la plus fertile. C'est leur grande différence avec la contraception classique : la fertilité naturelle est conservée, on "utilise" simplement son rythme.

Des associations pour apprendre l'auto-observation

Fertile ou infertile ? L'observation du cycle féminin
- L'association Billings diffuse la méthode Billings (du nom du docteur Billings, médecin australien qui l'a mise au point), basée entièrement sur l'observation de la glaire cervicale. Rens. :  www.methode-billings.com/

- Le C.L.E.R, (Centre de liaisons des équipes de recherche) enseigne en France une méthode utilisant plusieurs signes (glaire et température).
Rens. : www.methodes-naturelles.fr/

- La Fondation Sympto Therm (www.symptotherm.ch), basée en Suisse, enseigne le même type de méthode dans une approche écologiste.

- Le système Fertility Care (www.fertilitycare.fr/) mis au point par un médecin américain, propose des outils standardisés pour une observation très précise du cycle féminin notamment pour les couples qui ont des difficultés à concevoir (On parle alors de NaProTechnologie)
 

Article remis à jour le 13 avril 2015. Les commentaires antérieurs ont été conservés


Qu'en pensez-vous ?
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

18.Posté par violaine nessi le 12/09/2007 15:53
Une réponse à une question qui se rapproche de la tienne Djazia, a été proposée au n°2 et 3 ci-dessus. Si elle ne te convient pas, n'hésite pas à reposer la tienne!

17.Posté par djazia le 09/09/2007 17:05
j'ai une question : peut on etre enceinte apres 08 jours de regles???
c tres importants pour moi de le savoir
je suis zero experience dans ce domaine

16.Posté par L'auteur de l'article le 06/09/2007 20:21
Oui jihen, il se pourrait que tu sois enceinte malgré les saignements : en ce cas, ces saignements ne seraient pas des règles mais des saignements, ça peut arriver en début de grossesse, on peut avoir des saignements (qui peuvent durer 3-4 jours) mais le bébé reste en place. POur en avoir le coeur net (même s'il n'y a qu'une petite chance), il suffit de refaire un test de grossesse (l'acheter en pharmacie).
Si tu prenais ta température, tu pourrais recommencer à la prendre et voir si elle est haute ou pas. Personnellement, cela m'est arrivé pour mon quatrième enfant : saignement de 4 jours (j'ai pensé que c'était des règles), mais quand les saignements se sont arrétés, ma température que je prenais tous les jours, était toujours haute comme avant le saignement : j'ai su ainsi que j'étais enceinte, mais il faut dire que c'est ce que je recherchais. Tu dois savoir aussi si tu as eu des rapports qui peuvent avoir été fécondants au cours du dernier cycle. Si c'est le cas, l'hypothèse d'une grossesse est plus probable.

15.Posté par jihen le 06/09/2007 17:01
Bonjour. J'ai une question trés importante. le 27aout j'ai eu des pertes rosatres et jusqu'au 29 j'ai eu des pertes marrons. J'ai vu mon gyné et il a trouvé un "truc jaune" aux ovaires je me rappelle plus ske cté. Et que l'endomètre était clair;Il m'a dit que probablement j'en était a ma nidation et qu'il fallait que j'attende le 6septembre pour faire un test pour voir si j'étais enceinte (cycle de 32 jours, dernieres regles le 4aout et les prochaines le 4 septembre). Seulement voila, le 30 j'ai commencé a saigner plus que les pertes et je suppose que c'était mes regles en avance et donc que la nidation n'a pas pu se faire. Mes "regles" se sont terminé le 3aout. Mais j'ai la sensation bizarre d'avoir des nausées, j'ai des pertes jaunes bizarres et je ne sais plus quoi penser a part que tout mon cycle soit chambouler. Se peut il que je sois enceinte ou impossible ? SVP repondez moi, je ne sais plus a qui m'adresser en attendant que je puisse voir mon gynéco. Merci !!

14.Posté par L'auteur de l'article le 03/09/2007 00:26
Petit complément pour Juju : le Duphaston est destiné à soutenir une éventuelle insuffisance en progesérone dans la deuxième partie du cyle, donc après une éventuelle fécondation.
Les médecins le donnent en effet à partir du jour 16 en considérant que l'ovulation arrive statistiquement vers le jour 14 et qu'au jour 16, c'est fait. Il ont normalement dû te conseiller de prendre ta température pour t'assurer que l'ovulation a bien eu lieu au jour 16 (on le voit à la montée de température de 3 à 5 dixième de degré) : sinon, et bien si le Duphaston est pris trop tôt alors que l'ovulation n'est pas faite, cela va la bloquer et avoir un effet contraceptif inverse de ce qui est recherché. je te conseille donc de t'observer particulièrement attentivement (glaire + température).

13.Posté par L'auteur de l'article le 03/09/2007 00:14
Je réponds d'abord à Ambre (excusez mon retard, j'étais partie en vacances, mais c'est la rentrée...)
Non tes questions ne prêtent pas à rire : pour avoir plus de chance d'avoir un BB, on dit en effet, qu'il peut être bien de ne pas avoir des rapports tous les jours (pendant la période fertile) mais de "s'économise" pour la période la plus fertile c'est-à-dire les deux trois jours de glaire filante de façon à ce que la concentration en spermatozoïdes du sperme soit meilleure. Et on commence quand ? Et bien, dès qu'il y a de la glaire, c'est la période fertile qui commence : on peut n'avoir en effet qu'un rapport un jour sur deux au début, par contre, vers le jour sommet et la glaire filante, là durant deux-trois jours, on peut essayer tous les jours.
Pour ta deuxième question, il ne s'agit pas de faire des calculs mais d'observer au jour le jour la présence ou non de glaire et sa qualité (le mieux est de noter pour voir la progression) : relis plutôt l'article ci-dessus et aussi celui sur le déroulement du cycle. La méthode moderne la plus fiable actuellement pour situer sa période fertile, c'est l'observation de la glaire cervicale : le calcul (qui était la base de la viellle méthode Ogino) ne s'est jamais avéré très fiable, car il se base sur la durée du cycle passé et non du cycle actuel qui peut s'avérer plus court ou plus long.
Pour Juju : très bien d'essayer dès que vous avez vu de la glaire, sachant que la fertilité féminine augmente jusqu'au jour sommet (lire article). Il faut continuer jusqu'à la disparition de la glaire (et si vous prenez votre température, jusqu'a la stabilisation de la température à un niveau haut). en gros la période fertile dure une huitaine de jours. Cela dit, il ne faudrait pas perdre toute spontanéité dans votre amour et ne plus penser à cela qu'en fonction du projet bébé. L'une de vous demande quand on peut être "sûre" d'être enceinte, mais on n'est jamais sûre : cela reste des phénomènes biologiques qui gardent une certaine part de variabilité et d'inconnu. On s'ouvre à la possiblité du bébé et on fait tout pour qu'il arrive, mais il reste une part de "mystère" : même chez un couple dont la fertilité est sans pb, il faut trois cycles en moyenne pour obtenir une grossesse (et parfois plus), donc il ne faut pas du tout s'inquiéter si le bébé n'arrive pas dès votre premier cycle d'essai, détendez-vous, et profitez bien avec votre conjoint de cette belle période où vous pouvez vous aimer avec ce projet de donner la vie.

12.Posté par juju le 30/08/2007 16:29
bonjour, ca fait du bien de lire tout ca mais j ai quand meme une question mes dernieres regles datent du 18 aout,depuis lundi j ai de la glaire filante,blanchatre,des douleurs aux ovaires aussi(que je n avais pas avant) est ce normal?? nous essayons d avoir un bébé, donc depuis lundi on s y est mis 2 fois plus!! Jusqu'a quand faut il faire plus de calins?? merci.Je prend egalement du duphaston de J16 a J25

11.Posté par Ambre11120 le 29/08/2007 10:39
Bonjour, j'ai un cycle de 26 jours. Mes règles sont arrivées le 28/08/07, et si mes calculs sont exacts je dois ovuler vers le 10/09. Combien de jours avant et après dois-je avoir des rapports avec mon conjoint pour être sûre d'être enceinte ? merci d'être précis, et de votre disponibilité.

10.Posté par Ambre11120 le 27/08/2007 10:53
est-ce vrai qu'en ayant des rapports tous les deux jours avec son conjoint on a le plus de chance d'avoir un enfant ? Quel est le point de départ ? le dernier jour des règles ? merci de me répondre même si les questions prêtes à rire !

9.Posté par L'auteur de l'article le 24/08/2007 14:51
Si vous cherchez à être enceinte, les jours les plus favorables sont les jours de glaire filante et transparente qui succèdent en général à la glaire collante (ça peut très bien être à J22 comme plus tôt ou plus tard, cela dépend du cycle) : cela ne dure pas très longtemps en fait, de 1 à 3 jours selon les femmes. ce sont les signes qui vous indiquent que vous êtes au plus près de l'ovulation. On peut aussi être encore très fertile, dans les heures qui suivent la disparition de la glaire, car l'ovulation est susceptible de se produire soit au moment de la glaire la plus fertile (en général le dernier jour de glaire filante, ce qu'on ne sait que le lendemain) soit juste après. et comme l'ovule vit 12 h à 24 h, il y a une fertilité encore possible dans les 2-3 jours qui suivent le jour sommet (de glaire). Il faut donc "viser" les jours de glaire filante, en particuler le dernier, et juste après quand on redevient sèche. Cela dit, c'est pour augmenter vos chances, car on peut très bien concevoir aussi avec seulement un peu de glaire plusieurs jours avant l'ovulation. Bonne chance !

8.Posté par Ambre11120 le 24/08/2007 11:31
Bonjour, je suis à J22 et hier j'ai eu des glaires collantes, filantes, et blanc d'oeuf, cela veut il dire que je suis en pleine période fertile? Pour me donner toutes les chances d'être enceinte sur combien de jours dois je avoir des rapports sexuels ?Merci de m'éclairer! et bravo pour vos indications !!!

7.Posté par L'auteur de l'article le 02/08/2007 18:58
Pour Myriam : ça peut arriver que les règles démarrent lentement et commencent en effet par des écoulements marrons. C'est le tout début du cycle : la fertilité est normalement assez faible, même si cela peut arriver qu'une ovulation ait lieu très tôt, juste après les règles : c'est pour cela qu'on dit souvent que pendant les règles la fertilité est "inconnue", tout simplement parce que le sang des règles peut cacher le début de la glaire. Mais c'est assez rare, en général, avec une durée de cycle supérieure à 25 jours, les premiers jours des règles sont infertiles.
quant à l'observation de la glaire, c'est fréquent que l'on n'y fasse pas attention. Il faut donc apprendre à y être attentive tous les jours et noter ce qu'on sent et ce qu'on voit. sinon on oublie et on pense qu'on n'a pas de glaire. Avant de t'inquiéter (c'est vrai que l'absence totale de glaire peut être cause d'infertilité), commence par prendre un papier et note tous les jours le soir ce que tu as obsevé dans la journée. Une simple sensation d'humidité à certains moments de la journée peut être le signe que la glaire a commencé à s'écouler; Chaque femme a son profil de glaire particulier : certaines ne recueillent pas de glaire mais se sentent "mouillées" ou lubrifiées; Il existe de petites méthodes pour apprendre à s'observer et éventuellement à utiliser cette observation pour réguler les naissances. Il faut s'adresser à l'une des deux associations dont je donne le nom dans l'article sur le site : le CLER ou l'association Billings France. ils ont aussi des monitrices dans toute la France qu'on peut aller voir gratuitement.
Pour Pia, ce que tu décris au jour 24 est un signe de grande fertilité, c'est-à-dire grande chance d'avoir un bébé en cas de rapport non protégé ce jour-là... Et les jours qui précèdent (par ex le jour 22) pouvaient être fertiles s'il y avait déjà un peu de glaire : lorsqu'on utilise cette observation pour éviter une naissance, on est attentive au début de sécrétion de glaire,on s'observe donc au jour le jour. Il y a en général quelques jours de glaire (de 4 à 7) avant d'arriver à la glaire très filante. Dès que la glaire apparait (même en petite quantité) alors qu'il n'y en avait pas les jours précédents ou qu'on se sent humide à certains moments de la journée alors q'auparavant on était sèche, cela veut dire que la période fertile est commencée; C'est difficile de te dire si tu étais fertile le jour 15 ou 22 si tu ne sais pas si tu avais de la glaire ce jour-là. La encore si tu veux utiliser ces méthodes d'auto-observation pour avoir ou pour éviter un bébé, c'est tout à fait possible, mais mieux vaut se procurer un fascicule auprès d'une association. Ces méthodes sont très efficaces et intéressantes, mais elles exigent un petit apprentissage (de 1 à 3 cyclel) et il faut suivre assez précisément les règles d'interprétation pour déterminer la période de fertilité.

6.Posté par Pia le 24/07/2007 23:38
J'ai un cycle de 29 à 30 jours et le premier jour des derniers règles était le 1er juillet. Et aujourd'hui, J24 j'obsèrve une glaire très filante, gélatineuse, transparente et carrément élastique.
Qu'est que cela veut dire?
P.S. Rapports le 7, 8, 14, 15, 22.
Je vous remercie par avance pour vos réponses

5.Posté par myriam le 20/07/2007 18:06
Je ne remarque pas souvent cette glaire est ce que cela veut dire que je ne pourrais pas etre enceinte?

4.Posté par myriam le 20/07/2007 17:21
bonjour, voila je voudrais savoir est ce que le fait d'avoir ses regles par exemple aujourd'hui et n'avoir que des taches marrons pendant 3 a 4 jours avant que l'ecoulement commence pose probleme a tomber enceinte car mon mari et moi tentons chaque mois mais il n'y a rien qui arrive, merci de me repondre.

3.Posté par L'auteur de l'article le 19/06/2007 18:31
Oui, on peut être enceinte en ayant un rapport huit jours après les règles : si tu veux dire huit jours après le premier jour des règles, au jour 8 du cycle, c'est possible si ce cyle a été court et que l'ovulation est arrivée tôt, juste 2-3 jours après la fin des règles,justement vers le jour 8. Dans ce cas, il y avait de la glaire filante dès la fin des règles, je ne sais pas si tu l'as observée.
Si tu veux dire huit jours après la fin des règles, c'est-à-dire, vers le jour 16, là c'est encore plus probable, puisque c'est la période où l'on a le plus fréquemment son ovulation. Mais tout dépend des personnes et des cycles : les cycles sont de durée variable et l'on ne peut pas s'appuyer sur la durée du cycle précédent pour en déduire la durée du cycle en cours. Par contre, on peut observer la glaire, un signe très fiable qui annonce que l'ovulation va avoir lieu.

2.Posté par Laura le 19/06/2007 14:32
Coucou excusez moi j'ai une question: Peut-on être enceinte Huit jours après ses règles?

1.Posté par laetitia le 13/06/2007 03:29
c tré interessan é instructif merci pour cette mine d'information

1 2 3 4

Psycho | Corps et sexualité | Amour | Couple | Un bébé ? | Addictions










Vos articles préférés !



Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement le guide "La checklist pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.






Découvrir le cycle féminin : un guide "spécial débutantes" à télécharger pour apprendre à mieux vous connaître et observer vos signes de fertilité. Un bon complément à nos articles. (cliquez sur l'image pour accéder au fichier)