Réussir ma Vie ...

Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
Rss



Salons de l'orientation : une reprise en présentiel mais aussi en distanciel


Tags : orientation

Beaucoup de salons de l'orientation reprennent en présentiel en 2021-2022, mais les salons virtuels développés durant la crise sanitaire vont perdurer. Alors, quel événement choisir lorsqu'on est lycéen ou étudiant ? Et pour quoi faire ?





Le salon de l'éducation 2019.
Le salon de l'éducation 2019.
C'est une des bonnes nouvelles de cette rentrée 2021 : non seulement tous les lycéens et étudiants ont pu reprendre les cours en présentiel, mais la plupart des salons de l'orientation sont à nouveau programmés dans la plupart des villes de France, sur la période d'octobre à mars.

Si tout va bien, les établissements devraient aussi pouvoir organiser de vraies "portes ouvertes", pour permettre aux jeunes de découvrir leurs locaux.

Les salons en présentiel pour faire des rencontres en face-à-face

Certes, il ne suffit pas de visiter passivement un salon ou d'empiler les brochures pour trouver sa voie.

Mais une visite ciblée et bien préparée est tout de même incontournable au moment des choix stratégiques d'orientation. Car un événement en présentiel permet de multiplier les rencontres et les conversations en face à face, sur les stands, à la fin des conférences ou au hasard des allées.

Ainsi lors du gigantesque salon de l'éducation prévu à nouveau à Paris du 26 au 28 novembre 2021, on peut à la fois rencontrer des responsables de formations (sur le salon de l'orientation), mais aussi découvrir des métiers et rencontrer des apprentis (sur l'Aventure des métiers), assister à des conférences variées ou obtenir un rendez-vous gratuit avec un.e conseiller d'orientation.


Les salons virtuels restent un bon complément

Toutefois, les salons virtuels sont loin d'avoir disparu, bien au contraire. La plupart des organisateurs d'événements - pour l'orientation ou le recrutement - ont en effet été conduits par la crise à développer des plateformes digitales qui ont profité du bond technologique de la visio-conférence ou de la réalité virtuelle.

En 2021-2022, ils continuent donc à proposer de nombreux événements virtuels qui peuvent être réellement très intéressants par rapport aux événements en présentiel. Ainsi en plus de ses 150 salons généralistes en présentiel, Studyrama organise une centaine de salons spécialisés donc certains à distance.

Des événements sont aussi proposés sous les deux formats, comme par exemple le Salon des grandes écoles organisé par Le Monde en présentiel au Parc Floral de Paris les 9-10 octobre : toutes les conférences étaient aussi diffusées en direct, avec la possibilité de poser ses questions par tchat, et elles peuvent être revues en replay sur le site ainsi que la présentation de chaque école.

Savoir utiliser le salon virtuel pour les événements spécialisés

L'avantage du virtuel est bien sûr de vous éviter un déplacement si vous habitez loin de l'événement. C'est d'autant plus vrai pour des salons un peu spécialisés : si vous avez par exemple un intérêt particulier pour un domaine ou que vous êtes déjà sûr de vouloir vous orienter, par exemple, vers une formation artistique ou médicale, l'événement virtuel permet d'en profiter même si vous êtes loin et que vous n'avez pas de proposition équivalente dans votre ville.

Parce qu'une participation à distance prend aussi moins de temps, vous pouvez conjuguer une visite en présentiel sur un salon généraliste qui se tient près de chez vous, avec un événement spécialisé en distanciel.

L’association Femmes Ingénieures organise ainsi le 15 et 16 octobre 2021 un forum virtuel interactif sur le thème ”Ingénieur.e ? C’ pour moi !” pour faire découvrir tous les métiers et débouchés de l'ingénierie : hébergé par la plateforme de réalité virtuelle des Arts et Métiers, ce forum permet de se déplacer via son avatar au sein des salles aménagées comme dans un jeu vidéo.

La journée du vendredi est réservée aux collèges et lycées et celle du samedi est ouverte à toutes et à tous.

Seule contrainte : il faut évidemment s'inscrire sur le site de l'événement.

Autre nouveauté à utiliser absolument : beaucoup de grandes écoles ou autres établissements ont aussi lancé leur chaîne Youtube ou leurs webinaires pendant la crise sanitaire.

Si l'un d'eux vous intéressent particulièrement, cela vaut le coup de les suivre ou de visionner les sujets qui correspondent  à vos questions.

Comment sélectionner les bons événements ?

Vous pouvez commencer par regarder les salons programmés dans votre ville par exemple par Studyrama : c'est ainsi que le 16 octobre  2021, Studyrama organise un "salon des études supérieures" à Biarritz, Bourges, Lyon et Montpellier, mais aussi un salon des formations du numérique à Aix-en-Provence et un autre à Lyon sur les formations Art, luxe et communication.

L'Etudiant propose aussi des salons généralistes et spécialisés dans toute la France et l'on peut les rechercher par ville et par thème sur une page dédiée.

Les salons organisés dans chaque ville ont l'avantage d'héberger tous les grands établissements régionaux : si vous comptez poursuivre vos études dans votre région, c'est donc l'événement à privilégier pour rencontrer des étudiants  et des enseignants "du coin", ou pour découvrir des écoles ou formations à la porte de chez vous.

Tenir compte de l'avancée de son projet d'orientation

Si vous n'avez encore pas d'idée précise de ce que vous voulez faire, un salon généraliste, présentant un grand éventail de formations sera approprié. "Le salon en présentiel est alors plus propice à la découverte", confirme Nicolas Fellus, directeur des événements orientation de Studyrama.

Mais  préparez bien votre visite : regardez à l'avance le programme des conférences pour voir si l'une d'entre elle correspond à vos questions. Puis examinez attentivement la liste des exposants afin de sélectionner ceux qui pourraient vous intéresser, en vous limitant à l'essentiel.

Cela vous évitera de perdre du temps et de vous fatiguer inutilement, voire de vous décourager. 

Si vous avez déjà une idée, alors foncez sur les salons spécialisés, par exemple si vous souhaitez faire une classe prépa, ou une grande école postbac, privilégiez un des multiples "salons des grandes écoles". 

Studyrama organise cette année plusieurs salons en distanciel sur des thèmes très précis, comme les métiers de l'humanitaire : "cela convient très bien aux jeunes passionnés qui sont assez motivés pour poser leurs questions à distance et rencontrer des professionnels", explique Nicolas Fellus.

Sans oublier les forums de l'alternance

Avec la progression de l'alternance ces trois dernières années, il y a aussi de plus en plus de "forums de l'alternance" : l'avantage de ces événements est de vous permettre de rencontrer à la fois des organismes de formation et des entreprises qui recrutent des alternants.

Et là encore, les événements virtuels permettent d'accéder à des offres ou de prendre rendez-vous avec des recruteurs que l'on ne trouve pas forcément dans sa région. Les candidats peuvent même faire leurs entretiens d'embauche à distance et le processus de recrutement est parfois plus rapide à distance qu'en présentiel !

En tout cas, en 2021-2022, l'orientation devient de plus en plus hybride : pour s'informer, faire toutes les rencontres nécessaires, et poser ses questions, il va falloir mêler présentiel et virtuel. Vous allez pouvoir sortir de votre chambre et faire des rencontres IN REAL LIFE, puis vous affinerez et vous préciserez vos choix... face à votre écran.

 



Rédigé par la rédaction le Lundi 11 Octobre 2021 modifié le Mardi 12 Octobre 2021

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests | Le site reussirmavie







Vos articles préférés !



Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement le guide "La checklist pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.



Guides à télécharger