Entrée à l'université : les attendus dévoilés sur le plan national



Le gouvernement a publié le 12 décembre le cadrage national des "attendus" qui seront pris en compte par les universités pour l'admission en première année de licence (L1). Chaque établissement doit maintenant les adapter afin d'informer les lycéens en janvier sur la plateforme Parcoursup.





Entrée à l'université : les attendus dévoilés sur le plan national
Le gouvernement déploie de semaine en semaine son Plan Etudiants pour réformer l'orientation postbac dès 2018. Après avoir annoncé la fin du dispositif APB, on attend donc la plateforme Parcoursup, où les lycéens rentreront une dizaine de voeux à partir du 20 janvier.

Mais l'une des plus grosses nouveautés de la réforme -actuellement débattue au Parlement - concerne l'entrée à l'université. Désormais, si le nombre de candidats s'avère supérieur au nombre de places, les universités pourront examiner les dossiers des candidats et retenir ceux qui seront les plus adaptés à la filière. Jusqu'à présent, en effet, l'université ne pratiquant aucune sélection, c'est le tirage au sort qui départageait les candidats.

Après avoir parlé de pré-requis, le gouvernement a finalement retenu le terme "d'attendus" pour désigner les compétences à avoir pour réussir dans une filière.

Les attendus, c'est quoi ?

Comme la ministre de l'Enseignement supérieur l'explique, ces "attendus" sont aussi des éléments d'information pour guider chaque lycéen dans ses choix.

Ils lèvent un peu le voile sur ce qui attend l'étudiant à l'université, la difficulté de chaque filière. Il ne suffit pas en effet de pouvoir être admis, encore faut-il avoir le minimum de bases et d'aptitudes pour réussir dans telle ou telle licence. 

Or, jusqu'à présent, seulement 40% des étudiants obtiennent leur licence en trois ou quatre ans. Les autres doivent se réorienter ou abandonner les études, souvent parce qu'ils ont trop de lacunes ou n'ont pas les capacités d'analyse, d'autonomie ou d'expression écrite nécessaires.

Si vous envisagez de choisir une licence universitaire, utilisez donc ces "attendus" comme des éléments pour vous auto-évaluer. Avez-vous toutes les qualités indiquées ? Vous pouvez plus que jamais en parler avec vos professeurs de terminale qui seront appelés à transmettre un avis sur une "fiche Avenir".

D'abord des attendus au niveau national

Pour l'instant, les "attendus" dévoilés par le ministère pour les 35 mentions de licence sont valables pour toutes les universités. Il s'agit d'un "cadrage national" qui doit assurer l'unité et l'égalité sur tout le territoire.

Chaque établissement doit maintenant les décliner en précisant les exigences et les spécificités de chacune de ses formations. Ce travail ne sera pas fini avant le 17 janvier, veille de l'ouverture de Parcoursup.

Il faudra donc vous contenter pour l'instant de ce "cadrage national". Certes, les compétences listées restent assez générales. Par exemple, avoir un bon niveau d'expression écrite ou une capacité à travailler en autonomie revient dans de nombreuses mentions. Mais il vaut le coup tout de même de bien les analyser, notamment dans les filières traditionnellement en tension comme par exemple le droit ou la licence Staps où votre dossier sera à coup sûr examiné à l'aune de ces éléments.

Les attendus pour réussir en droit

Voilà ce que le document national indique par exemple comme attendus pour les candidats en licence Mention DROIT

- "Savoir mobiliser des compétences d’expression écrite et orale qui témoignent de qualités rédactionnelles et oratoires
Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, de la maîtrise de la langue française, écrite et orale, par le candidat. Le droit est une discipline où les qualités oratoires (la «plaidoirie») et les qualités rédactionnelles (rédaction de courriers, d’actes juridiques, etc.) sont fondamentales.

La précision qu’appelle le raisonnement juridique implique que le candidat maîtrise, ab initio, les fondamentaux de la langue.

- Disposer d’aptitudes à la compréhension, à l’analyse et à la synthèse d’un texte
Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, de la capacité du candidat à «comprendre» l’écrit. La formation en Licence de droit requiert en effet l'analyse combinée de nombreuses sources juridiques (constitutions, lois, règlements, textes internationaux, jurisprudence, doctrine) qu’il faut pouvoir comprendre, mettre en perspective et éventuellement critiquer sur la base d’un raisonnement juridique.

- Disposer d’aptitudes à la logique et au raisonnement conceptuel Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, de la capacité du candidat à produire une argumentation structurée, même relativement simple, et à raisonner sur des concepts. La formation en Licence de droit requiert en effet une certaine capacité d'abstraction, de logique formelle et de déduction.

- Pouvoir travailler de façon autonome et organiser son travail
Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, de la capacité du candidat à travailler de façon autonome. La formation en Licence de droit laisse en effet une place substantielle à l’organisation et au travail personnel. L’encadrement est souple : seule une partie limitée des enseignements est obligatoire et donne lieu à des rendus obligatoires de travaux (les travaux dirigés).

- Etre ouvert au monde et disposer de connaissances linguistiques
Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, que l’étudiant ait un niveau suffisant de compétences dans au moins une langue vivante étrangère, notamment l’anglais. La formation en Licence de droit s’inscrit en effet nécessairement dans un contexte juridique européen et global qui implique, au cours du cursus, d’étudier d’autres systèmes juridiques que le système national, qui sont le plus souvent en langue étrangère.

- Etre intéressé par les questions historiques, sociétales et politiques
Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, que le candidat ait un niveau minimum de curiosité pour la société et le monde qui l’entourent. Le droit ne peut en effet être étudié indépendamment des réalités humaines, sociales et politiques auxquelles il s’applique.

Enfin, le dernier attendu pour la licence en droit est spécifique : il faudra en effet avoir suivi un module "Découverte du Droit".

"Le suivi de ce module constitue une condition de recevabilité du dossier, indique le document ministériel. Ce module est un outil informatif et pédagogique offert aux lycéens qui peuvent avoir un premier aperçu de l’adéquation de leur profil à une Licence de droit. Si le passage de ce module est obligatoire, son résultat n’est connu que du seul lycéen."

Si vous désirez postuler en L1 droit, il vous faudra donc commencer par suivre le module, bon moyen de savoir si le droit (que l'on n'étudie pas au lycée) est fait pour vous et vous pour le droit. (Lire aussi : Suis-je fait pour les études de droit ?)

Pour découvrir les attendus pour les autres mentions de licence

Télécharger le document présentant "Les éléments de cadrage national des attendus pour les mentions de licence".

Source : ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.



la rédaction


Mercredi 13 Décembre 2017

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie







Vos articles préférés !

S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger